ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
7
8910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 7 octobre 2014


Santé

Puberté hâtive : quand le signal sonne trop tôt

Une jeune fille regarde sa montre.
Une jeune fille regarde sa montre.     Photo : iStockphoto

Les premiers signes de la puberté apparaissent de plus en plus tôt, parfois même dès l'âge de 9 ans. La réalisatrice Hélène Choquette s'est penchée sur ce phénomène dans le documentaire Grande fille!. Catherine Perrin s'entretient avec Hélène Choquette ainsi que trois participantes au film : Camille Rouleaux-Mailloux, Michèle Rouleau et Anik Magny. 
 
 
Un décalage important 
Camille Mailloux est étudiante en psychologie à l'Université de Montréal. Anik Magny est coordonnatrice de production pour l'émission Infoman et directrice de production pour l'émission Paparagilles. Elles ont toutes deux connu une puberté précoce.  
 
« J'avais toujours l'air plus vieille que mon âge, raconte Camille. J'étais souvent à part, mise de côté. Les gens ne m'incluaient pas parce que j'avais l'air différente. » 
 
« Les écoles primaires ne sont pas adaptées aux menstruations, souligne Anik. Dans les toilettes, il n'y a pas de petit casier ans lequel on peut glisser les serviettes hygiéniques. Alors on se cache, on se dissimule, et il y a une honte par rapport à ça. » 
 
Bande-annonce de Grande fille! 
 
 
Prendre les devants 
« Une fille qui a une puberté hâtive et qui est curieuse d'en savoir plus risque davantage de tomber sur un site Internet pornographique que sur un guide qui dit comment vivre cette étape, indique Hélène Choquette. C'est pour cela qu'il faut vraiment, comme parents, comme enseignants, s'assurer qu'on leur en parle avant. » 
 
Grande fille! sera diffusé jeudi à 20 h à l'émission Les grands reportages, sur ICI RDI. Le film sera diffusé gratuitement à la cyberboutique ONF les 17, 18 et 19 octobre, puis on pourra se le procurer sur DVD à compter du 17 octobre.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Grande fille! sur le site de l'ONF
HYPERLIEN - Les grands reportages sur ICI Tou.tv
HYPERLIEN - Hélène Choquette sur Twitter

Arts et culture

Festival du film de l'Inde de Montréal : la tradition en images

Une image du film <i>Lakshmi</i>, de Nagesh Kukunoor
Une image du film Lakshmi, de Nagesh Kukunoor     Photo : YouTube

Le 5e Festival du film de l'Inde de Montréal se tiendra du 8 au 12 octobre à la Cinémathèque québécoise. Vivek Venkatesh, vice-doyen de l'École des études supérieures et professeur de technologies de l'éducation à l'Université Concordia, parle de deux films à voir durant l'événement. 
 
Bande-annonce de Lakshmi, de Nagesh Kukunoor 
 
 
Bande-annonce de Bollywood : the greatest love story ever told, de Rakeysh Omprakash Mehra et Jeff Zimbalist 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Festival du film de l'Inde de Montréal sur le site de la Cinémathèque québécoise
HYPERLIEN - Vivek Venkatesh sur Twitter

Politique

Le Parti libéral, un élève appliqué au comportement déficient

Le premier ministre Philippe Couillard
Le premier ministre Philippe Couillard     Photo : PC/Jacques Boissinot

Il y a six mois, le Parti libéral du Québec reprenait le pouvoir. S'il était élève à l'école primaire, ce serait le moment où le professeur rencontrerait ses parents comme étape préliminaire à la remise du bulletin. Catherine Perrin simule la rencontre avec Paul Journet, éditorialiste à La Presse, et Josée Legault, chroniqueuse politique au Journal de Montréal. 
 
« Ce n'est pas très satisfaisant jusqu'à maintenant, mais ça se corrige lentement, souligne Josée Legault à propos du gouvernement Couillard. Le problème principal est que son début de vie est tellement axé exclusivement sur l'austérité – donc, sur le négatif, sur le sombre, sur les compressions partout, les rumeurs pas fondées, les ballons d'essai – qu'on a l'impression qu'il y a comme une atmosphère d'improvisation dans tout ça. » 
 
« Yves Bolduc a, à lui seul, réussi à infirmer la maxime "quand on veut, on peut", affirme Paul Journet. Pour faire l'analogie scolaire, c'est celui, en ce moment, qui parle beaucoup dans le fond de la classe et qui dérange les travaux. Il nuit beaucoup à son gouvernement. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Josée Legault sur Twitter
HYPERLIEN - Paul Journet sur Twitter

Santé

Quand un urgentologue raconte des histoires

L'urgentologue et auteur Alain Vadeboncoeur
L'urgentologue et auteur Alain Vadeboncoeur     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le Chef de l'urgence à l'Institut de cardiologie de Montréal, blogueur et collaborateur habituel de l'émission, Alain Vadeboncoeur, vient de lancer son deuxième livre, Les acteurs ne savent pas mourir : récits d'un urgentologue. Il y relate divers épisodes survenus à l'urgence, des plus tragiques aux plus heureux. Catherine Perrin s'entretient avec lui. 
 
« J'ai l'impression que je décris un peu l'interface; le passage de la vie à la mort, mais de la mort à la vie aussi. On vit dans un endroit, l'urgence, qui est assez particulier », explique Alain Vadeboncoeur à propos des récits qui composent son livre.  
 
« Je n'ai pas voulu faire un livre sur la mort de façon générale. Je parle de ce que je connais bien : essentiellement, la mort dans une situation particulière qui est l'urgence, où les choses vont trop vite. » 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les acteurs ne savent pas mourir sur le site de Lux Éditeur
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur le web
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur Twitter
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur dans L’actualité

Consommation

Le whisky, mode d'emploi

L'une des bouteilles de whisky rapportées d'Écosse par Lesley Chesterman (derrière)
L'une des bouteilles de whisky rapportées d'Écosse par Lesley Chesterman (derrière)     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La chroniqueuse gastronomique Lesley Chesterman revient d'Écosse. Elle y a exploré le monde des whiskys, une boisson particulièrement virile, mais qui recèle des nuances fascinantes, tantôt tourbées, tantôt fumées, tantôt florales. Elle rend compte de ses découvertes, explique d'où vient le whisky et comment le déguster. 
 
« Évitez les glaçons, parce qu'ils diluent trop [le whisky], et les Écossais n'aiment pas le rafraîchir », explique Lesley Chesterman à propos de la manière correcte de déguster cette boisson faite à partir d'orge. « L'été, on pourra mettre un glaçon, pas plus, d'eau très pure. Pour les mélanges, beaucoup de gens vont mettre du Ginger Ale ou du Coca-Cola. Mais aussi, de l'eau de noix de coco ou du thé vert. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Consommation

Les travailleurs agricoles étrangers encore trop vulnérables

Le 7 octobre est la Journée mondiale pour le travail décent. Il s'agit encore d'un enjeu pour les travailleurs agricoles étrangers qui viennent chaque été acheminer la nourriture vers l'assiette des Canadiens. Catherine Perrin en discute avec Marie-Jeanne Vandoorne, coordonnatrice de l'Alliance des travailleurs agricoles au Centre d'appui de Saint-Rémi, et Andrea Galvez, agente de liaison du Syndicat des travailleurs et travailleuses unis de l'alimentation et du commerce Canada à Mexico. 
 
En théorie, les travailleurs étrangers sous contrat au pays ont toute la protection nécessaire. En pratique, cela ne change pas grand-chose lorsqu'un problème survient. « Encore faut-il qu'ils se rendent à l'hôpital, explique Marie-Jeanne Vandoorne. Ils n'ont pas de moyens de transport, ils sont en région rurale, dans des fermes assez isolées. Ce n'est pas toujours dans les priorités des fermiers d'emmener un travailleur mexicain à l'hôpital parce qu'il a une hernie ou une infection urinaire. » 
 
« Le modèle canadien est censé être le meilleur au monde, souligne Andrea Galvez. C'est légal, les travailleurs ont un contrat, ils sont censés avoir de bonnes conditions de logement, de santé. Mais quand on descend sur les terrains, on se rend compte que ce n'est pas vrai. » 

International

Le Panama, pays de surprises

Cargo dans le canal de Panama
Cargo dans le canal de Panama     Photo : AFP/RODRIGO ARANGUA

Pierre Gingras, chroniqueur en horticulture et en ornithologie, revient du Panama, où il a fait bien plus que de l'observation d'oiseaux. Il rend compte des splendeurs naturelles du point le plus étroit du continent américain, mais aussi des traces laissées par son histoire.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
6
7
8910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
2728293031
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant