ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Science et technologie

La sclérose latérale amyotrophique démythifiée

Le mardi 26 août 2014

Un homme et une femme atteints de la sclérose latérale amyothrophique, ou « maladie de Lou Gehrig », lors d'une marche pour amasser des fonds à New York, en 2012
Un homme et une femme atteints de la sclérose latérale amyothrophique, ou « maladie de Lou Gehrig », lors d'une marche pour amasser des fonds à New York, en 2012     Photo : iStockphoto

Cette maladie neuromusculaire, souvent appelée maladie de Lou Gehrig, fait la manchette avec la frénésie du défi qui pousse des internautes à se renverser un seau d'eau glacée sur la tête dans le but d'amasser des fonds pour la recherche sur la maladie. Mais de quoi s'agit-il, au juste? Catherine Perrin en discute avec Chantal Lanthier, elle-même atteinte de SLA. 
 
« C'est très déstabilisant de se faire dire qu'on va mourir dans les prochaines années », dit Chantal Lanthier. Âgée de 48 ans, elle a reçu son diagnostic en janvier 2012. Les premiers symptômes se sont manifestés en novembre 2011, alors qu'elle sentait des faiblesses dans une jambe.  
 
« Il faut se recentrer sur soi, ajoute-t-elle. Au début, je me disais toujours : pourquoi moi? Pourquoi moi? Je ne comprenais pas. Jusqu'au jour où j'ai accepté de me dire : pourquoi pas moi? Qu'est-ce qui ferait que moi, je serais plus à l'abri de ça que n'importe qui d'autre? »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Comment la respiration agit sur nos humeurs

28 mars 2017

Ces oiseaux qui tambourinent pour se faire respecter

28 mars 2017

Du venin d'araignée pour soigner les AVC

22 mars 2017

Les bienfaits d'enseigner le codage

21 mars 2017

Les fourmis font de la chimie

21 mars 2017

L'orchidée : mode d'emploi de la plante en pot la plus vendue