ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28
29
3031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 29 décembre 2015


Arts et culture

Marc Labrèche, un satiriste raffiné

Le comédien et animateur Marc Labrèche
Le comédien et animateur Marc Labrèche     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

« Je connais tellement bien le spectacle. Je n'ai plus le trac avant d'entrer en scène. Je vis le moment présent. » Le comédien et animateur Marc Labrèche a bravé la tempête pour être avec nous ce matin. Il fait le bilan de son année, marquée par la tournée internationale de la pièce Les aiguilles et l'opium de Robert Lepage, et parle d'une éventuelle émission à Radio-Canada. 
 
Aimer la satire 
Faire de la satire est ce qui anime le plus le comédien lorsqu'il fait de la télévision. Selon lui, si l'on ne se moque pas du physique d'une personne, mais plutôt de son allure ou de son ton, ce n'est pas trop grave. Il prend plaisir à parler librement de façon satirique ou provocatrice. 
 
Sa veillée du jour de l'An 
Avec Boucar Diouf et Ève Landry, Marc Labrèche nous fera part de ses coups de coeur musicaux à l'émission En direct de l'univers – Spéciale du jour de l'An, le jeudi 31 décembre, à 20 h, en rediffusion le vendredi 1er janvier, à 18 h 30, à ICI Radio-Canada Télé. 

Société

D'intellectuelles à manuelles, laisser le journalisme pour la mécanique

Une mécanicienne
Une mécanicienne     Photo : iStock

Deux jeunes femmes qui font carrière dans le domaine des communications, la journaliste culturelle Marie-Christine Blais et la titulaire d'une maîtrise en science de l'information Marilyne Veilleux, ont décidé de retourner aux études pour apprendre la mécanique. Elles expliquent leur choix pour le moins étonnant à Philippe Desrosiers. 
 
Prendre plaisir à réparer 
« Faire ces études, ça ouvre un monde. Jusqu'à tout récemment, je ne réparais pas mes choses. » Marilyne Veilleux s'émerveille de pouvoir souder elle-même des morceaux de métal. Elle a l'impression qu'elle peut maintenant réparer tout ce qui lui tombe sous la main. 
 
D'une complexité folle 
Marie-Christine Blais avait un goût profond de se servir de ses mains plutôt que d'être devant un écran. Elle connaissait déjà l'univers de la mécanique puisque son père travaillait dans ce domaine, mais elle prend plaisir à apprendre le fonctionnement complexe des véhicules légers. Elle se dit épatée par la qualité de l'enseignement offert dans ses cours professionnels.

Livres

Le vendeur de goyaves, le roman numérique d'Ugo Monticone

L'auteur Ugo Monticone
L'auteur Ugo Monticone     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

« C'est un livre immersif », indique l'écrivain Ugo Monticone qui, le 26 novembre dernier, a reçu le Grand prix Boomerang dans la catégorie Site ou application en arts et culture, pour son livre numérique Le vendeur de goyaves dont l'histoire se déroule en Inde. Philippe Desrosiers reçoit l'auteur, qui est aussi l'un de ses anciens étudiants. 
 
Pour écrire l'histoire de son livre numérique, Ugo Monticone s'est inspiré d'un voyage qu'il a fait en Inde durant quatre mois, en 2007. Son livre a pu être réalisé grâce à un site de sociofinancement. Avec l'aide de la réalisatrice Julie Corbeil, il a fait une sélection parmi 50 heures de vidéo captées durant son voyage pour les intégrer à son livre numérique. 
 
Promotion du roman Le vendeur de goyaves sur YouTube : 
 
 
Référence 
- Le vendeur de goyaves, d'Ugo Monticone, éditions Triptyque, 2015 
Le livre est offert en ligne, seulement sur iPad via l'App Store, ou en librairie en format papier. 
- Radio-Canada a aussi produit trois livres numériques originaux autour de séries radiophoniques : Charlebois, par-delà Lindberg, Sur les traces de Kerouac et C'était Bourgault.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le site web d''Ugo Monticone

Santé

Protéger son enfant contre le stress

Une mère réconforte sa petite fille.
Une mère réconforte sa petite fille.     Photo : iStock

Selon une étude de 2010, un contact direct avec sa mère éliminerait le facteur de stress d'un enfant de moins de 12 ans, s'il a une bonne relation avec elle. La chercheuse en neuroscience Sonia Lupien explique pourquoi apporter un soutien social est l'une des meilleures façons de diminuer le stress de son enfant. 
 
Quatre facteurs de stress 
La chercheuse énumère les quatre types de facteurs de stress : la nouveauté, l'imprévisibilité, la faiblesse du sens de contrôle et l'ego menacé. Chez les adolescents, la conscience aiguë de leur propre image, qui est en changement, amplifie donc leur vulnérabilité au stress.  
 
La perte d'influence des parents 
À partir de 12 ans, les parents perdent leur pouvoir de diminuer le stress de leurs enfants. Sonia Lupien explique que le soutien social provient alors plutôt des amis. Elle recommande donc aux parents d'aider leurs adolescents à bien choisir leurs amis et de leur apprendre à faire la part des choses.

Consommation

Une liste de fraudes alimentaires

Chocolat
Chocolat     Photo : iStock

Les Mast Brothers, deux frères chocolatiers américains ont récemment été accusés de produire des tablettes de chocolat artisanal coupées avec du chocolat industriel Valrhona. La critique gastronomique au quotidien Montreal Gazette Lesley Chesterman se base sur cette action malhonnête pour faire un court inventaire des fraudes dans l'alimentation. 
 
Quelques escroqueries alimentaires : 
 
- Du lait en poudre pour les bébés en Chine coupé avec de la mélamine 
- Des poissons mal identifiés, par exemple la plie qui est identifiée comme de la sole 
- L'addition de produits dans le lait de vache 
- Du miel dilué avec du glucose ou du sirop de sucre 
- L'huile d'olive, souvent coupée avec de l'huile de noix 
- Le safran dans lequel on trouve de petites branches 
- Le jus d'orange mélangé avec d'autres jus ou des sirops 
- L'extrait de vanille vendu très cher alors qu'il est dilué

Art de vivre

La création d'un jardin bio intérieur

Un jardin intérieur développé par l'entrepreneur Jean-François Plante
Un jardin intérieur développé par l'entrepreneur Jean-François Plante     Photo : Facebook/Jean-François Plante

« L'idée est d'avoir un jardin intérieur pour produire ses propres légumes ou fines herbes.  » Avec l'aide d'une société taïwanaise, l'entrepreneur Jean-François Plante a développé un produit pour jardiner en ville, en plein hiver, qu'il aimerait mettre en vente pour 600 $. Son projet est actuellement en sociofinancement sur Kickstarter. 
 
Jean-François Plante explique que la culture hydroponique n'était pas accessible à tous parce qu'elle coûtait trop cher. Mais, selon lui, les lumières DEL ont rendu ce type de culture plus abordable. Dans le modèle d'étagère servant à la culture hydroponique qu'il propose, il y a 30 trous où l'on peut planter des salades, des épinards, mais on peut aussi y cultiver des tomates ou des melons. Après 30 jours, il est possible de récolter la plupart des légumes qu'on y a plantés. 
 
L'entrepreneur Jean-François Plante L'entrepreneur Jean-François Plante Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La page Facebook de Home organic garden
HYPERLIEN - Home organic garden sur le site de sociofinancement Kickstarter

Consommation

La revanche des légumes difformes

Image tirée d'une publicité de la chaîne française Intermarché
Image tirée d'une publicité de la chaîne française Intermarché     Photo : Intermarché

L'été dernier au Québec, 290 magasins de la chaîne IGA (Sobeys) et quelques supermarchés Maxi et Loblaws ont mis en vente des fruits et légumes difformes à prix moindre. Le spécialiste d'horticulture et d'ornithologie Pierre Gingras, journaliste et collaborateur à La Presse et au magazine Ricardo, revient sur cette expérience « alimentaire ». 
 
L'idée est venue d'une campagne similaire entreprise il y a deux ans par la chaîne française Intermarché. Ce type de produits a tellement été populaire que des jus de légumes moches et des soupes de légumes moches ont récemment été mis en marché en France. Pierre Gingras est renversé d'apprendre qu'au Québec la vente de ces fruits et légumes moches ait aussi connu un succès bœuf.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28
29
3031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant