ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
27
28
29
30
31
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 28 mars 2017

Arts et culture

Michel Tremblay salue Janine Sutto

« Il n'y a pas juste une façon de dire une langue. Elle parlait québécois avec une petite pointe différente des autres, ce qui était beau », dit le dramaturge au sujet de la grande actrice disparue cette nuit à 95 ans. En se remémorant ses premières rencontres avec celle qui a souvent donné vie à ses mots à lui, il salue sa grande énergie, son positivisme, et se félicite qu'elle ait pu terminer sa carrière en jouant à nouveau dans Les belles-soeurs. Michel Tremblay explique à Catherine Perrin comment Janine Sutto savait garder le contrôle lorsqu'elle incarnait un personnage.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Janine Sutto s''éteint sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Janine Sutto, la grande actrice au coeur d’’enfant sur Première PLUS

Société

Une société obsédée par ses meneurs

Il y a une valorisation exagérée des dirigeants dans notre monde, et on tend à confondre les qualités de chef avec le fait de gagner. C'est ce que croient le stratège en relations publiques Louis Aucoin, la psychologue Rose-Marie Charest et la professeure en administration Diane-Gabrielle Tremblay. Au micro de Catherine Perrin, ils expliquent qu'on peut aussi être un membre important de la société en étant un bon collaborateur.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Not Leadership Material? Good. The World Needs More Followers » dans le New York Times

Cinéma

Lina El Arabi, une comédienne au coeur d'un dilemme culturel

La comédienne française d'origine marocaine a été récompensée lors du festival du film francophone d'Angoulême pour son rôle de Zaira dans Noces, du réalisateur belge Stephen Streker. Elle y joue le rôle d'une jeune fille belgo-pakistanaise à qui ses parents donnent le choix entre trois prétendants pour un mariage arrangé, et qui se révolte contre cette tradition. Line El Arabi explique à Catherine Perrin pourquoi il est difficile de choisir son camp dans ce film ou « chaque personnage qui prend la parole a raison ».

Arts et culture

Louis T et la vie après un diagnostic d'asperger

« Pour mon entourage et pour moi, ç'a été incroyable! » La nouvelle figure de l'humour social au Québec se sent libéré depuis qu'il a avoué publiquement, l'an dernier, qu'il avait reçu un diagnostic de la maladie d'Asperger. Il indique avoir dû faire cette sortie public parce qu'il acceptait mal cette réalité et voulait la faire connaître. À quelques heures de la rentrée montréalaise de son spectacle Objectivement parlant, il explique à Catherine Perrin qu'il souhaite ainsi qu'on cesse de faire des présomptions sur les gens qui dont sur le spectre de l'autisme. 
 
Louis T se produira les 28-29 mars et les 6-7-8 avril à la Cinquième salle de la Place-des-Arts, à Montréal, le 14 avril à Québec et le 20 avril à Brossard.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Louis T sur le web
HYPERLIEN - Louis T sur Facebook
HYPERLIEN - Louis T sur Twitter

Arts et culture

Louise Latraverse salue Janine Sutto

« C'est 50 ans d'amitié! On est passées à travers tous les grands moments de nos vies. Des fois, on ne s'entendait pas, mais on revenait tout le temps [l'une près de l'autre] », dit la comédienne au sujet de Janine Sutto, décédée cette nuit à 95 ans. Louise Latraverse garde le souvenir d'une femme hors de l'ordinaire, qui la déroutait parfois par sa grande énergie. Elle explique à Catherine Perrin comment Janine Sutto lui a fait comprendre qu'il ne servait à rien de se poser trop de questions dans la vie.

Santé

Les trolls d'Internet sous la loupe des chercheurs

La recherche d'attention, la vengeance, le plaisir et la recherche du succès sont les cinq raisons pour lesquelles les trolls font des leurs sur Internet. C'est la conclusion à laquelle sont arrivés des cyberpsychologues qui sont penchés sur ce phénomène de plus en plus dommageable. D'autres chercheurs de l'Université du Manitoba ont également déterminé que plusieurs comportements des trolls relevaient du sadisme. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, résume l'essentiel des connaissances amassées sur les trolls au micro de Catherine Perrin. 
 
Il est également question d'une conférence sur le désir de tuer, qui aura lieu ce soir à 19 h à l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web

Science et technologie

Du venin d'araignée pour soigner les AVC

Des chercheurs voudraient utiliser une composante du venin de mygale, réputée pour être l'araignée la plus venimeuse au monde, pour traiter les accidents vasculaires cérébraux (AVC). En administrant cette molécule dans le cerveau de rats dans les deux heures suivant un AVC, l'équipe a réduit la taille de la lésion des sujets de 80 %. Renaud Manuguerra-Gagné, journaliste scientifique, décrit à Catherine Perrin les conclusions de cette étude, rapportée dans Proceedings of the National Academy of Sciences. 
 
Il est également question d'une découverte qui pourrait permettre de retrouver la jeunesse en éliminant les vieilles cellules.

Art de vivre

Le manque de talent en cuisine, un mensonge, selon Lesley Chesterman

Pour certaines personnes, cuisiner est un combat, rappelle Lesley Chesterman.
Pour certaines personnes, cuisiner est un combat, rappelle Lesley Chesterman.     Photo : iStock

« C'est rétro comme idée de penser qu'on est au-dessus de faire la cuisine. C'est snob », déclare la critique gastronomique. Elle déplore que tant de gens se débarrassent de leur responsabilité de faire à manger, comme si cette tâche était réservée à une caste inférieure. Lesley Chesterman explique à Catherine Perrin que cuisiner est une habitude à développer que tout le monde devrait prendre. 
 
« J'appelle ça le syndrome Downtown Abbey [de dire :] "C'est bas de classe, la cuisine. Les gens d'en haut, on ne touche pas à ça" », affirme Lesley Chesterman. Elle remarque qu'un tel comportement est plus fréquent chez les anglophones et chez les femmes. « Je trouve que les femmes qui disent ça on l'air imbécile. Mon garçon de 12 ans peut cuire un oeuf. » 
 
L'industrie complice 
Reconnaissant qu'il existe une phobie maladive de l'action de cuisiner, la mageirocophobie, elle note également que l'industrie alimentaire a sa part de responsabilité dans le refus de certains de toucher aux fourneaux. : « L'industrie des produits transformés est très contente de montrer aux gens que faire la cuisine, c'est difficile. Ils disent : "Achetez notre produit, on va vous simplifier la vie!" » 
 
Comment y remédier 
Elle conseille aux antimarmitons repentants d'éliminer d'abord les produits transformés les moins nutritifs, de commencer par apprendre à faire cuire un oeuf, de laver eux-mêmes leur laitue plutôt que d'en acheter de la prélavée, de se procurer une batterie de cuisine, une mijoteuse ainsi qu'une presse à panini, notamment.  
 
Il est également question de la baisse de consommation de viande.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Science et technologie

Ces oiseaux qui tambourinent pour se faire respecter

Délimiter leur territoire et aviser les autres mâles. Voilà pourquoi les pics tambourinent sur différentes surfaces à répétition : arbres, gouttières, cheminées, murs... Ce bruit de la nature peut devenir infernal lorsque l'oiseau a choisi un endroit où le son porte. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique à Catherine Perrin comment les os du pic sont protégés contre les chocs que cette pratique lui fait subir. 
 
Il est également question de la nécessité de déballer ses arbres.

Arts et culture

Pivot : quand une psychiatre auprès des Inuits devient romancière

Après avoir passé plusieurs années auprès des Inuits à Kuujjuaq, Dre Marie-Ève Cotton lance Pivot, un premier roman qui s'inspire de ses expériences comme psychiatre. L'oeuvre raconte l'histoire d'un patient d'un hôpital psychiatrique, réputé pour son éloquence, qui a toujours rêvé d'être auteur, et de sa relation avec les autres patients. Marie-Ève Cotton explique à Catherine Perrin en quoi le roman est une métaphore pour sa relation avec le Grand Nord.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pivot sur le web
HYPERLIEN - Marie-Ève Cotton sur Twitter
Les incontournables 2016

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
27
28
29
30
31
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant