ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 20 février 2017

Société

Doit-on continuer de voyager aux États-Unis?

Des gratte-ciel à Atlanta, en Géorgie
Des gratte-ciel à Atlanta, en Géorgie     Photo : iStock

Depuis l'élection de Donald Trump, plusieurs Canadiens ont décidé de ne pas voyager aux États-Unis. Le professeur de marketing Paul Arsenault anticipe qu'un grand nombre de touristes canadiens choisiront aussi d'autres destinations dans les prochains mois. C'est le cas de la journaliste Geneviève St-Germain et du chroniqueur Stéphane Leclair. À l'opposé, l'animateur Jean-Michel Dufaux entend poursuivre ses séjours chez les Américains. 
 
Voyager ailleurs, une forme de résistance 
« J'ai décidé de ne pas aller aux États-Unis tant que Donald Trump sera président. » Stéphane Leclair déteste les critiques de Trump contre la justice, la presse ou la liberté religieuse. Il ne s'empêchera toutefois pas de s'y rendre pour le travail. Pour sa part, Geneviève St-Germain croit que le fait de ne pas y dépenser son argent est une façon de résister contre les actions du gouvernement Trump. 
 
Voyager aux États-Unis pour ne pas pénaliser les Américains 
Bien qu'il avoue avoir moins le goût de voyager aux États-Unis, Jean-Michel continuera d'y aller en vacances. Il se demande pourquoi il faudrait boycotter ce pays maintenant, alors qu'il y avait plusieurs raisons de le faire dans le passé. « Il y a plein de gens là-bas qui ont voté pour les démocrates, pourquoi devraient-ils payer pour l'élection de Trump? » 
 
Invités 
Jean-Michel Dufaux, animateur du magazine Azimut sur Évasion et chroniqueur à l'émission Marina à ICI Radio-Canada Télé 
Geneviève St-Germain, journaliste et auteure 
Stéphane Leclair, animateur et chroniqueur culturel 
Paul Arseneault, titulaire de la Chaire de tourisme Transat à l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal

Économie et affaires

Les CELI, une grosse subvention aux banques

Argent canadien conservé dans une tirelire
Argent canadien conservé dans une tirelire     Photo : iStock

Créés en 2008 sous le gouvernement Harper, les comptes d'épargne libres d'impôt (CELI) profitent aux banques, qui en récoltent les frais de gestion. La chroniqueuse au journal Les Affaires Diane Bérard et l'économiste Éric Pineault affirment qu'il est temps de repenser cet abri fiscal. Mais d'abord, ils mettent en doute la promesse de Donald Trump de créer 25 millions d'emplois. 
 
Un abri fiscal pour les riches 
À son arrivée au pouvoir, le gouvernement Trudeau a baissé à 5000 $ par an le montant pouvant être investi dans un CELI. Malgré tout, seuls les gens riches ont le moyen d'y investir de l'argent. Ainsi, en 2015, l'actif de 151 milliards déposés dans des CELI provenait en majorité de gens ayant des revenus annuels de plus de 150 000 $. 
 
Le coût social des CELI 
Selon Éric Pineault, il faut considérer cet abri fiscal comme une dépense fiscale. Il estime que l'argent que le gouvernement y perd pourrait profiter à l'ensemble de la société. En 2015, les impôts non récoltés par le gouvernement fédéral sur les intérêts de l'argent investi dans des CELI ont été de 555 millions de dollars.

Livres

Le récit de Matthieu Bonin, un bipolaire sauvé par les médicaments

Matthieu Bonin et Julie Desjardins
Matthieu Bonin et Julie Desjardins     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Connu il y a quelques années pour ses coups de gueule sur Internet, Matthieu Bonin est allé trop loin en insultant des personnalités publiques. Il raconte à Catherine Perrin comment il a réussi à retrouver un certain équilibre après avoir trouvé la bonne médication. La résidente en médecine psychiatrique Julie Desjardins, qui a signé la préface de son livre Péter sa coche, journal d'une vie sauvée, décrit les caractéristiques de la bipolarité. 
 
« J'ai encore des réflexes que j'avais quand j'étais anxieux. Je dois changer mes habitudes et apprendre à fonctionner dans une nouvelle vie, où je suis médicamenté. » Matthieu Bonin raconte dans son livre les souffrances qu'il a traversées et qui l'ont amené à penser au suicide. Lorsqu'il avait besoin d'aide, il avoue avoir eu de la difficulté à trouver un psychologue. 
 
Aider les autres 
Matthieu Bonin se dit en convalescence. Il souhaite aider les gens avec son livre et pense marcher sur le chemin de Compostelle pour poursuivre ses réflexions sur son avenir. 
 
Référence : 
 
Péter sa coche, journal d'une vie sauvée, de Matthieu Bonin, Les Messageries ADP, 2017

Livres

Repousser les limites de la liberté d'expression à Cuba

Le journaliste Frédérick Lavoie
Le journaliste Frédérick Lavoie     Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Lors d'une conférence donnée à La foire du livre de La Havane, le journaliste Frédérick Lavoie a lu un texte où il disait haïr Fidel Castro. Il voulait ainsi voir la réaction des Cubains présents dans l'auditoire. Même si son affirmation était fausse, il explique à Catherine Perrin qu'il voulait ainsi dire tout haut ce qui semble impossible d'affirmer à Cuba. 
 
Extrait du texte lu par Frédérick Lavoie : 
« Je crois que la chute soudaine du régime instauré par les frères Castro serait une catastrophe pour ce pays. Je souhaite plutôt aux Cubains une transition en douceur vers un système dans lequel ils auraient un plus grand contrôle sur leur destinée individuelle et collective. Mais encore là, ce n'est que mon opinion. 
 
Je hais Fidel Castro 
Je hais Raúl Castro 
 
Cette haine n'est pas la mienne. Mais elle est certainement celle d'au moins quelques personnes aujourd'hui dans cette salle. Je l'adopte simplement pour la forme. Elle ne devrait faire peur à personne. » 

Société

De la prison Tanguay à Leclerc : la condition des détenues s'est détériorée

Une femme en prison
Une femme en prison     Photo : iStock

En février 2016, les femmes détenues à la prison montréalaise de Tanguay ont été transférées à l'Établissement de détention Leclerc de Laval, un centre de détention mixte où elles n'avaient pas droit aux visites ni accès aux soins de santé. La professeure en sciences juridiques Lucie Lemonde, porte-parole de la Ligue des droits et libertés, dénonce le peu de respect des droits de ces détenues, même si leur situation s'est améliorée. 
 
Lucie Lemonde se réjouit de l'engagement du ministre de la Sécurité publique Martin Coiteux à mettre fin en juin 2017 à la mixité au centre de détention Leclerc. Elle souligne toutefois la vétusté de l'établissement et le recul des conditions de vie des détenues. 
 
Les conditions carcérales détériorées  
« On sent l'héritage d'un règne conservateur de 10 ans. » Lucie Lemonde considère qu'en augmentant la durée des peines, le gouvernement Harper a créé une surpopulation dans les centres de détention. En raison de cette surpopulation et du manque de personnel, la pratique de l'isolement est devenue plus commune. De même, malgré les risques de violence, des hommes et des femmes sont détenus ensemble dans des cellules. 
 
 Lucie Lemonde, porte-parole de la Ligue des droits et libertés Lucie Lemonde, porte-parole de la Ligue des droits et libertés Photo : Radio-Canada/Mathieu Arsenault

Société

La La Land et Arrival, deux films à surveiller aux Oscars

L'acteur vedette de <em>La La Land</em>, Ryan Gosling, et le réalisateur Denis Villeneuve, lors des Critics' Choice Movie Awards, en décembre 2016
L'acteur vedette de La La Land, Ryan Gosling, et le réalisateur Denis Villeneuve, lors des Critics' Choice Movie Awards, en décembre 2016     Photo : Getty images/Christopher Polk

À l'agenda de la semaine, le chroniqueur culturel Stéphane Leclair signale qu'à la cérémonie des Oscars, le cinéaste québécois Denis Villeneuve compte 8 nominations pour son film Arrival et Damien Chazelle, le grand favori, en a 14 pour La La Land. Avec la journaliste aux affaires municipales pour Le Soleil, Valérie Gaudreau, ainsi que l'auteur et panéliste du Téléjournal Daniel Lessard, il passe en revue les événements à surveiller. 
 
Daniel Lessard parle de la préoccupation du gouvernement canadien quant à la possibilité qu'un grand nombre de migrants soient forcés de quitter les États-Unis. Il signale aussi l'interruption jusqu'en avril du débat des Communes sur la motion condamnant l'islamophobie. 
 
Le journaliste décrit l'objectif de la Commission d'enquête sur la protection de la confidentialité des sources journalistiques, qui entame ses travaux demain. 
 
Valérie Gaudreau annonce la tenue dimanche prochain, le 26 février, du spectacle Ensemble, organisé en soutien aux proches des victimes de l'attentat à la grande mosquée de Québec. L'événement aura lieu au Capitole de Québec. Elle prévoit aussi qu'il y aura des négociations intenses sur la santé entre Ottawa et quatre provinces récalcitrantes. Alors que la Colombie-Britannique vient d'accepter l'offre fédérale, le Québec, l'Ontario, le Manitoba et l'Alberta exigent toujours une augmentation annuelle de 5,2 % de la part fédérale dans le financement de ce secteur. 
 
La journaliste s'intéresse également au conflit de travail opposant l'Université Laval et ses employés de soutien, ainsi qu'à la requête du maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, qui demande à ses citoyens de payer plus tôt leur premier versement de taxes municipales. 
 
Stéphane Leclair jettera un oeil à la 37e cérémonie des Razzies, organisée la veille des Oscars, qui récompense le pire du cinéma américain. Vendredi, il regardera les Césars, où Xavier Dolan, Niels Schneider et Gabriel Arcand sont en nomination. Il signale la sortie du premier album de Beyries, Landing, et le troisième de Peter Peter, Noir éden
 
Le chroniqueur énumère quelques événements du festival Montréal en lumière, dont le spectacle de Benjamin Biolay et la Nuit blanche du 4 au 5 mars. Il parle aussi des Rendez-vous du cinéma québécois, qui se déroulent du 22 février au 4 mars. 
 
Bande-annonce du film Ça sent la coupe, avec Louis-José Houde : 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les rendez-vous du cinéma québécois
HYPERLIEN - Montréal en lumière
Les incontournables 2016

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au CanadaAMS teaser