ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

Des « salauds » contre le gouvernement français

Le jeudi 31 octobre 2013

Le débat sur la prostitution est relancé en France
Le débat sur la prostitution est relancé en France     Photo : iStockphoto

Le grand débat sur la prostitution prend une nouvelle tournure avec la publication d'un manifeste au titre et au contenu incendiaire. Gil Mihaely, directeur de la publication du magazine Causeur, a publié un manifeste intitulé « Touche pas à ma pute : le manifeste des 343 salauds » pour répondre à une tentative du gouvernement français de pénaliser les clients de la prostitution. 
 
Parmi les signataires du manifeste les plus connus de ce côté-ci de l'Atlantique, on note la présence de Frédéric Beigbeder, d'Éric Zemmour et de Nicolas Bedos. 
 
« La sexualité des hommes et des femmes est différente, note Gil Mihaely. C'est plus souvent les hommes qui ont besoin d'assouvir leurs besoins sexuels. » 
 
« Ce manifeste est méprisant à plusieurs égards, notamment pour les féministes d'aujourd'hui, qu'elles soient pour ou contre la légalisation de la prostitution, qui travaillent fort pour voir clair dans cette question complexe. Il encourage le pouvoir des hommes à consommer des femmes pour leur unique besoin sexuel », note Martine Delvaux, romancière. 
 
Une initiative pour répondre à ce manifeste a été lancée sur le site 343connards.fr. Les internautes sont invités à envoyer un message à 13 des signataires.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

31 août 2016

À l'université, tous les types de plagiat ne sont pas égaux

31 août 2016

Carré aux dates : les hommes fort

31 août 2016

Un ancien infiltrateur raconte les coulisses des groupes criminels

31 août 2016

À la recherche du python royal perdu

31 août 2016

Accompagnants sexuels : assouvir les besoins des personnes handicapées

30 août 2016

La dépendance au téléphone intelligent, symptôme d'une crise du civisme