ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

L'ère post-factuelle ou les dangers de l'information en silos

Le jeudi 1 septembre 2016

Sandra Rodriguez et Marc Thibodeau
Sandra Rodriguez et Marc Thibodeau     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le public se mobilise de plus en plus en fonction des émotions, et non plus en fonction des faits. Les réseaux sociaux, les personnalités politiques populistes et les médias nourrissent tour à tour ce cercle vicieux. Sandra Rodriguez, docteure en sociologie des médias numériques, et Marc Thibodeau, journaliste ayant signé un dossier sur cette question dans La Presse, expliquent à Catherine Perrin comment le public a délaissé les sources qui observent les faits de manière impartiale. 
 
« Facebook dit, en gros : On regarde avec qui tu interagis, ce que tu consultes comme information, et c'est ce qu'on t'envoie. Ce que ça donne, quand on se projette à plus grande échelle, c'est des gens qui lisent toujours des choses qui viennent conforter l'opinion qu'ils ont déjà, souligne Marc Thibodeau. Des études très intéressantes démontrent que quand on prend des gens qui pensent la même chose et qu'on les fait débattre [...], ils se radicalisent, puisqu'ils échangent des arguments additionnels. Quelqu'un qui essaie de s'informer va manquer énormément d'information. » 
 
Pas un phénomène nouveau 
Sandra Rodriguez souligne les derniers chiffres d'une étude américaine de Pew Research qui indique que 44 % des gens ne s'informent qu'au moyen de Facebook. Selon elle, ce phénomène d'information fragmentaire n'est pas si différent de celui que créent des chaînes télévisées au mandat ouvertement biaisé, comme Fox News. « Ce qui est inquiétant, c'est cette centralisation de l'information, ou du moins de l'endroit où elle circule et la place que cela prend », dit-elle avant de citer Noam Chomsky au sujet de l'information télévisée : « Vous croyez que vous écoutez de la nouvelle, mais en fait, ce qu'on veut, c'est vous attirer vers une chaîne, vous y garder et maintenir votre intérêt. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

10 avril 2017

Plaidoyer pour un meilleur diagnostic de la maladie de Lyme au Canada

10 avril 2017

La crise de l'emploi, préoccupation majeure pour les Français

10 avril 2017

Dépôt cette semaine du projet de loi fédéral sur la légalisation de la marijuana

7 avril 2017

Frappes en Syrie : l'absence de consultation avec les alliés inquiète

6 avril 2017

Pepsi : vie et mort d'une publicité catastrophique

5 avril 2017

Danielle Ouimet dévoile ce qui menace les entreprises