ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Le sadomasochisme entre dans la culture populaire

Le jeudi 30 octobre 2014

Une image de la récente campagne publicitaire de la ligne de lingerie Agent Provocateur, inspirée de la mode sadomasochiste
Une image de la récente campagne publicitaire de la ligne de lingerie Agent Provocateur, inspirée de la mode sadomasochiste     Photo : facebook.com/agentprovocateur

L'effet 50 nuances de Grey continue de se faire sentir. Une ligne de lingerie inspirée de la mode BDSM (pour bondage et discipline, domination et soumission, sadomasochisme) vient d'apparaître et de plus en plus de marques de luxe y vont de campagnes publicitaires inspirées de pratiques sexuelles hors-norme. Arnaud Granata, vice-président d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, planificateur stratégique pour l'agence lg2, analysent cette tendance. 
 
« On a rendu ça presque cool, se faire attacher », souligne Arnaud Granata. 
 
« Ça demeure un langage qui choque, ou qui attire l'attention pour ce qu'il est, ajoute Stéphane Mailhiot. Ce sont des codes plus facilement utilisables en mode, en parfums, en lingerie. Ils ne se retrouveront pas dès demain sur une boîte de céréales à l'épicerie. » 
 
Il est également question du traitement du sujet du virus Ebola, tant sur les réseaux sociaux que dans les médias traditionnels, de l'image du nouveau maire de Toronto et des déguisements d'Halloween controversés vendus par Walmart.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

2 décembre 2016

Pourquoi les indicatifs musicaux d'émissions télévisées sont si importants

2 décembre 2016

Pénélope McQuade sur le retour controversé des Échangistes

30 novembre 2016

Micheline Lanctôt et Francis Rose : l'art de mère en fils

30 novembre 2016

Un jeune de 12 ans réfléchit sur la politique

30 novembre 2016

Carré aux dates : Marc Cassivi contre Sophie Fouron

30 novembre 2016

Thierry-Maxime Loriot : humaniser et démocratiser la mode