ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 13 octobre 2014


Société

Comment les réseaux djihadistes recrutent des Occidentaux

Image tirée de la page couverture du livre <em>Ils cherchent le paradis et ils ont trouvé l’enfer</em>, de Dounia Bouzar, éditions de l’Atelier, 2014
Image tirée de la page couverture du livre Ils cherchent le paradis et ils ont trouvé l’enfer, de Dounia Bouzar, éditions de l’Atelier, 2014     Photo : Éditions de l'Atelier

Son nom fictif est Léa. Elle vient d'une famille française sans histoire. Un jour, elle publie sur Facebook qu'elle aimerait réparer ses bêtises. Il n'en faut pas plus à ce réseau de recrutement djihadiste pour cibler Léa.  
 
Les histoires d'Occidentaux partis combattre en Syrie et en Irak après avoir été endoctrinés se multiplient. Parmi ces combattants, il y a de plus en plus de mineurs et de filles. Pour discuter de ce phénomène, Catherine Perrin s'entretient avec l'anthropologue et fondatrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam, Dounia Bouzar. 
 
Ces groupes profitent de la propension qu'ont les adolescents à s'enflammer, pour les convaincre d'adhérer à l'islam radical. Ils s'attaquent d'abord à des familles de la classe moyenne et supérieure non musulmanes, voire athées. Leurs méthodes de recrutement fonctionnent plutôt bien avec les jeunes filles qui ont la fibre humanitaire. Ils les isolent, puis ils les persuadent qu'il ne faut pas croire ce que les adultes autour d'eux disent.  
 
Après l'essai Désamorcer l'islam radical, Dounia Bouzar publie en France le livre Ils cherchent le paradis et ils ont trouvé l'enfer, aux Éditions de l'Atelier.  
 
 
Vidéo produite par le Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam sur le drame des familles aux prises avec un jeune embrigadé par les djihadistes :
Source : www.cpdsi.fr 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'Islam
HYPERLIEN - Ces familles françaises sous l’emprise de Daech - Le Figaro

Sports

Commotions cérébrales au hockey : le jeu n'en vaut pas la chandelle

Alexandre Nasra et son père Steven Nasra
Alexandre Nasra et son père Steven Nasra     Photo : Radio-Canada/Marie-Ève Soutière

Alexandre Nasra, 15 ans, a été contraint de rester à la maison pendant plusieurs mois. Il ne pouvait plus pratiquer de sport et il devait prendre des pilules qui le faisaient manger davantage. Il a donc pris beaucoup de poids. Quand il est retourné à l'école, personne ne le reconnaissait et ses amis ne lui parlaient plus. Tous ces désagréments, et bien d'autres, il les a subis à la suite d'une commotion cérébrale causée par un accident au hockey. Alexandre, accompagné par son père Steven Nasra, raconte aujourd'hui son histoire.  
 
« On dit aux jeunes joueurs : " À partir de maintenant, vous pouvez faire des mises en échec ", mais on ne leur apprend pas comment recevoir une mise en échec », explique son père. Tous les deux souhaiteraient que ces contacts soient éliminés du jeu, comme c'est le cas au hockey olympique. « Ça ne sert à rien d'avoir une commotion. Ça ne vaut pas la peine », ajoute Steven Nasra. 
 
Hockey Québec étudie en ce moment la pertinence d'interdire les mises en échec dans la catégorie bantam CC, celle-là même où évoluait Alexandre le soir fatidique du 11 décembre 2012. En tout, ce sont 5000 jeunes hockeyeurs qui pourraient ne plus être soumis aux dangereuses mises en échec.  

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant