ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
161718
19
20
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 19 juin 2014


Santé

Josée Blanchette : esquiver la chimiothérapie, pour le mieux

L'auteure et chroniqueuse Josée Blanchette.
L'auteure et chroniqueuse Josée Blanchette.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Atteinte d'un cancer du côlon, Josée Blanchette a décidé de ne pas subir de traitements de chimiothérapie. Et d'en parler en écrivant un article dans Le Devoir. « Ce n'était pas mon premier cancer. La première fois, j'ai arrêté après deux traitements. Le premier traitement avait failli me tuer. Je me suis sentie glisser vers les abîmes. » 
 
« Tout le monde sait que la chimio, ce n'est pas un party », poursuit-elle. 
 
« Je suis fille de médecin, je ne suis pas impressionnée par la médecine. En plus, je suis une journaliste. J'ai posé toutes les questions. Il faut poser les bonnes questions. C'est sûr que c'est une loterie la chimio, mais la vie en est une. » 
 
Depuis la publication de l'article, vendredi dernier, Josée Blanchette souligne qu'elle a reçu une avalanche de témoignages.  
 
« Des ex-ministres, des médecins, des pharmaciens, des députés m'ont écrit. Ils me disent : "nous sommes pris dans un système". L'industrie pharmaceutique a la mainmise dans ce domaine. » 
 
« On meurt soit trop tôt, soit trop tard. On ne décide pas du bon moment pour disparaître. » 
 
Elle suggère la lecture du livre La vérité sur les médicaments, comment l'industrie pharmaceutique joue avec notre santé, publié par Édito.

Société

Lions de Cannes : un fort concentré de créativité

La campagne contre la torture d'Amnistie internationale
La campagne contre la torture d'Amnistie internationale     Photo : Amnistie Internationale

Une vraie kermesse de la publicité : 12 000 publicitaires ont convergé vers le sud de la France cette semaine pour brasser des idées, élargir leur réseau et recruter de nouveaux talents. Ils sont de l'événement des Lions de Cannes et ils se donneront une bonne tape dans le dos pour les campagnes réalisées cette année en se remettant des prix. Les bêtes de pub font le tour de cet événement incontournable. 
 
Il est aussi question de la nouvelle campagne d'Amnistie internationale, qui met en avant la lutte contre la torture. On y voit les visages tuméfiés du dalaï-lama, d'Iggy Pop et de Karl Lagerfeld pour illustrer que la torture ne fonctionne pas.

Arts et culture

Le parcours complexe de Tony Conte

Le comédien Tony Conte
Le comédien Tony Conte     Photo : Radio-Canada/Christian Côté

Tony Conte revient de loin. Cet été, il sera de retour sur les planches pour la première fois en 15 ans. Il vient tout juste de sortir de maison de transition après avoir purgé une peine de prison pour trafic de stupéfiants. « C'est une expérience au même titre que ce que quelqu'un vit quand il combat une grosse maladie. Il y a un cheminement. Tu dois surmonter ta peur, le jugement des autres. Tu n'as déjà plus beaucoup de confiance en toi, alors celle des autres... » 
 
Tony Conte jouera dans la pièce À vos souhaits, de Pierre Chenost, au théâtre des Grands Chênes de Kingsey Falls, entre le 11 juillet et le 30 août.

Consommation

Des fruits et légumes à l'aspect pas facile, mais au goût exquis

Des fraises fraîches
Des fraises fraîches     Photo : iStock

Un fruit qui ne paie pas de mine, mais qui goûte le fruit comme pas un, ça vaut la peine d'être consommé, non? C'est un peu ce qui motive le Français Nicolas Chavanne et ses associés du collectif Les gueules cassées. Il rappelle que 30 % des fruits et légumes n'arrivent pas du champ à l'assiette. Tout ça pour des raisons esthétiques imposées par une volonté de standardisation venue de l'industrie. 
 
L'idée était donc simple : miser sur l'apparence non conforme de ces fruits et légumes en les étiquetant « Les gueules cassées. Moins jolis, mais exquis ». Et l'initiative marche : plus de 250 supermarchés français vendent ces produits.  
 
En parallèle, l'organisme souhaite réhabiliter des aliments qui ont toujours mauvaise mine, comme la patte de loup, une pomme traversée par une balafre, mais qui offre une expérience gustative inédite.  
 
Une façon de réapprendre aux clients à ne plus goûter qu'avec les yeux. D'autant plus que ces clients en tirent un autre avantage : ces aliments sont vendus 30 % moins cher.

Sports

Le golf perd de sa superbe

Le golf
Le golf     Photo : iStockphoto/joebelanger

Il semblerait que le golf soit en perte de popularité. Les jeunes joueurs désertent le sport en vieillissant et laissent leurs bâtons accumuler la poussière dans le placard. Pendant ce temps, les pelouses jaunissent d'envie de voir plus de balles. Qu'est-ce qui explique cette désaffection? Quatre golfeurs tentent de voir ce qui peut être fait pour relancer la discipline. 
 
Le journaliste britannique Michael Parkinson a dit du golf que ce « n'est guère autre chose qu'une façon coûteuse de se promener ». 
 
C'est peut-être ce qui plombe la réputation du golf auprès de la population en général : l'équipement et les abonnements sont coûteux. 
 
Pas plus qu'au hockey, disent nos invités, qui croient que la réputation de ce sport de luxe est dépassée. 
 
L'animateur Michel Désautels croit que le sport en général gagnerait en qualité si chaque nouveau golfeur suivait cinq leçons de golf avant d'entrer sur les verts.  
 
Le journaliste à La Presse Paul Journet a plongé dans l'univers du golf quand il était tout jeune. Et comme plusieurs autres jeunes hommes, il a mis de côté sa passion une fois bien entré dans la vie adulte.

Arts et culture

Le MACM : 50 ans et toujours contemporain

Le directeur du Musée d'art contemporain de Montréal, John Zeppetelli.
Le directeur du Musée d'art contemporain de Montréal, John Zeppetelli.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

John Zeppetelli a un peu la tête dans la brume, ce matin, devant Catherine Perrin. On le comprend : la veille, il célébrait le 50e anniversaire de l'établissement qu'il dirige depuis à peine 10 mois. Le Musée d'art contemporain de Montréal (MCAM) ouvrait ses portes en 1964, et pour souligner cette étape importante, il propose notamment une exposition sur les dons d'oeuvres recueillis depuis cette date.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Un article de Radio-Canada sur le cinquantenaire du MACM

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
161718
19
20
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant