ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
29
30
 
 
 
 

Les meilleurs moments : �mission du mardi 30 juin 2015


Société

Égoportraits : ce qu'il faut faire et ne pas faire

Jocelyn Maclure, Nellie Brière et Fabien Deglise entourent Patrick Masbourian le temps d'un égoportrait.
Jocelyn Maclure, Nellie Brière et Fabien Deglise entourent Patrick Masbourian le temps d'un égoportrait.     Photo : Radio-Canada/Patrick Masbourian

Un égoportrait mal calculé peut indisposer les gens. Un politicien s'est fait malmener sur les réseaux sociaux pour avoir publié un égoportrait pris sur le site de l'attentat de Sousse, en Tunisie. Une adolescente a causé la controverse en publiant une photo d'elle souriante prise dans l'ancien camp de concentration d'Auschwitz. Patrick Masbourian discute d'éthique de l'égoportrait avec le chroniqueur Fabien Deglise, la consultante en communication numérique Nellie Brière et le professeur de philosophie Jocelyn Maclure. 
 
Problématique morale 
Le cas du politicien britannique Amran Hussain incarne, selon Fabien Deglise, toute la problématique morale de l'égoportrait. « C'est une forme narrative extrêmement ancrée dans le présent. C'est le paradoxe du présentisme : on ne voit pas ce qui est derrière et on ne voit pas ce qui est devant non plus, dit-il. Cet homme-là a essayé d'attirer vers lui les regards du monde qui étaient figés sur un drame, en l'occurrence l'acte terroriste perpétré sur la plage. Lui, ce qu'il essaie de faire avec cette photo-là, c'est de dire : "Regardez-moi, je suis là aussi et j'existe." » 
 
Déplacement 
Nellie Brière refuse la connotation nécessairement égocentrique sous-tendue par le terme égoportrait, qu'elle préfère encore appeler selfie. Selon elle, les règles de civisme s'installeront bien assez tôt par elles-mêmes. « C'est une façon de se présenter à son réseau, à sa communauté en ligne. Des fois, on veut raconter qu'on est triste et qu'on a aimé sa grand-mère, on va donc se prendre en photo avec elle, même si elle est décédée, plaide-t-elle. [...] C'est juste qu'il y a un déplacement des conceptions. Plus ça va choquer, plus les gens vont réagir, plus ça va installer des règles de ce qui est acceptable ou pas. » 
 
Constante morale 
Jocelyn Maclure rappelle que, contrairement à la technologie, certaines règles sociales ne changent pas. « Il y a des moments dans la vie où l'on voudrait que le soi s'efface plutôt qu'il s'affirme, souligne-t-il. La mort est probablement la première situation qu'on a en tête. Dans ces cas-là, on veut de la retenue, on veut de la discrétion, et non pas de l'affirmation, de la promotion de soi. » 

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - À Sousse, le selfie déplacé d'un homme politique britannique dans Le Monde
HYPERLIEN - Selfies at Funerals
HYPERLIEN - Fabien Deglise dans Le Devoir
HYPERLIEN - Fabien Deglise sur Twitter
HYPERLIEN - Jocelyn Maclure sur Twitter
HYPERLIEN - Nellie Brière sur Twitter

Arts et culture

Les coulisses de Rodin exposées au musée

Quelques-unes des œuvres présentées à l’exposition <i>Métamorphose : dans le secret de l’atelier de Rodin</i>
Quelques-unes des œuvres présentées à l’exposition Métamorphose : dans le secret de l’atelier de Rodin     Photo : Musée des beaux-arts de Montréal

L'exposition Métamorphose : dans le secret de l'atelier de Rodin est ouverte depuis un mois au Musée des beaux-arts de Montréal. En un tour d'horizon de 300 oeuvres, on apprend comment l'important artiste créait ses sculptures. C'est un autre coup gagnant pour l'établissement montréalais, qui a doublé son chiffre d'affaires en cinq ans. Patrick Masbourian reçoit la directrice et conservatrice en chef du Musée des beaux-arts de Montréal, Nathalie Bondil. 
 
L'exposition Métamorphose : dans le secret de l'atelier de Rodin est présentée jusqu'au 18 octobre au Musée des beaux-arts de Montréal. Le musée est ouvert tous les jours, y compris le 1er juillet.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Métamorphose : dans le secret de l'atelier de Rodin sur le web
HYPERLIEN - Le Musée des beaux-arts de Montréal sur le web
HYPERLIEN - Le Musée des beaux-arts de Montréal sur Facebook
HYPERLIEN - Le Musée des beaux-arts de Montréal sur Twitter

Arts et culture

Entre deux eaux : vieillir sur une piste de cirque

Gonzalo Coloma et Andy Giroux
Gonzalo Coloma et Andy Giroux     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le spectacle Entre deux eaux réunit trois artistes de cirque dans la trentaine qui s'interrogent sur leur avenir dans un domaine où le corps est énormément sollicité. Ils illustrent le dilemme entre le désir persistant de monter sur scène et les limites de plus en plus contraignantes imposées par le corps. Patrick Masbourian reçoit deux artistes du spectacle, Andy Giroux et Gonzalo Coloma. 
 
Vidéo promotionnelle du spectacle Entre deux eaux 
 
 
Le spectacle Entre deux eaux, par La Barbotte, est présenté du 7 au 10 juillet au Théâtre de Quat'Sous, à Montréal, à l'occasion du festival Montréal complètement cirque.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Entre deux eaux sur le web
HYPERLIEN - Montréal complètement cirque sur le web

Art de vivre

Comment choisir et cuire son homard

Homard gaspésien en salade d’asperges crues
Homard gaspésien en salade d’asperges crues     Photo : iStock

La saison du homard bat son plein dans la région de la Gaspésie, où elle se poursuit jusqu'au début du mois de juillet. Lesley Chesterman, critique gastronomique au quotidien Montreal Gazette, nous parle depuis Rimouski, où le homard est pêché. Elle dit à quoi faire attention lorsqu'on va choisir du homard à la poissonnerie et comment apprêter la bête à la maison. 
 
« Ce qu'on ne veut pas, ce sont des homards qui sont trop légers », explique Lesley Chesterman à propos du choix du crustacé à la poissonnerie. « Il faut presser le corps derrière les pinces et le homard devrait être dur, ce qui veut dire que le corps est plein. Aussi, on veut qu'il soit vivant. On veut des antennes qui bougent, une queue qui claque et des yeux qui vous regardent d'un air suspicieux. »

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Science et technologie

L'état de la pêche au saumon au Québec

Un pêcheur de saumon en action
Un pêcheur de saumon en action     Photo : iStock/Kevin E Beasley

Alors que la pêche au saumon industrielle est en train de s'étioler au profit du saumon d'élevage, la pêche au saumon sportive, elle, continue de représenter des retombées économiques importantes pour diverses régions du Québec. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, rend compte des stocks de saumon chez nous, parle des règles qui régissent cette activité et de la biologie du poisson, et explique pourquoi le Québec est un exemple en matière de préservation du saumon.

Art de vivre

L'ABC du vin rosé : quoi boire cet été

Les recommandations d'Élyse Lambert avec son choix d'accompagnement
Les recommandations d'Élyse Lambert avec son choix d'accompagnement     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La saison estivale est aussi celle du vin rosé, qui remplit les tablettes de la Société des alcools et qui se prête si bien aux pique-niques et aux barbecues. La sommelière Élyse Lambert, première Québécoise à décrocher le titre Master Sommelier, donne quelques suggestions de bons rosés inusités à déguster cet été et de plats pour les accompagner. 
 
« J'aime bien des rosés qui [attirent] l'attention, qui ont de la fraîcheur », dit Élyse Lambert, qui recommande de les boire avec des mets méditerranéens, des poissons grillés, des salades de tomates ou de la salade niçoise. « Dans la section des produits de base de la SAQ, il y a quand même des choses qui sont valables, qui sont plus qu'intéressantes. Je pense entre autres à Pétale de Rose, que j'ai dégusté quelques fois dans les dernières semaines. » 
 
Les recommandations d'Élyse Lambert 
- Château La Lieue Coteaux Varois en Provence 2014. Code SAQ : 11687021 
- Croft Pink. Code SAQ : 11305029 

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Élyse Lambert sur le web

Santé

Les effets insoupçonnés de la météo sur notre humeur

Un ciel bleu et ensoleillé
Un ciel bleu et ensoleillé     Photo : iStock

Les sourires sont plus grands sur les visages lors des journées ensoleillées. S'il est prouvé scientifiquement que la luminosité favorise les neurotransmetteurs reliés au plaisir, il y a tout de même un danger à survaloriser ces moments de plaisir. Il est aussi possible d'apprivoiser les journées plus grises. La psychologue Élise Castonguay fait le point.  
 
« Tout le monde veut être de bonne humeur. Le problème est d'être dans l'obligation d'être heureux, affirme Élise Castonguay. C'est la partie obligatoire, finalement, qui rend anxieux. Souvent, ce qu'on va observer dans les troubles anxieux, dans les troubles dépressifs, c'est le standard élevé et beaucoup de "il faut". Quand vous entendez la phrase "il faut", levez vos antennes, faites attention. On est dans quelque chose d'absolu, et c'est là, le danger. » 
 
La psychologue rappelle que 75 % de nos vies sont faites de moments neutres et qu'une part du bonheur ressenti lors des journées de beau temps provient des activités sociales auxquelles on s'adonne.  

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Méditer pour ne plus déprimer sur le site des Éditions Odile Jacob
HYPERLIEN - Élise Castonguay sur le site de l'Ordre des psychologues du Québec

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
29
30
 
 
 
 

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Derni�re baladosiffusion disponible

Médium large

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant