ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Santé

Troubles alimentaires : quand la quête de contrôle dérape

Le jeudi 5 février 2015

Dans les troubles alimentaires, comme l'anorexie et la boulimie, la recherche du poids idéal est l'élément déclencheurr de problèmes plus profonds.
Dans les troubles alimentaires, comme l'anorexie et la boulimie, la recherche du poids idéal est l'élément déclencheurr de problèmes plus profonds.     Photo : iStock

La Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires bat son plein. Le CHU Sainte-Justine, à Montréal, signale une hausse de 44 % des consultations pour ces problèmes. Comment s'explique cette augmentation? Catherine Perrin en discute avec le Dr Jean Wilkins, Howard Steiger, chef du Programme des troubles alimentaires à l'Hôpital Douglas, le comédien, conférencier et animateur Jean-Marie Lapointe, l'auteure Clara B. Turcotte, la nutritionniste Myriam Géhami et Janique Raymond-Migneault, de l'organisme Anorexie et boulimie Québec. Regardez un extrait vidéo de la discussion. 
 
Une prison sans barreaux 
« Un peu comme pour l'alcoolique ou le toxicomane, chez qui la problématique, ce n'est pas l'alcool ou la drogue. Il faut aller chercher plus loin », dit Jean-Marie Lapointe, qui a connu des épisodes d'anorexie et de boulimie. Il est maintenant porte-parole de la maison L'éclaircie, qui vient en aide aux victimes de troubles alimentaires. « C'est comme une prison sans barreaux. [...] Que ce soit quand on regarde le chiffre sur la balance, qui va dicter notre humeur, que ce soit quand on compte le nombre de calories de façon incroyable, c'est très souffrant comme maladie. » 
 
Le psychologue Howard Steiger, l'animateur, conférencier et comédien Jean-Marie Lapointe et l'auteure Clara Brunet-Turcotte Le psychologue Howard Steiger, l'animateur, conférencier et comédien Jean-Marie Lapointe et l'auteure Clara Brunet-Turcotte Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande 
 
Dichotomie 
Myriam Géhami est une spécialiste du traitement du surpoids et des troubles alimentaires. Elle a coécrit avec Nadia Gagnier le livre J'aime pas ça, j'en veux encore. « La plupart des personnes qui souffrent d'un trouble alimentaire ont de fausses croyances bien ancrées en eux. Ils sont beaucoup dans la dichotomie. Les aliments sont bons, mauvais, engraissants ou amaigrissants... Il n'y a pas de juste milieu », explique-t-elle. 
 
Extrait : l'apport des thérapies de groupe et d'Internet 
 
 
Plusieurs formes 
Clara Brunet-Turcotte s'est inspirée de sa propre expérience des troubles alimentaires pour Demoiselles-cactus, son premier roman, qui vient tout juste de paraître. « Je voulais un personnage qui n'est pas nécessairement semblable à la jeune fille qu'on voit dans tous les récits sur les troubles alimentaires, qui est toujours une jeune fille parfaite, avec des notes parfaites, super belle [...]. Je voulais montrer que le trouble alimentaire peut prendre plusieurs formes. » 
 
Problème identitaire 
Jean Wilkins travaille surtout avec des filles âgées de 10 à 18 ans. Il décrit la plupart de ses patientes comme des petites parfaites. « Ce sont de petites filles qui vivent un problème identitaire, qui sont à la recherche de qui elles sont réellement, explique-t-il. C'est la rencontre entre une diète, une perte de poids et des vulnérabilités. »  
 
La nutritionniste clinicienne Myriam Géhami, la responsable de la ligne d'écoute et de référence d'Anorexie et boulimie Québec, Janique Raymond-Migneault et le médecin Jean Wilkins La nutritionniste clinicienne Myriam Géhami, la responsable de la ligne d'écoute et de référence d'Anorexie et boulimie Québec, Janique Raymond-Migneault et le médecin Jean Wilkins Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande 
 
Élément déclencheur 
Howard Steiger voit le souci du poids comme un élément déclencheur. « La chose intéressante, c'est ce que cette restriction alimentaire allume », souligne-t-il. Il s'intéresse aux liens entre le souci du poids et les troubles de la personnalité, tel le trouble obsessionnel compulsif. « On ne doit pas ignorer une culture qui incite les gens à s'imposer un poids qui est de beaucoup inférieur à celui qu'ils doivent avoir. »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

28 septembre 2016

Les 3 sex* : un nouveau magazine web sur le sexe, la sexualité et la sexologie

28 septembre 2016

Cancer : l'attaque cinglante de Josée Blanchette contre le système de santé

27 septembre 2016

Comment la méditation pleine conscience aide la psychothérapie

20 septembre 2016

Psychiatrie : l'imagerie cérébrale remise en question

20 septembre 2016

La perte de la force physique, un mythe à dissiper

19 septembre 2016

Défendre l'aide aux enfants autistes