ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

D'intellectuelles à manuelles, laisser le journalisme pour la mécanique

Le mardi 29 décembre 2015

Une mécanicienne
Une mécanicienne     Photo : iStock

Deux jeunes femmes qui font carrière dans le domaine des communications, la journaliste culturelle Marie-Christine Blais et la titulaire d'une maîtrise en science de l'information Marilyne Veilleux, ont décidé de retourner aux études pour apprendre la mécanique. Elles expliquent leur choix pour le moins étonnant à Philippe Desrosiers. 
 
Prendre plaisir à réparer 
« Faire ces études, ça ouvre un monde. Jusqu'à tout récemment, je ne réparais pas mes choses. » Marilyne Veilleux s'émerveille de pouvoir souder elle-même des morceaux de métal. Elle a l'impression qu'elle peut maintenant réparer tout ce qui lui tombe sous la main. 
 
D'une complexité folle 
Marie-Christine Blais avait un goût profond de se servir de ses mains plutôt que d'être devant un écran. Elle connaissait déjà l'univers de la mécanique puisque son père travaillait dans ce domaine, mais elle prend plaisir à apprendre le fonctionnement complexe des véhicules légers. Elle se dit épatée par la qualité de l'enseignement offert dans ses cours professionnels.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

10 avril 2017

Plaidoyer pour un meilleur diagnostic de la maladie de Lyme au Canada

10 avril 2017

La crise de l'emploi, préoccupation majeure pour les Français

10 avril 2017

Dépôt cette semaine du projet de loi fédéral sur la légalisation de la marijuana

7 avril 2017

Frappes en Syrie : l'absence de consultation avec les alliés inquiète

6 avril 2017

Pepsi : vie et mort d'une publicité catastrophique

5 avril 2017

Danielle Ouimet dévoile ce qui menace les entreprises