ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617
18
1920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 18 septembre 2013


Cinéma

Fanny Ardant, la belle retraitée

Fanny Ardant dans le rôle d'une femme-cougar dans le film <em>Les beaux jours</em>
Fanny Ardant dans le rôle d'une femme-cougar dans le film Les beaux jours     Photo : Metropole Films

En blonde et en jeans, Fanny Ardant prend l'affiche le 25 octobre dans Les beaux jours, réalisé par Marion Vernoux. Elle y incarne Caroline, une dentiste mariée à peine retraitée, dont la route croise celle d'un homme qui a la moitié de son âge, mais avec lequel elle vivra une aventure d'adolescente... avec la lucidité de l'âge. L'actrice et la réalisatrice font une halte dans le studio pour parler d'amour. 
 
Marion_Vernoux 
Marion Vernoux Photo : Radio-Canada/Marie-Sandrine Auger 
 
« Le phénomène du cougar, c'est du trophée. Or, Caroline a cette histoire passionnelle avec ce garçon, mais, au contraire, elle fait attention, elle n'a aucune envie d'humilier socialement son mari, ni de brandir son amant en disant : "Vous voyez malgré mon âge!" Caroline aime son mari. Ce n'est pas une cougar. Elle aime bien manger, bien boire, pourquoi n'aimerait-elle pas le sexe? » Précise Fanny Ardant au sujet de la relation de son personnage avec celui du jeune informaticien, interprété par Laurent Lafitte.  
 
Bande-annonce du film Les beaux jours
 

Société

Les humanistes : le pacifisme

La paix perpétuelle, est-ce une utopie? Malgré le passé et le tempérament violent des humains, plusieurs croient à la paix et espèrent même une humanité sans guerre. La paix a d'ailleurs sa journée internationale, le 21 septembre. Où a germé cette idée que la paix pourrait régner sur terre? Les humanistes abordent la question du pacifisme et mettent en contexte cette idéologie. 
 
André Champagne, historien 
« Au 5e siècle, saint Augustin énonce le principe de guerre juste, selon lequel "le soldat qui tue un homme pour obéir à une autorité régulière n'est pas coupable d'homicide. Tout homme, donc, quand il fait la guerre, recherche la paix, et personne, en faisant la paix, ne veut la guerre." Ce n'est pas évident, ce n'est pas clair. »  
 
Éric Pineault, professeur au Département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal 
« C'est intéressant. Ce concept de guerre juste a été réinvoqué pendant la guerre en Irak. Il y a le pacifisme, comme idée générale et comme credo de vie, et il y a le pacifisme momentané, basé sur le critère de la guerre juste et injuste. » 
 
Rachida Azdouz, directrice des Services de soutien à l'enseignement à l'Université de Montréal et psychologue spécialisée en relations interculturelles 
« Le conflit vient des animaux. Ceux-ci ont un instinct belliqueux dont les humains ont hérité. Ils se battent pour le pouvoir ou le territoire. On vit d'abord en conflit avec nous-mêmes, le conflit intrapsychique. On est constamment tiraillé entre des désirs contradictoires. Freud pensait que l'on avait un penchant naturel pour l'agression. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Site de la Journée internationale de la paix

Santé

Les médecins unis pour aider les Syriens

Décombre à Alep
Décombre à Alep     Photo : AFP

Dans une lettre parue lundi, dans The Lancet, une cinquantaine de médecins, dont trois lauréats du prix Nobel, ont appelé les parties belligérantes en Syrie à épargner les hôpitaux et le personnel de santé, et à lever toutes les restrictions sur l'acheminement des fournitures médicales. Stephen Cornish, chef de la direction de Médecins sans frontières au Canada rentre tout juste d'un voyage de trois semaines en Syrie, en Jordanie, en Irak et au Liban. Il fait un compte rendu de la situation des Syriens. 
 
« Les hôpitaux ont été ciblés en Syrie. Pourtant, ils devraient être protégés. C'est très difficile pour les gens d'accéder à des soins. Tout l'espace civil devrait être protégé durant un conflit. C'est une vraie tragédie pour la population, il y a eu plusieurs arrestations de médecins. Cette lettre est vraiment un cri du coeur pour rétablir la protection des civiles. » - Stephen Cornish, chef de la direction de Médecins sans frontières au Canada  

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - À consulter : le dossier spécial sur le conflit en Syrie
HYPERLIEN - À lire dans The Lancet : la lettre ouverte « Let us treat patients in Syria » (en anglais)
HYPERLIEN - Site de Médecins sans frontières au Canada

Livres

Un prix unique des livres pour sauver les libraires

Dany Laferrière
Dany Laferrière     Photo : Marie-Sandrine Auger

L'auteur Dany Laferrière a déposé, hier, au nom des Éditions du Boréal, un mémoire, intitulé Voulons-nous vivre dans l'imaginaire des autres? aux auditions publiques autour de la réglementation du prix du livre à l'Assemblée nationale. Le document, cosigné, entre autres, par Jacques Godbout, défend l'adoption du prix unique du livre. Dany Laferrière résume leur point de vue. 
 
« Le libraire rencontre le lecteur. Il a un contact direct avec lui. Il y a beaucoup de livres dans une librairie, et chacun mérite un lecteur. Ce que l'on constate, c'est que le libraire donne des conseils et, après, les clients vont dans les grandes surfaces pour acheter le livre suggéré à moindre prix. S'il y avait un prix unique, le lecteur aurait acheté dans la petite librairie. S'il n'y en a pas, les petites librairies fermeront. Tout ce que l'on demande, c'est un sursis de neuf mois. » - Dany Laferrière  

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - À lire : le mémoire « Voulons-nous vivre exclusivement dans l'imaginaire des autres? »

Livres

Daniel Lessard, le romancier historique

Couverture du livre de Daniel Lessard <em>Le destin de Maggie</em>
Couverture du livre de Daniel Lessard Le destin de Maggie     Photo : Éditions Pierre Tisseyre

Notre chroniqueur de l'agenda du lundi et ancien correspondant sur la colline du Parlement, à Ottawa, a succombé à l'écriture romanesque après sa retraite. Cette semaine, Daniel Lessard livre le troisième tome de l'histoire de Maggie. Il est de passage dans notre studio pour ce roman historique qui se déroule au début du 20e siècle. 
 
Daniel_Lessard 
Daniel Lessard photo : Radio-Canada/Marie-Sandrine Auger 
 
Le dernier tome de la saga de Maggie, Le destin de Maggie, publié chez Pierre Tisseyre, arrive en librairie cette semaine. Le lancement officiel a lieu dans la Beauce natale de Daniel Lessard, jeudi, à l'Hôtel Le Georgesville, à Saint-Georges de Beauce. 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617
18
1920
21
22
2324252627
28
29
30
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Teaser Pas banale, la viemlarge_pas_banale