#2a##5j##3# #5# Vins et additifs : le naturel a un prix | Médium large | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Santé

Vins et additifs : le naturel a un prix

Le mardi 24 mars 2015

De gauche à droite et de haut en bas : l'auteure du <i>Guide du vin Phaneuf</i> et chroniqueuse vin Nadia Fournier, la directrice du laboratoire à la SAQ, Guylaine Trudeau, le membre fondateur de l’Organisation pour la science et la société Ariel Fenster et la sommelière et ambassadrice à l’agence Rézin Geneviève Boucher
De gauche à droite et de haut en bas : l'auteure du Guide du vin Phaneuf et chroniqueuse vin Nadia Fournier, la directrice du laboratoire à la SAQ, Guylaine Trudeau, le membre fondateur de l’Organisation pour la science et la société Ariel Fenster et la sommelière et ambassadrice à l’agence Rézin Geneviève Boucher     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Des quantités importantes d'arsenic ont été découvertes dans plusieurs vins américains. Vingt-huit producteurs sont visés par un recours collectif. Catherine Perrin discute des additifs présents dans le vin avec Geneviève Boucher, sommelière et ambassadrice à l'agence Rézin, Ariel Fenster, membre fondateur de l'Organisation pour la science et la société, Nadia Fournier, auteure du Guide du vin Phaneuf et chroniqueuse vin, et Guylaine Trudeau, directrice du laboratoire à la SAQ. Le vin naturel existe encore bel et bien, semble-t-il, mais pas à tous les prix. 
 
Guylaine Trudeau souligne que le problème de l'arsenic ne concerne pas les vins en vente au Québec. La Société des alcools du Québec (SAQ) mène des tests pour vérifier que les concentrations d'arsenic restent en deçà de la norme admise de 100 parties par milliard. La grande majorité des vins examinés en contiennent environ 10 parties par milliard.  
 
L'ennemi numéro un : le sucre 
Pour Nadia Fournier, le problème des sucres résiduels présents dans les vins bon marché est plus criant que la question de l'arsenic. « Les gens pensent boire du vin sec et dans les faits, ils boivent du vin sucré. Si les gens savaient la teneur en sucre, alors qu'ils surveillent leur alimentation! [...] Il y a beaucoup d'intrants auxquels on ne pense pas », dit-elle, suggérant de plutôt se référer au répertoire des spécialités de la SAQ pour trouver des vins faits dans les règles de l'art. 
 
Pour Geneviève Boucher, l'omniprésence des additifs résulte des exigences des consommateurs. « On veut s'assurer, millésime après millésime, d'obtenir un vin qui va être international et constant. C'est marché par marché. Il y a des modes, dit-elle. Si on prend le cas du Ménage à trois [un des vins dans lesquels on retrouve de l'arsenic], c'est le consommateur qui veut avoir un goût très expressif, presque doux. » 
 
Les recommandations de vins naturels de Nadia Fournier 
Château La Lieue 2013, Coteaux Varois en Provence 
605287 14,50 $ 
 
Domaine d'Aupilhac, Lou Maset 2013, Coteaux du Languedoc 
11096116 16,55 $ 
 
Tetramythos, Mavro Kalavryta 2013, Péloponnèse 
11885457 17,40 $ 
 
Les recommandations de vins naturels de Geneviève Boucher 
Jean Foillard Beaujolais 2013 
12454958 23,70 $ 
 
Alain Lorieux Chinon Expression 2011 
00873257 19,90 $ 
 
Le Combal 2010 
10675001 20,80 $


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Garder son cordon ombilical pour mieux guérir dans l'avenir

4 avril 2017

Ces médicaments qu'on prescrit encore malgré les dangers

28 mars 2017

Les trolls, des sadiques qui attaquent en groupe

23 mars 2017

Un langage révolutionnaire pour communiquer avec les autistes

21 mars 2017

L'épuisement parental : quand les parents n'en peuvent plus

17 mars 2017

Un village sur mesure pour les gens atteints de maladies cognitives