ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Science et technologie

L'intelligence artificielle risque-t-elle de supplanter l'intelligence humaine?

Le mercredi 21 janvier 2015

Selon le chercheur Yoshua Bengo, la conception de l'intelligence artificielle telle que véhiculée par les médias relève de la science-fiction.
Selon le chercheur Yoshua Bengo, la conception de l'intelligence artificielle telle que véhiculée par les médias relève de la science-fiction.     Photo : iStock

Les récentes avancées en matière d'intelligence artificielle sont telles que des sommités du monde de la science et des affaires commencent à sonner l'alarme à propos de ses dangers. Une lettre ouverte signée par des scientifiques et entrepreneurs technologiques sur le site de l'organisme The future of life institute encourage un développement responsable dans ce domaine. Y a-t-il un véritable risque de voir l'intelligence artificielle prendre le pas sur notre intelligence? Catherine Perrin en discute avec Antoine Robitaille, éditorialiste au Devoir et auteur, de même que deux chercheurs signataires de la lettre, Denis Poussart et Yoshua Bengio. 
 
Débat nécessaire 
Auteur du livre Le nouvel homme nouveau (2007), Antoine Robitaille a constaté que l'optimisme de certains grands chercheurs s'est changé en pessimisme. « On sait à quel point les utopies guident le développement. Certaines utopies du 20e siècle nous ont menés à des endroits où on ne voulait pas aller, souligne-t-il. Je pense qu'on doit avoir un débat là-dessus. Regardez à quel point personne n'a vu venir Internet, ni les effets qu'il a sur notre société actuellement. » 
 
Exagération et science-fiction 
Chercheur en intelligence artificielle à l'Université de Montréal, Yoshua Bengio croit qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Il estime que les craintes formulées dans les médias relèvent de l'exagération et de la science-fiction. « Les meilleurs algorithmes qu'on a aujourd'hui sont encore à un niveau d'intelligence très, très primitive », indique-t-il.  
 
Il considère néanmoins pertinent de réfléchir aux avancées possibles dans ce domaine. Selon lui, la lettre ouverte publiée en ligne vise à sensibiliser aux utilisations dangereuses de l'intelligence artificielle. « On pourrait imaginer des gouvernements qui utilisent cette technologie pour surveiller leur population. »  
 
Fondateur du laboratoire de vision et systèmes numériques de l'Université Laval, Denis Poussart abonde dans le même sens que M. Bengio. Les notions de créativité qui caractérisent l'intelligence humaine sont encore loin de s'appliquer à l'intelligence artificielle. « L'intelligence humaine n'est pas tant fonction de la connaissance, elle est fonction de l'imagination. Elle sous-entend que l'intelligence qui navigue est capable de reconnaître la complexité des choses, explique-t-il. Il est relativement facile de reconnaître une image. De comprendre son contexte est plus difficile. » 
 
The Future of Life Institute 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Comment la respiration agit sur nos humeurs

28 mars 2017

Ces oiseaux qui tambourinent pour se faire respecter

28 mars 2017

Du venin d'araignée pour soigner les AVC

22 mars 2017

Les bienfaits d'enseigner le codage

21 mars 2017

Les fourmis font de la chimie

21 mars 2017

L'orchidée : mode d'emploi de la plante en pot la plus vendue