ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9
10
111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 10 novembre 2015


Musique

Ariane Moffatt et Salomé Leclerc : bilan de santé de la chanson francophone

Ariane Moffatt et Salomé Leclerc
Ariane Moffatt et Salomé Leclerc     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le festival Coup de coeur francophone bat son plein jusqu'au 15 novembre. L'événement arrive dans le sillage du Gala de l'ADISQ, qui avait lieu dimanche. Catherine Perrin profite de ce climat de célébration pour prendre le pouls de la chanson francophone avec deux artistes qui se produiront au Coup de coeur et qui ont beaucoup en commun. Elles expliquent ce qui les rassemble et ce qui les distingue. 
 
La fin de l'homme par Ariane Moffatt et Salomé Leclerc 
 
 
Ariane Moffatt se produira le 12 novembre au Club Soda, à Montréal. Salomé Leclerc se produira le 14 novembre au Club Soda, à Montréal. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Coup de coeur francophone sur le web
HYPERLIEN - Ariane Moffatt sur le web
HYPERLIEN - Salomé Leclerc sur le web

Société

Des cours de communication pour parents séparés

Une mauvaise communication entre deux parents séparés affecte inévitablement les enfants.
Une mauvaise communication entre deux parents séparés affecte inévitablement les enfants.     Photo : iStock

Un bureau d'avocats offre depuis quelques semaines des ateliers de dialogue à l'intention des couples séparés qui ont des enfants. Cette initiative vise à donner une meilleure approche aux ex-conjoints qui sont incapables ou ont de la difficulté à se parler, et à éviter que les enfants souffrent de tels conflits. Deux médiatrices, Frédérique Poirier et Lorraine Fillion, expliquent à Catherine Perrin pourquoi il est important que les parents suivent de tels ateliers le plus tôt possible après leur séparation. 
 
« C'est une alliance que nous voulons créer, qui va durer au-delà du moment de la séparation », explique Frédérique Poirier, pour qui ces ateliers tiennent presque de l'engagement communautaire, puisqu'ils sont donnés à fort bas prix. « Les parents vont demeurer des parents. Quand ils deviendront des grands-parents à leur tour ou quand les enfants vont se marier, ils vont devoir jouer des rôles primordiaux. Il faut conserver cette alliance à l'état le plus simple possible. » 
 
Coup de pouce 
« Ce qui est extrêmement difficile quand les parents se séparent, c'est qu'ils ont beaucoup de colère, de frustration, de tristesse et même, des fois, de rancœur. Ce ne sont pas des sentiments idéaux pour construire quelque chose, ajoute Lorraine Fillion. Évidemment, ils ont besoin d'être accompagnés là-dedans. Quand les gens se séparent, c'est qu'ils n'ont plus envie de se parler ou parce qu'il est difficile de le faire. C'est une pirouette qu'on leur demande, quand on leur dit qu'ils vont devoir le faire s'ils ont à cœur l'intérêt de leurs enfants. [...] Ce qu'on a appris de l'expérience et de la recherche, c'est que les parents sont capables, avec un coup de pouce, de maintenir une communication minimale ou fonctionnelle. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Phaneuf et associés sur le web
HYPERLIEN - Phaneuf et associés sur Facebook

Société

Chemin de croix : les obstacles aux réformes de pape François

La couverture du livre <i>Chemin de croix</i> de Gianluigi Nuzzi, paru aux Éditions Flammarion
La couverture du livre Chemin de croix de Gianluigi Nuzzi, paru aux Éditions Flammarion

Le nouveau livre du journaliste italien Gianluigi Nuzzi, qui paraîtra demain en France, fait le portrait des éléments du Vatican qui résistent aux changements proposés par le pape François. Fort attendu et craint à cause de la parution, en 2012, de Sa Sainteté scandale au Vatican : les documents secrets de Benoît XVI, du même auteur, le livre renfermerait également des anecdotes croustillantes. Alain Crevier, animateur de Second regard, survole le contenu du livre avec Catherine Perrin. 
 
Le livre traite notamment des réticences rencontrées par le pape François dans sa démarche d'assainir les finances du Vatican, qui souffrent d'un manque à gagner avoisinant les 800 millions d'euros. « Il n'y a pas seulement de l'incompétence – il y en a –, il n'y a pas seulement du laxisme – ça aussi, il y en a –, il y a aussi de la mauvaise volonté, et il y a aussi une résistance institutionnalisée dans cette machine qui fait mal aux objectifs et aux ambitions du pape François », explique Alain Crevier.  
 
Une commission d'enquête déclenchée depuis l'arrivée du nouveau pape s'est soldée par deux arrestations, mais a aussi donné lieu à un mystérieux vol de documents. « Il y a une force à l'ombre, quelque part, qu'on ne connait pas et qui envoie le message aux enquêteurs : "Je sais où vous êtes, je sais où sont vos documents et je sais comment les récupérer quand je voudrai les récupérer." »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Chemin de croix sur le blogue d’Alain Crevier
HYPERLIEN - Alain Crevier sur Twitter

Société

Récemment à l'émission : des gens nus parlent de leur corps

Luis Oliva, Denis-Daniel Boullé et Paméla Dupont
Luis Oliva, Denis-Daniel Boullé et Paméla Dupont     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Mise à nu, une nouvelle série documentaire de Luis Oliva, explore la relation des gens avec leur corps et leurs organes génitaux. Divers participants témoignent nus devant la caméra à propos de quatre grands thèmes en autant d'épisodes : les fesses, les seins, le pénis et le vagin. Le réalisateur et deux participants, Denis-Daniel Boullé et Paméla Dumont, expliquaient à Catherine Perrin, le 4 novembre, l'utilité d'une telle entreprise. Réécoutez l'entrevue complète ici

Société

8 trucs pour manger seul au restaurant sans être triste

Une femme assise seule à un café
Une femme assise seule à un café     Photo : iStock

La plateforme américaine de réservations de restaurants OpenTable révèle que les réservations pour personnes seules ont augmenté de 62 % depuis 2 ans. Une telle façon de faire bonne chère peut sembler triste, mais il n'a pas à en être ainsi. La critique gastronomique Lesley Chesterman, qui doit souvent manger seule pour son travail, donne quelques conseils pour apprécier pleinement ces moments. 
 
« Des fois, je préfère être toute seule pour me concentrer au lieu d'avoir quelqu'un pour me dire que c'est trop bon, pas assez bon et changer mes impressions sur le repas, dit Lesley Chesterman. Je rentre quand je veux; si je veux des verres de vin en plus, il n'y a personne pour me juger et si je veux trois desserts, je prends trois desserts! » 
 
Les trucs de Lesley Chesterman pour égayer les repas au resto en solo 
 
1. Le téléphone intelligent est votre ami : publiez des photos de votre repas sur les réseaux sociaux.  
 
2. Installez-vous au bar. 
 
3. Jouez les critiques gastronomiques : prenez des notes et des photos. Il se peut même que le serveur vous apporte un plat gratuit! 
 
4. Profitez de l'absence de tout regard moralisateur pour commander un cocktail, un gros steak, du foie gras ou un dessert décadent. 
 
5. Faites connaissance avec le serveur en lui posant des questions et en discutant. 
 
6. Essayez des restaurants différents au cours du même repas pour briser la monotonie.  
 
7. Optez pour le menu dégustation. 
 
8. Trouvez un restaurant avec une table communale et profitez de l'occasion pour vous faire des amis.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les lauréats du festival Devour! sur le web
HYPERLIEN - Le resto en solo n''est plus tabou dans Le Monde
HYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Science et technologie

Gisèle Lamoureux, la botaniste qui donnait des noms aux plantes

Couverture de quelques-uns des guides publiés par le Groupe Fleurbec, cofondé par Gisèle Lamoureux
Couverture de quelques-uns des guides publiés par le Groupe Fleurbec, cofondé par Gisèle Lamoureux

La vulgarisatrice scientifique et cofondatrice du groupe Fleurbec, qui produit des guides de botanique bien connus, a reçu la semaine dernière le prix Georges-Émile-Lapalme pour la qualité et le rayonnement de la langue française. Mme Lamoureux a mis au point une imposante nomenclature et des descriptions encyclopédiques pour 500 plantes d'ici. Elle explique à Catherine Perrin comment elle trouve des mots pour désigner la vie sauvage et en quoi son travail peut, souvent, ressembler à un combat. 
 
Dès la fin de ses études, Mme Lamoureux a ressenti la nécessité d'écrire des livres sur la botanique. Avec ses compagnons du Groupe Fleurbec, elle a réalisé que les outils de référence manquaient pour bien reconnaître la flore d'ici, hormis La flore laurentienne, publié en 1935 par le frère Marie-Victorin.  
 
Mots ordinaires 
« Le vocabulaire technique est omniprésent et moi-même, quand je lis les descriptions de Marie-Victorin, il faut que je consulte le glossaire, parce que je ne me souviens pas de ce que ces mots veulent dire, explique-t-elle. Nous avons essayé de prendre des mots ordinaires – certains botanistes nous l'ont reproché, mais la plupart se sont ralliés – au lieu de termes techniques pour décrire nos espèces. On faisait nos descriptions en regardant la plante vivante, et non pas en regardant des spécimens séchés. Ça fait une grosse différence. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Gisèle Lamoureux sur le site des Prix du Québec
HYPERLIEN - Fleurbec sur le web

Santé

Un journaliste raconte son AVC

Michel Labrecque
Michel Labrecque     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Michel Labrecque présentera dimanche son reportage le plus personnel en carrière à l'émission Désautels le dimanche : un récit de son propre accident vasculaire cérébral (AVC). Il partage cette expérience bouleversante, dont il s'est pleinement remis, afin de sensibiliser le public à la prévention et aux traitements existants. Il explique à Catherine Perrin comment cet événement a changé sa vie.  
 
Le reportage de Michel Labrecque sera diffusé le 15 novembre à 10 h sur ICI Radio-Canada Première.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Désautels le dimanche sur le web
HYPERLIEN - Michel Labrecque sur Twitter

Science et technologie

L'hybride de loup et de coyote rôde au Québec

Près de 63 % des loups du Québec proviendraient de croisements avec des coyotes.
Près de 63 % des loups du Québec proviendraient de croisements avec des coyotes.     Photo : iStock

Le coyote n'est établi au Québec que depuis la moitié du 20e siècle, mais déjà, les croisements entre cette espèce et le loup sont courants. Aujourd'hui, c'est 63 % des loups du Québec qui ont du sang de coyote. Il s'agit donc d'une nouvelle espèce qui a des comportements et une diète qui lui sont propres. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique à Catherine Perrin ce que cette arrivée veut dire pour notre écosystème.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - International Wolf Center sur le web

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9
10
111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant