ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28
293031
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 28 décembre 2015


Arts et culture

Agenda : baisse d'impôt, retour de Guns N' Roses et ski de fond gratuit

Axl Rose et Duff McKagan du groupe Guns N' Roses en spectacle le 23 avril 2014
Axl Rose et Duff McKagan du groupe Guns N' Roses en spectacle le 23 avril 2014     Photo : Paul A. Hebert/Invision/AP

Trois observateurs de l'actualité politique et culturelle, les chroniqueurs André-Pier Bérubé, Manon Cornellier et Karyne Lefebvre passent en revue les événements à surveiller cette semaine. 
 
Manon Cornellier s'intéresse à la révision à la baisse des objectifs d'accueil de réfugiés syriens au pays et au taux d'imposition fédéral sur les revenus de 45 000 $ à 90 000 $, qui passera de 22 % à 20,5 %. Elle parle aussi des partis qui incitent leurs membres à prendre la résolution de faire un don aux caisses électorales en 2016. 
 
Karyne Lefebvre rapporte que 10 films canadiens seront présentés au Festival international du film de Palm Springs et que plusieurs indices laissent croire que la formation musicale Guns N' Roses fera un retour sur scène en 2016 après que ses membres originaux eurent fait la paix. Elle propose aussi de regarder la série Making a Murderer sur Netflix. 
 
André-Pier Bérubé parle d'une version de Facebook adaptée au monde du travail et de l'ouverture d'une piste de ski de fond gratuite le long de la rivière Saint-Charles, à Québec. Il évoque aussi les célébrations de la veille du Nouvel An dans la capitale québécoise.

Société

Des quartiers assez dangereux pour rendre un homme fort nerveux

Francis Langlois, de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand, et Hugo Girard, homme fort et animateur
Francis Langlois et Hugo Girard     Photo : ICI Radio-Canada/Louis-André Bertrand

Pour une nouvelle série télévisuelle, Hugo Girard, qui a déjà été l'homme le plus fort du monde, s'est rendu dans les quartiers les plus dangereux des États-Unis dans une démarche de « tourisme extrême ». Ses quelque 339 livres lui ont été utiles pour rester en sécurité lors de ses visites à Détroit, à Baltimore et à Chicago où l'ancien policier et garde du corps a dû constamment être sur ses gardes. 
 
« Dans ce monde-là, la force physique est un atout. Il faut te faire respecter. Tout travaille autour du respect. Même s'ils vivent dans un contexte qui est carrément invivable selon nos critères, pour eux, c'est l'endroit où ils demeurent et ce qui fait qu'ils peuvent y survivre, c'est le respect. » Hugo Girard raconte comment à Jackson, au Mississippi, il a effectué un tour de ville avec le chef d'un gang de rue qui « était un peu comme une star dans le quartier parce qu'il aide les familles en échange de l'utilisation des cuisines pour faire de la drogue ». 
 
Bien que le taux de criminalité y soit en baisse depuis 30 ans, les États-Unis restent un pays dangereux, explique Francis Langlois, membre associé de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand. Il explique que, en raison de l'absence de filet social, « la pauvreté, et la criminalité qui vient avec, est sans commune mesure avec ce qu'on a ici au Canada, sauf dans le Downtown Eastside à Vancouver ». 
 
À vos risques et périls sera diffusée à compter du 4 janvier sur la chaîne Évasion.

International

Prospectives géopolitiques 2016 : États-Unis et Amérique latine

Un policier posté près de la clinique Planned Parenthood, au Colorado, où a lieu une fusillade.
Un policier posté près de la clinique Planned Parenthood, au Colorado, où a lieu une fusillade.     Photo : Brent Lewis / The Denver Post via AP

Tout au long de la semaine, Médium large dresse la liste des enjeux internationaux qui attireront notre attention au cours des 12 prochains mois. Aujourd'hui, Élisabeth Vallet, professeure au Département de géographie à l'UQAM et membre de l'Observatoire sur les États-Unis de la Chaire Raoul-Dandurand, se penche sur les États-Unis et Martin Movilla, spécialiste de l'Amérique latine à Radio Canada International, s'intéresse aux enjeux latino-américains. 
 
Aux États-Unis, 2016 sera marquée par l'élection présidentielle. Le débat autour du contrôle des armes à feu devrait se poursuivre, un débat relancé après chaque tuerie et teinté par les craintes liées au terrorisme.  
 
Cette élection aura lieu dans un contexte où la démographie américaine change : la majorité blanche sera bientôt remplacée par un portrait plus métissé, avec une forte population asiatique, hispanique et afro-américaine.  
 
Sujet écarté en 2012, les droits des femmes – on parle notamment de l'accès à l'avortement – devraient être mis de l'avant, avec la candidature de la démocrate Hillary Clinton et malgré le sexisme du candidat républicain Donald Trump. 
 
Amérique latine 
 
Les récentes élections au Venezuela et en Argentine marquent un certain retour de la droite en Amérique latine. Le problème de la corruption persiste, entre autres, avec des scandales qui éclaboussent les présidentes brésiliennes et chiliennes. Conséquemment, l'Union des pays d'Amérique latine risque d'être moins puissante. 
 
Après 60 ans de conflits armés, la Colombie cherche à atteindre un accord de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie. Les deux parties se sont données jusqu'à mars 2016 pour finaliser ce processus de paix, qui aura nécessairement un effet sur le trafic de drogue. 
 
La prochaine année sera marquante pour Cuba, avec les nouvelles relations américano-cubaines qui doivent porter ses fruits. La levée de l'embargo, les indemnisations liées aux nationalisations des années 1960 et la prison de Guantanamo constituent trois dossiers déterminants. Le nouveau président pourrait d'ailleurs faire dérailler ces rapprochements historiques.

Arts et culture

Esprit critique : un nouveau magazine culturel à Radio-Canada

Marc Cassivi, chroniqueur culturel, et Fabien Cloutier, auteur et comédien
Marc Cassivi, chroniqueur culturel, et Fabien Cloutier, auteur et comédien     Photo : ICI Radio-Canada/Louis-André Bertrand

Malgré son titre, Esprit critique ne sera pas une émission de télévision consacrée exclusivement à la critique culturelle. Accompagné de Rebecca Makonnen, Marc Cassivi animera aussi des tables rondes et des entrevues concernant la culture, tandis que Fabien Cloutier tiendra le rôle de chroniqueur et d'analyste. 
 
Marc Cassivi, qui est l'instigateur du projet, explique à Philippe Desrosiers qu'il a choisi Rebecca Makonnen comme coanimatrice notamment en raison de leurs échanges parfois musclés sur les réseaux sociaux et de sa connaissance de la pop. Il juge donc qu'elle saura répliquer à ses propos. 
 
Il s'ensuit une discussion sur l'éthique en journalisme culturel, sur les embûches liées aux critiques peu favorables et sur les critiques acerbes publiées sur les médias sociaux par des blogueurs méconnus.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1234
5
6
7891011
12
13
1415161718
19
20
2122232425
26
27
28
293031
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant