ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9
10111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 9 novembre 2015


Société

Agenda de la semaine : élections complémentaires et Cannabis Cup

Des élections complémentaires se déroulent dans quatre circonscriptions québécoises.
Des élections complémentaires se déroulent dans quatre circonscriptions québécoises.     Photo : Radio-Canada

Trois observateurs de l'actualité politique et culturelle, les journalistes Daniel Lessard, David Desjardins et Stéphane Leclair, passent en revue les événements à surveiller cette semaine.  
 
Daniel Lessard s'intéresse aux élections provinciales complémentaires, qui auront lieu aujourd'hui dans quatre circonscriptions; à la première sortie internationale du nouveau premier ministre canadien, Justin Trudeau, ce week-end au Sommet du G-20 à Antalya, en Turquie, ainsi qu'à trois décisions attendues de ce dernier pour les dossiers des eaux usées de Montréal, des réfugiés syriens et de l'aide provinciale à Bombardier.  
 
David Desjardins parle de la Cannabis Cup, un grand rassemblement d'amateurs de marijuana qui se tiendra à Negril, en Jamaïque; de la sortie de jeux vidéo attendus, dont le quatrième volet de la franchise Fallout, et d'un scandale suscité par la Fédération internationale d'athlétisme.  
 
Stéphane Leclair parle du nouveau spectacle d'humour de Fabien Cloutier, Assume, qui sera présenté cette semaine à Montréal et à Québec; de la tournée canadienne du chanteur sénégalais Youssou N'Dour; de la sortie du premier album solo posthume de Kurt Cobain et de la réouverture du musée Rodin de Paris, après trois ans de travaux.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Daniel Lessard sur le web
HYPERLIEN - David Desjardins dans Le Devoir
HYPERLIEN - David Desjardins sur Twitter
HYPERLIEN - Stéphane Leclair sur Twitter

Arts et culture

La Marie-Louise : Daniel Lessard revisite une légende beauceronne

Couverture du livre <i>La Marie-Louise</i> de Daniel Lessard, publié aux Éditions Pierre Tisseyre
Couverture du livre La Marie-Louise de Daniel Lessard, publié aux Éditions Pierre Tisseyre

Dans son cinquième roman, l'ancien journaliste émérite raconte l'histoire d'une jeune femme qui, victime de rumeurs sur ses prétendus pouvoirs surnaturels, décide de se venger de ceux qui colportent des ragots, ce qui entraîne des conséquences dramatiques pour son entourage. Daniel Lessard s'est inspiré d'une légende de son coin de pays, la Beauce. Catherine Perrin discute avec lui de ce nouvel ouvrage.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Daniel Lessard sur le web

Science et technologie

L'inconscient responsable de la plupart de nos décisions

Thomas Boraud
Thomas Boraud     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le neurobiologiste Thomas Boraud estime que la plupart des décisions humaines ne relèvent pas du libre arbitre, mais bien de l'inconscient. Il contredit la théorie voulant que l'esprit décide et que le corps obéisse, en avançant que nos décisions sont plutôt le résultat d'un processus aléatoire. Il explique à Catherine Perrin en quoi notre impression de décider consciemment est plutôt de la procrastination. 
 
« Ce qu'on considère comme décision consciente n'est souvent que la manifestation tardive d'un processus qui s'est effectué un petit peu plus tôt », affirme Thomas Boraud, soutenant que des tests mesurant l'activité cérébrale ont démontré que l'activité électrique précède la prise de décision. « Quand on est dans un processus de délibération, il y a tout un tas d'allers-retours entre un processus inconscient, la rétrospection de la conscience et ainsi de suite. [...] C'est [en fonction de] notre histoire, depuis la conception jusqu'au moment actuel. » 
 
Avantage évolutif 
Selon le scientifique, cette impression de décision consciente a pu être un avantage évolutif, puisqu'elle permet la construction des sociétés. « Il n'y a pas de société possible si l'on ne se sent pas responsable. » 
 
M. Boraud a participé au Forum international science et société de l'Association francophone pour le savoir (ACFAS), qui avait lieu du 6 au 8 novembre au Collège Dawson, à Montréal.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Matière à décision sur le site de CNRS Éditions

International

Opération César : aux premières loges des crimes du régime syrien

Couverture du livre <i>Opération César</i> de Garance Le Caisne, publié aux Éditions Stock
Couverture du livre Opération César de Garance Le Caisne, publié aux Éditions Stock

De 2011 à 2013, un photographe de la police militaire syrienne a pris 45 000 photos de cadavres, parmi lesquels se trouvent ceux de nombreux manifestants et prisonniers politiques. Le livre de la journaliste Garance Le Caisne condense le témoignage de cet homme qui a, depuis, fait défection pour atteindre la France. L'auteure explique pourquoi le régime de Damas a ainsi archivé ses propres méfaits et pourquoi elle a voulu livrer le témoignage de « César » sans montrer ses photos. 
 
« L'idée du livre était de laisser une trace pour les Syriens, de raconter ce qui se passait au sein du régime, explique Garace Le Caisne. César est absolument capital parce que plus cette guerre avance, plus on n'entend parler, essentiellement, que de la barbarie de Daech, parce que Daech met sa barbarie sur les réseaux sociaux et que c'est plus facile de travailler sur Daech pour nous, journalistes, qui avons de moins en moins de temps. Alors que la barbarie du régime est maintenue dans ce que j'appelle “le silence des cachots”. » 
 
La journaliste a également voulu aller à la rencontre de survivants des prisons militaires syriennes : « Pour qu'ils décrivent le mécanisme de cette machine de mort, pour qu'ils décrivent dans quelles conditions ils sont enfermés, dans quelles conditions ils meurent de faim, ils meurent de soif, ils meurent d'étouffement. » 
 
Les clichés de l'ancien agent de la police de Bachar al-Assad ont amené le parquet de Paris à ouvrir une enquête pour crimes contre l'humanité.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Opération César : au cœur de la machine de mort syrienne sur le site des Éditions Stock
HYPERLIEN - Garance Le Caisne sur Twitter

Arts et culture

Balmain chez H&M : la mode rapide se la joue haut de gamme

Des danseurs se produisent lors du lancement de la collection BalmainxH
Des danseurs se produisent lors du lancement de la collection BalmainxH

Le géant suédois de la mode rapide vient de lancer une collection exclusive en collaboration avec le prestigieux couturier Balmain. La collection BalmainxH&M est beaucoup plus chère que la collection régulière de la chaîne, mais infiniment plus abordable que les vêtements réguliers de la grande étiquette. La chroniqueuse économique Diane Bérard et le chroniqueur mode Jean-Pierre Desnoyers expliquent à Catherine Perrin en quoi cette alliance est un bon coup pour les deux entreprises. 
 
Publicité pour BalmainxH&M 
 
 
Il est aussi question des tenues des vedettes au Gala de l'ADISQ, qui avait lieu le 8 novembre.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le tapis rouge du Gala de l''ADISQ sur Instagram
HYPERLIEN - Diane Bérard dans Les affaires
HYPERLIEN - Diane Bérard sur Twitter
HYPERLIEN - Jean-Pierre Desnoyers sur Ton Barbier

Cinéma

La guerre des tuques 3D : nouveau regard sur un classique

Mariloup Wolfe, Nicholas Savard L'Herbier et Jean-François Pouliot
Mariloup Wolfe, Nicholas Savard L'Herbier et Jean-François Pouliot     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le premier film de la série Contes pour tous reprend l'affiche cette semaine en version animée et en trois dimensions, 30 ans après sa première sortie sur les écrans. Mariloup Wolfe et Nicholas Savard L'Herbier prêtent leur voix à cette nouvelle version, coréalisée par Jean-François Pouliot, dans laquelle les protagonistes sont présentés sous un jour plus humain. Le trio explique à Catherine Perrin comment la débrouillardise typique des Québécois a contribué au film.  
 
« C'est vraiment un travail de va-et-vient », dit Jean-François Pouliot au sujet des contraintes du cinéma d'animation. « C'est un travail différent de celui du comédien sur scène, parce qu'ici l'acteur doit tout véhiculer par la voix. Ce qu'il aurait fait devant la caméra avec son corps ne fonctionnerait probablement pas en animation. [...] Je dirige les animateurs comme des acteurs. Je leur parle du sous-texte. » Il précise ne pas avoir revu la version originale du film avant d'avoir été suffisamment avancé dans la progression de sa propre version.  
 
Belle évolution 
« Ce qui est le fun avec cette version-ci, c'est qu'on a l'impression de voir le film auquel on a été habitués, mais dans une nouvelle version », observe Nicholas Savard L'Herbier, qui interprète Luc, l'un des deux personnages principaux. « C'est une nouvelle façon de le voir. Mon personnage a été repensé, mais c'est pour le mieux, je pense. Ça lui donne de bonnes valeurs, une belle évolution, aussi. Il commence en étant très introverti et finit vraiment comme le meneur, le gars respecté. » 
 
Bande-annonce de La guerre des tuques 3D 
 
 
Honneur 
« J'étais absolument de la génération des Contes pour tous, déclare Mariloup Wolfe. Je l'ai vu, revu, et re-revu. On connaissait les répliques, qui sont devenues des classiques pour tous et qui sont dans le [nouveau] film. Pour moi, c'est un honneur de faire partie de la relecture de ce classique québécois. » 
 
La guerre des tuques 3D prendra l'affiche dans quelques salles le 12 novembre et sortira en salle dans tout le Québec le 13 novembre.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La guerre des tuques 3D sur le web
HYPERLIEN - La guerre des tuques 3D sur Facebook

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
9
10111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant