ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h  
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Santé

Visages de la dépression : s'afficher pour briser les tabous

Le mercredi 29 avril 2015

Sophie Lambert, Jean-Rémy Provost et Marie-Claude Ducas
Sophie Lambert, Jean-Rémy Provost et Marie-Claude Ducas     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La réalisatrice Sophie Lambert a affiché la semaine dernière sur sa page Facebook une photo où elle apparaît radieuse, accompagnée d'un texte commençant par la phrase « Voici le visage de la dépression ». Plusieurs personnes ont emboîté le pas en publiant eux aussi leur photo et leur témoignage. Catherine Perrin reçoit Sophie Lambert, la journaliste Marie-Claude Ducas ainsi que Jean-Rémy Provost de l'organisme Revivre. 
 
Mourir à l'intérieur 
« Il y a quelque chose d'indécent là-dedans, mais c'est essentiellement un message qui disait : je suis en train de sortir d'une dépression », explique Sophie Lambert au sujet de son geste. « Il s'adressait beaucoup aux gens avec qui je travaille, parce que je l'ai caché pendant des mois et j'étais tannée de répondre : "Oui, ça va" quand, à l'intérieur, j'étais en train de mourir. » 
 
L'importance de se libérer 
Marie-Claude Ducas dit avoir rejoint la vague d'aveux publics pour briser le tabou, pour se libérer. « On se dit : "Je vais être jugée. J'ai à travailler avec des gens, qu'est-ce qu'ils vont penser de ça? Ils ne pourront pas me faire confiance, ils ne voudront pas me mettre dans des situations stressantes, les erreurs que je vais faire vont être interprétées, ça va être amplifié" », illustre-t-elle.  
 
S.O.S. alliés 
Jean-Rémy Provost rappelle que 60 % de ceux qui souffrent de dépression ont des pensées suicidaires et que, de ce nombre, 15 % sont susceptibles de passer à l'acte. « Il y a tellement de gens qui souffrent en silence, dit-il. C'est pour ça qu'on dit : trouvez-vous des alliés. Parfois, la famille n'est pas nécessairement l'alliée, pour toutes sortes de raisons. [...] On leur dit : trouvez-vous d'autres alliés. Il faut en parler. » 
 
La soirée-bénéfice de Revivre aura lieu le 19 mai au Métropolis, à Montréal. Pour joindre l'organisme, composez le 1-866 REVIVRE ou rendez-vous sur son site.


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le visage de la dépression sur Facebook
HYPERLIEN - Revivre sur le web
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

25 mai 2016

Aînés : l'usage d'antipsychotiques remis en question

24 mai 2016

La glande thyroïde, un thermostat à surveiller

17 mai 2016

De nouveaux médicaments contre le cholestérol posent un problème de prix

17 mai 2016

Guérir est humain : remettre la personne au coeur des soins

10 mai 2016

Gare aux forfaits d'analyses de laboratoire

10 mai 2016

Synchronie sociale : des connexions insoupçonnées entre nos cerveaux