ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Santé

8 conseils pour un été sans stress

Le mardi 14 juin 2016

Une femme faisant de la méditation
Une femme faisant de la méditation     Photo : iStock

Respirer avec le ventre, chanter, danser, écouter de la musique... La chercheuse en neurosciences Sonia Lupien connaît mille et un moyens éprouvés de réduire le stress occasionné par les événements qui peuvent survenir l'été. Il suffit souvent, selon elle, de stimuler des zones du cerveau liées à celles qui suscitent l'anxiété. Sonia Lupien explique à Catherine Perrin pourquoi des activités toutes simples et plaisantes peuvent procurer un grand soulagement.  
 
Les trucs de Sonia Lupien pour combattre le stress 
1. Respirer avec le ventre : « En dessous de votre cage thoracique se trouve un muscle qui s'appelle le diaphragme et qui s'étend avec ce gros bedon-là. Ça active ce qu'on appelle la réponse parasympathique vagale, qui arrête tout simplement la réponse de stress. » 
 
2. Chanter : « Quand on chante, on fait de la respiration diaphragmatique sans s'en rendre compte. » 
 
3. Écouter de la musique : « Sachez que le cerveau a cette drôle de tendance à synchroniser la respiration avec les rythmes qu'il entend. » 
 
4. Bouger : « Quand on est stressé, on mobilise de l'énergie et le problème est qu'on ne la perd pas. [...] C'est ce qui fait qu'on souffre. » 
 
5. Rire : « On s'est rendu compte que la même région du cerveau qui fait stresser fait aussi rire. [...] C'est peut-être le temps d'acheter de bons billets pour les théâtres d'été drôles. » 
 
6. S'entourer : « La dernière chose qu'on veut faire quand on est stressé, c'est de s'isoler. [...] Les études scientifiques démontrent que quand on donne du soutien social, on diminue beaucoup plus facilement les hormones de stress que quand on en demande. Si vous êtes très stressé cet été, pourquoi ne pas vous inscrire à des séances de bénévolat? » 
 
7. Être à proximité d'un animal : « Les animaux ont la capacité de diminuer les hormones de stress, mais n'adoptez pas un chien à la SPCA pour l'abandonner le 1er juillet. [...] Il y a 100 000 façons d'utiliser ça sans nécessairement avoir le chien pour toujours. » 
 
8. Déconstruire le stress avec des méthodes cognitives : « Reconstruisez vos "stresseurs". Si vous savez qu'une situation vous stresse parce qu'elle menace votre ego, demandez-vous : "Que puis-je faire pour qu'elle menace moins mon ego?" Vous allez trouver un plan B, un plan C... Le seul fait d'avoir un plan B envoie le message à votre cerveau que vous avez le contrôle et il arrêtera de produire des hormones de stress. »


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Sonia Lupien sur le web
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

4 avril 2017

Garder son cordon ombilical pour mieux guérir dans l'avenir

4 avril 2017

Ces médicaments qu'on prescrit encore malgré les dangers

28 mars 2017

Les trolls, des sadiques qui attaquent en groupe

23 mars 2017

Un langage révolutionnaire pour communiquer avec les autistes

21 mars 2017

L'épuisement parental : quand les parents n'en peuvent plus

17 mars 2017

Un village sur mesure pour les gens atteints de maladies cognitives