ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

Du lundi au jeudi de 9 h à 11 h  
Le vendredi de 9 h à 10 h 
(en rediffusion à 22 h)

Isabelle Craig

Médium large
Portail Richard Garneau
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
252627
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 27 juillet 2016

Cinéma

Claude Robinson amène les films cultes au jeune public

Claude Robinson
Claude Robinson     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

L'animateur, scénariste et dessinateur est le porte-parole de Mon premier Fantasia, la portion du festival de films Fantasia consacrée au jeune public. Voué au cinéma de genre célébrant l'imaginaire, Fantasia y présente de programmes de films d'animation. Claude Robinson explique à Isabelle Craig pourquoi les réactions des enfants au cinéma l'enchantent et il raconte son cheminement dans le monde de l'animation. 
 
Le dernier programme de Mon premier Fantasia sera présenté le 30 juillet à 13 h et à 14 h 30 au Musée McCord, à Montréal. Le festival Fantasia se poursuit jusqu'au 3 août.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Festival international de films Fantasia sur le web

Politique

Pourquoi les courses à la chefferie suscitent si peu d'intérêt

Les cinq candidats à la course à la direction du Parti québécois
Les cinq candidats à la course à la direction du Parti québécois     Photo : Radio-Canada

La popularité de Justin Trudeau, l'actualité internationale chargée, la saison estivale, mais aussi le cynisme de l'électorat expliquent le peu d'intérêt du public envers les courses à la direction qui secouent le Parti conservateur, le Nouveau Parti démocratique (NPD) et le Parti québécois. C'est l'avis des journalistes politiques Sébastien Bovet, Marie Vastel et Josée Boileau. Ils parlent à Isabelle Craig des multiples facteurs qui rendent l'issue de ces courses si difficile à prévoir. 
 
« Le fait qu'on a des courses très longues n'aide pas, souligne Josée Boileau. On parle quand même d'échéances en 2017, donc on a un an devant nous. D'autre part, on a notre tremblement de terre fédéral, c'est-à-dire Justin Trudeau. Ce n'est pas un politicien ordinaire. On est avec quelqu'un qui invente un nouveau modèle. [...] Trump ébranle la politique aux États-Unis, mais Justin Trudeau, qui est au fond l'anti-Trump, fait la même chose ici. On a de nouveaux repères et il faut s'ajuster à ça. En plus, on n'en est pas encore lassé, de Justin Trudeau. » 
 
Agneaux sacrifiés 
« D'un côté comme de l'autre, chez les conservateurs et au NPD, je pense qu'on voit que les chances de victoire électorale, du moins la prochaine fois, sont assez minces, indique Marie Vastel. Les conservateurs ont été au pouvoir pendant 10 ans. C'est loin d'être garanti que l'électorat va leur revenir aussi rapidement qu'après quatre ans. En général, c'est plutôt cyclique; il y a un purgatoire d'une petite décennie. [...] Beaucoup de gens voient ces courses comme des courses à nommer des agneaux sacrifiés. » 
 
Déjà-vu désavantageux 
« Le Parti québécois est victime du fait que c'est sa deuxième course [à la chefferie] en deux ans », dit Sébastien Bovet, qui pointe également du doigt l'intérêt médiatique moindre à l'égard des candidats par rapport à celui pour Pierre Karl Péladeau. « Vous savez, au cinéma, la suite d'un film est généralement moins bonne que l'originale. Au Parti québécois, quand ça fait deux ans de suite qu'on est en course à la direction, les gens sont peut-être un peu lassés. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Josée Boileau sur Twitter
HYPERLIEN - Sébastien Bovet sur Twitter
HYPERLIEN - Marie Vastel dans Le Devoir

Science et technologie

WikiLeaks : entre coup d'éclat et coup d'épée dans l'eau

Julian Assange
Julian Assange     Photo : Getty/Getty Images News/Carl Court

Aux États-Unis, les fuites de courriels qui ont exposé la partialité du Parti démocrate envers Hillary Clinton ont secoué le paysage politique et ont mis au jour des activités illégales, mais elles seront vraisemblablement sans conséquence sur l'issue des élections présidentielles. Bruno Guglielminetti, consultant en stratégie numérique, et Nicolas Arpagian, expert en cybersécurité, expliquent à Isabelle Craig pourquoi ces fuites sèment la confusion quant aux intentions de WikiLeaks.  
 
« Ce ne sont pas des révélations qui justifient l'atteinte au secret des correspondances, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de scoop concernant le financement, concernant des alliances qui pourraient être honteuses, souligne Nicolas Arpagian. L'annonce me semble un peu disproportionnée, surtout quand on voit le débat de la campagne américaine [...]. Ce n'est pas forcément dans le Parti démocrate qu'il y a des positions à dénoncer. » 
 
Une pierre, deux coups pour Clinton 
Bruno Guglielminetti estime qu'il s'agit d'une réussite pour WikiLeaks, mais convient que le geste pourra aussi être profitable aux démocrates. « Pour Hillary Clinton, qui n'a jamais porté en son cœur WikiLeaks, c'est d'une pierre, deux coups. C'est-à-dire que, d'une part, on prend l'attention qui était sur les messages – les 20 000 courriels – et on l'envoie du côté de l'espionnage russe. Déjà, c'est plus intéressant comme histoire, parce que personne ne va se taper les 20 000 courriels. Deuxièmement, ça permet de discréditer WikiLeaks, parce que du moment qu'on met dans la tête des gens qu'une organisation qui a toujours voulu être indépendante, d'une droiture formidable, pourrait travailler pour des intérêts politiques, vous jouez sur la perception et c'est ce qu'il y a de plus fragile. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La convention démocrate de Philadelphie s’ouvre dans la controverse sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Michelle Obama et Bernie Sanders tentent d''unir les démocrates sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - Nicolas Arpgagian sur Twitter
HYPERLIEN - Nicolas Arpgagian sur le web
HYPERLIEN - Bruno Guglielminetti sur Twitter
HYPERLIEN - Bruno Guglielminetti sur le web

Société

Destination 2070 : retour du troc et une monnaie réinventée

Jean-Philippe Cipriani et Patrick Senécal
Jean-Philippe Cipriani et Patrick Senécal     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Médium large présente une série de prédictions éclairées et humoristiques sur ce à quoi le monde ressemblera en 2070. Le chroniqueur Jean-Philippe Cipriani et l'auteur Patrick Senécal regardent chaque semaine dans leur boule de cristal et nous font part de leurs prévisions. Cette semaine, il est question de la forme que prendront l'économie et le commerce dans 50 ans. 
 
« Malgré la présidence de la très inspirante Malia Obama, les Américains du Sud ont refusé la dématérialisation de l'argent, au même titre que le système métrique, la théorie de l'évolution et le réchauffement climatique, prédit Jean-Philippe Cipriani. Ils ont gardé les primaires, les caucus, le collège électoral. Ils sont encore en 1986. » Selon lui, tous les objets de consommation seront créés par des imprimantes 3D et les crises économiques seront chose du passé.  
 
« Chaque ville aura comme monnaie la ressource qu'elle produit le plus. À Montréal, par exemple, la monnaie locale sera les cônes orange, prophétise Patrick Senécal. Ce sera extraordinaire, on n'en manquera jamais! À Saint-Jean-Port-Joli, ce sera des canards gossés dans le bois. [...] Et à Québec, on va payer avec des conservateurs! » Il croit également que les émotions seront vendues à la pièce et que la multinationale la plus puissante sera Pokémon Inc.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Jean-Philippe Cipriani sur Twitter
HYPERLIEN - Patrick Senécal sur le web

Cinéma

Une cinéaste algonquine-bretonne parrainée par le Festival de Cannes

Caroline Monnet
Caroline Monnet     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Caroline Monnet, née en Outaouais d'une mère algonquine et d'un père français, participera cet automne à Paris à une résidence d'écriture organisée par le Festival de Cannes, en vue de concevoir son premier long métrage. Intéressée par l'expression de ses racines autochtones dans ses oeuvres, la jeune femme planche sur Bootlegger, qui racontera l'histoire d'une femme qui fait circuler de l'alcool illégalement sur une réserve autochtone. Caroline Monnet explique à Isabelle Craig pourquoi elle aime avoir les pieds dans deux mondes à la fois.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Caroline Monnet sur le web

Science et technologie

Le mystère des chaussettes disparues dans la sécheuse enfin résolu

Chaussette dans une sécheuse
Chaussette dans une sécheuse     Photo : iStock

Cette semaine, au bureau des études, les journalistes scientifiques Pascal Forget et Mathieu-Robert Sauvé nous parlent, entre autres, de la disparition en série des chaussettes dans les sécheuses en Grande-Bretagne, ainsi que du lien entre le bruit et l'apprentissage du langage des jeunes enfants.  
 
Références des sujets traités 
 
Pourquoi les chaussettes disparaissent dans la sécheuse – Article dans Samsung Newsroom 
 
Le bruit de fond peut nuire à l'apprentissage du langage des jeunes enfants – Article dans Science Daily 
 
Des façons de détecter si quelqu'un ment en ligne – Article dans Social Science Research Network 
 
Des failles dans la résonnance magnétique mises au jour – Article dans New Scientist

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pascal Forget sur le web
HYPERLIEN - Pascal Forget sur Twitter
HYPERLIEN - Mathieu-Robert Sauvé dans Le Devoir
Les incontournables 2016

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
1
2
3
45678
9
10
1112131415
16
17
1819202122
23
24
2526
27
28
29
30
31
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Teaser Pas banale, la viemlarge_pas_banale