ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
15161718
19
20
21
2223242526
27
28
2930
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 19 juin 2015


Arts et culture

Les meilleurs moments de la saison de Catherine Perrin

De gauche à droit et de haut en bas : Catherine Perrin, Barbara-Judith Caron, Sophie Laforest, Églantine Pandelé, Jean-François Blais, Sylvain Houde et Dominique Depatie
De gauche à droit et de haut en bas : Catherine Perrin, Barbara-Judith Caron, Sophie Laforest, Églantine Pandelé, Jean-François Blais, Sylvain Houde et Dominique Depatie     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

C'est aujourd'hui la dernière émission de la saison de Catherine Perrin, qui reviendra en ondes le 24 août. Pour l'occasion, elle rassemble sa vaillante équipe de recherchistes pour discuter des meilleurs moments de la saison 2014-2015. Catherine Perrin reçoit Sylvain Houde, Jean-François Blais, Barbara-Judith Caron, Églantine Pandelé et Sophie Laforest. 
 
Les moments marquants de la saison 2014-2015 
 
- Jacques Parizeau : adieu à un guide, émission du 2 juin 2015  
 
- Le #PoudingChômeurGate : comment créer une recette, émission du 18 février 2015  
 
- Mettre la hache : un témoignage très fort sur l'inceste, émission du 18 mars 2015 
 
- La seconde naissance de Christine and the Queens, nouvelle idole pop, émission du 19 février 2015 
 
- Des poupées de bébés plus vraies que nature, émission du 16 avril 2015  
 
Jean-François Blais, Barbara-Judith Caron et Sylvain Houde Jean-François Blais, Barbara-Judith Caron et Sylvain Houde Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande 
Églantine Pandelé et Sophie Laforest Églantine Pandelé et Sophie Laforest Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Politique

Le lavage de la semaine avec Alexandre Taillefer et Brenda Plant

Alexandre Taillefer et Brenda Plant
Alexandre Taillefer et Brenda Plant     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le dragon Alexandre Taillefer et la cofondatrice d'Ethiquette.ca Brenda Plant passent en revue les événements marquants de l'actualité. Alexandre Taillefer accorde le titre de tache de la semaine à Donald Trump pour ses propos maladroits lors de l'annonce de sa candidature aux présidentielles américaines de 2016. Brenda Plant accorde ce même titre aux sociétés canadiennes inscrites à la bourse au Canada pour la sous-représentation des femmes dans leurs conseils d'administration.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Calculatrice du coût des déplacements selon le groupe Moving Forward
HYPERLIEN - Alexandre Taillefer sur Twitter
HYPERLIEN - Dans l’oeil du dragon sur le web
HYPERLIEN - Ethiquette.ca
HYPERLIEN - Brenda Plant sur Twitter

Société

Des congés de paternité payés d'un an pour les employés de Virgin

Richard Branson
Richard Branson     Photo : AP Photo/Reed Saxon

L'auteure et chroniqueuse Geneviève Pettersen se concentre sur les bonnes nouvelles de la semaine, pour faire contrepoids aux mauvaises. 
 
Il est question :  
 
- Des congés de paternité payés d'un an accordés aux employés de Virgin par Richard Branson
 
- De la cartographie de la Grande Barrière de corail par Google
 
- D'un vélo qui roule sur la terre comme sur l'eau
 
- Des nouveaux pieds normaux des poupées Barbie
 
- D'une mignonne petite pieuvre qui charme les scientifiques.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Geneviève Pettersen sur le web
HYPERLIEN - Geneviève Pettersen sur Twitter

Société

Greeters : des guides-résidents pour vous faire découvrir la ville

Des touristes étudiant une carte
Des touristes étudiant une carte     Photo : iStock

Depuis 1992, un réseau de guides-résidents permet aux voyageurs de découvrir leurs destinations en compagnie d'habitants des villes visitées, en fonction d'intérêts communs. Trois villes canadiennes comptent maintenant une section locale du réseau international des Greeters : Calgary, Toronto et Sherbrooke. Catherine Perrin s'entretient avec trois de ces hôtes : Vicky Bélanger, Marcel et Neil Jain.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le réseau international des Greeters sur le web
HYPERLIEN - Le réseau des Greeters de Toronto sur le web
HYPERLIEN - Le réseau des Greeters de Calgary sur le web
HYPERLIEN - Le réseau des Greeters de Sherbrooke sur le web

Cinéma

Inside Out : une aventure extraordinaire au centre du cerveau

Une image du film <i>Inside Out</i>, réalisé par Pete Docter et produit par les studios Pixar
Une image du film Inside Out, réalisé par Pete Docter et produit par les studios Pixar     Photo : http://movies.disney.com/inside-out

« On retrouve le Pixar qu'on aime. C'est un film qui me plaît beaucoup parce que ça parle à l'intelligence des enfants. [...] J'ai rarement vu un film d'animation aussi tonique », dit Helen Faradji au sujet d'Inside Out, le nouveau film d'animation de Disney, réalisé par Pete Docter. Georges Privet abonde dans le même sens. « On a l'impression de voir un film qui va toucher des générations d'enfants, dit-il. C'est vraiment du cinéma pur. » 
 
Bande-annonce d'Inside Out (version originale anglaise)
 
 
 
Il est également question d'Antoine et Marie, de Jimmy Larouche, d'Eden, de Mia Hansen-Løve, et de L'affaire SK1, de Frédéric Tellier. 
 
Bande-annonce d'Antoine et Marie 
 
 
Bande-annonce d'Eden 
 
 
Bande-annonce de L'affaire SK1 
 
 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Georges Privet sur le web
HYPERLIEN - Helen Faradji sur Twitter

Musique

Brahms, Schumann, Mahler : l'essence du romantisme

La pochette de l'album <i>Brahms Schumann Mahler: Piano Quartets</i>, par Daniel Hope, Paul Neubauer, David Finckel et Wu Han, paru sous étiquette Deutsche Grammophon
La pochette de l'album Brahms Schumann Mahler: Piano Quartets, par Daniel Hope, Paul Neubauer, David Finckel et Wu Han, paru sous étiquette Deutsche Grammophon

« C'est un disque fantastique. C'est du Viagra pour l'âme. Ça va très loin dans le jeu romantique. [...] J'espère que c'est le début d'un groupe sérieux », dit Frédéric Lambert à propos de Piano Quartets, un recueil de quatuors avec piano de Brahms, de Schumann et de Mahler interprétés par Daniel Hope, Paul Neubauer, David Finckel et Wu Han. Notre chroniqueur explique pourquoi il s'agit pour lui de haute voltige musicale.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Frédéric Lambert sur Twitter

Arts et culture

Comment Rachid Badouri s'adapte aux marchés étrangers

Rachid Badouri
Rachid Badouri     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

L'humoriste Rachid Badouri reprendra la route cet été pour présenter son spectacle Rechargé un peu partout au Québec. Il effectuera également sa première participation au festival Just for Laugh après avoir fait, récemment, quelques premiers essais confidentiels en langue anglaise dans les bars. Tout cela vient après qu'il se soit fait découvrir par le public européen. Catherine Perrin discute avec lui des défis de s'adresser à d'autres publics. 
 
« Le rêve du début, le rêve de jeune, le rêve d'adolescent, ça a toujours été de faire carrière aux États-Unis. C'est un rêve qui, tranquillement, se concrétise », dit Rachid Badouri.  
 
Rachid Badouri participera à l'Ethnic Show, présenté au festival Just for Laughs les 8 et 9 juillet. Il se produira également lors du spectacle de clôture du Festival Juste pour rire le 25 juillet à Montréal. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Rachid Badouri sur le web
HYPERLIEN - Rachid Badouri sur Facebook
HYPERLIEN - Le Festival Juste pour rire sur le web

Société

De Pepsi à frogs : d'où viennent les surnoms qu'on donne aux Québécois

Un Québécois portant fièrement ses couleurs.
Un Québécois portant fièrement ses couleurs.     Photo : PC/Graham Hughes

Pepsi, frogs, pea soup, caribous, los tabarnacos... Les gens d'ailleurs ont plusieurs surnoms, parfois affectueux, parfois pas du tout, pour désigner les Québécois. À l'approche de la fête nationale du Québec, la chroniqueuse culturelle Pascale Lévesque examine la provenance des surnoms les plus répandus. 
 
Selon la chroniqueuse, l'origine du surnom Pepsi vient du fait qu'à ses débuts, le Pepsi-Cola était vendu dans de plus grands contenants que le Coca-Cola, ce qui le rendait plus économique.  
 
« Il faut se rappeler que la Ville de Montréal était séparée en deux par la Main. D'un côté, à l'est, il y avait les francophones; de l'autre côté, il y avait les anglophones. La réalité économique était vraiment différente. C'est pour ça que quand un Québécois, un Canadien francophone, invitait sa copine au snack-bar, il lui payait un Pepsi, parce qu'il était capable de le séparer dans deux verres, raconte-t-elle. Les anglophones ont remarqué ça [...]. C'est resté dans nos habitudes de boire du Pepsi. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pascale Lévesque sur Twitter

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
15161718
19
20
21
2223242526
27
28
2930
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant