ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 
(en rediffusion à 21 h)

Catherine Perrin

Médium large
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 2 juin 2015

Politique

Jacques Parizeau : adieu à un guide

Jacques Parizeau en 1995
Jacques Parizeau en 1995     Photo : PC/RYAN REMIORZ

Mort lundi à l'âge de 84 ans, l'ancien premier ministre et chef du Parti québécois Jacques Parizeau a laissé une profonde empreinte sur le Québec. Catherine Perrin s'entretient avec des gens qui l'ont côtoyé, des premières heures de la Révolution tranquille jusqu'à son retrait de la vie politique, ou qui ont marché dans ses traces : l'ancien chef du Bloc québécois Daniel Paillé, l'ancien député Pierre Curzi, le sociologue Guy Rocher et l'ancienne candidate péquiste Martine Desjardins. 
 
Rien d'impossible 
Daniel Paillé a été ministre de l'Industrie et du Commerce, puis ministre des Sciences et de la Technologie dans le cabinet Parizeau de 1994 à 1996. Ses premiers souvenirs sont ceux d'un homme extrêmement charismatique. « Avec lui, il n'y avait rien, rien qui était impossible. Il était capable de nous faire dire : "S'il est capable de faire ça, allons-y avec lui", se rappelle-t-il. Parizeau est un homme – parce qu'il est encore là – qui a confiance. En lui-même, en un certain nombre de personnes, en son peuple... Confiance en l'avenir. »  
 
Il relate l'émergence de sentiments nationalistes pragmatiques à son retour de Londres dans les années 1950 et son rôle dans la création d'Hydro-Québec, de la Caisse de dépôt et placement du Québec de la Société générale de financement.  
 
Une stature morale impressionnante 
Selon Pierre Curzi, Jacques Parizeau a pris toute son importance lors du référendum de 1995. « C'est là qu'on l'a vu prendre toute sa dimension d'homme d'État, dit-il. Honnêtement, il y a peu d'hommes et peu de femmes qui m'impressionnent autant que monsieur Parizeau pouvait le faire. » Il souligne une grande culture qu'il se gardait pourtant bien d'étaler, ainsi que des silences souvent aussi importants que ses paroles. « Ça a été très certainement un de ces hommes d'une stature morale qui sont, dans une société, des guides, poursuit-il. Pour moi, on perd l'un des guides de notre société sur le plan moral et sur le plan de la vision étatique. »  
 
De la conviction et des réponses 
Guy Rocher a été sous-ministre au sein du Parti québécois durant quatre ans. Il a connu Jacques Parizeau à l'aube de la Révolution tranquille. « Déjà, à ce moment-là, j'ai connu la rigueur scientifique de Jacques Parizeau. C'est lui qui a convaincu la commission Parent que oui, le Québec a l'argent, a le financement possible pour le développement d'un système d'éducation moderne, raconte-t-il. À ses yeux, la modernisation du système d'éducation était un grand facteur d'évolution. [...] C'est Parizeau qui nous a apporté toutes les réponses qui font partie du rapport de la commission Parent. »  
 
Martine Desjardins se souvient d'un homme qui a fait rêver le Québec à l'époque du second référendum et qui continue de faire rêver aujourd'hui. Elle estime qu'il a donné à ses alliés conviction et assurance et salue un homme qui dérogeait à la tendance des politiciens à user de ce qu'on appelle la « langue de bois ».

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Des funérailles d'État pour Jacques Parizeau sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Daniel Paillé sur le site de l'Assemblée nationale du Québec
HYPERLIEN - Guy Rocher sur le site de la Faculté de droit de l'Université de Montréal
HYPERLIEN - Pierre Curzi sur Twitter
HYPERLIEN - Martine Desjardins sur Twitter

Économie et affaires

PowerPoint, un outil de simplification mal-aimé

Martin Riopel et Thierry Karsenti
Martin Riopel et Thierry Karsenti     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Depuis 20 ans, le logiciel PowerPoint est l'outil privilégié des conférenciers, des professeurs et des communicateurs devant s'exprimer en public. De plus en plus de voix s'élèvent pour critiquer le recours au logiciel, jugé par certains comme créant une atmosphère défavorable aux discussions et nuisant à la réussite. Catherine Perrin en discute avec Thierry Karsenti et Martin Riopel, professeurs à l'université. 
 
Un récent article du Washington Post affirme que le logiciel devrait être banni. Des hommes d'affaires bien en vue, comme Jeff Bezos d'Amazon et Jeff Weiner de LinkedIn, refusent son utilisation dans leurs réunions.  
 
« Le principal défaut de ces outils est que les gens, lorsqu'ils s'y investissent, perdent leur sens critique et prennent une série de mauvaises décisions. L'une de ces mauvaises décisions est de se concentrer sur la mise en page et la mise en forme plutôt que sur le contenu », affirme Martin Riopel, notant qu'une erreur fréquente des orateurs est de lire ce qui se trouve dans leur présentation PowerPoint. 
 
Quand le contenu aide le contenant 
« Des fois le contenant est une façon de mieux véhiculer son contenu. [...] On peut susciter des débats et tout ça peut être organisé dans sa présentation, rappelle Thierry Karsenti, auteur d'un texte sur l'histoire de PowerPoint. Évitez de mettre tout le texte que vous allez lire. Essayez de vous imaginer assis dans votre cours à l'université pour voir si, vous-même, vous trouveriez ça intéressant. » 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « PowerPoint should be banned. This PowerPoint presentation explains why » dans le Washington Post
HYPERLIEN - Microsoft PowerPoint sur le web
HYPERLIEN - Martin Riopel sur le site de l'UQAM
HYPERLIEN - Thierry Karsenti sur le web

Politique

Jacques Parizeau : la dernière grande entrevue

Jacques Parizeau
Jacques Parizeau     Photo : Radio-Canada

Au lendemain de la mort de l'ancien premier ministre Jacques Parizeau, ICI Radio-Canada Première vous propose en rediffusion la dernière grande entrevue accordée par Jacques Parizeau à Michel Lacombe, enregistrée en février dernier et diffusée le 6 avril à l'émission Le 21e. Quelques minutes avant cette reprise, Michel Lacombe souligne avoir été frappé par la vivacité d'esprit du grand homme politique malgré son affaiblissement, ainsi que par son regard tourné vers l'avenir, même au crépuscule de sa vie.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Jacques Parizeau : une vie dédiée à la cause du Québec à l'émission Le 21e du 6 avril 2015
Canadiens arabes

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Le mercredi 3 juin 2015
Le Commission de vérité et réconciliation du Canada publie ses résultats.

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter