ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34
5
67
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
2425262728
29
30
 
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 5 juin 2013


Société

Retouchons le dictionnaire

Un enfant feuillette un dictionnaire
Un enfant feuillette un dictionnaire

Pour souligner la sortie d'une nouvelle édition du dictionnaire Larousse, Catherine Perrin reçoit des chroniqueurs qui proposent des mots à ajouter, à redéfinir ou à modifier dans la langue française : Catherine Perreault-Lessard, rédactrice en chef du magazine Urbania, le professeur de littérature Benoît Melançon et le courriériste parlementaire Antoine Robitaille. Et vous, quels mots voudriez-vous que l'on ajoute au dictionnaire? 
 
Hipster, aptonyme et Georges St-Pierre sont quelques-uns de ceux que nos invités aimeraient voir entrer dans les dictionnaires en 2014. Tabernacle est de ceux qu'il faudrait redéfinir pour mieux cadrer avec l'usage québécois. 
 
« On dit que GSP a besoin de trois gardes du corps lorsqu'il se promène aux Philippines. Céline Dion peut-elle en dire autant? On a besoin de champions dans la prochaine édition du dictionnaire! » déclare Catherine Perreault-Lessard. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Urbania sur le web
HYPERLIEN - Blogue de Benoît Melançon L'Oreille tendue
HYPERLIEN - Site d'Antoine Robitaille

Arts et culture

Zidane au musée

Zinedine Zidane frappe Marco Materazzi en 2006. <i>Photo : AFP</i>
Zinedine Zidane frappe Marco Materazzi en 2006. Photo : AFP

Le cuisinier Danny St-Pierre est chef propriétaire des restaurants Auguste et Augustine à Sherbrooke. Cet automne, il animera l'émission Qu'est-ce qu'on mange pour souper? sur les ondes de Radio-Canada. Il a vu au Musée des beaux-arts de Sherbrooke une curieuse installation vidéo portant sur le célèbre ex-footballeur Zinedine Zidane et partage ses impressions avec Catherine Perrin. 
 
Intitulée Zidane, un portrait du XXIe siècle, l'installation de Douglas Gordon et Philippe Parreno est une sorte de boucle immersive de 90 minutes montrant, d'un côté, le footballeur en pleine action et, de l'autre, sa vie au quotidien.  
 
Danny St-Pierre compare l'expérience à une sorte de transe à l'intérieur de laquelle on se sent d'abord intimidé par l'agressivité du célébre sportif pour ensuite s'identifier à lui. 
 
« On n'a pas besoin d'être un amateur de sport pour voir ça. C'est un spectacle, c'est une danse », explique-t-il. 
 
L'installation est présentée jusqu'au 2 septembre.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Site du musée des beaux-arts de Sherbrooke

Société

Marie-Sissi Labrèche inspire un mémoire de maîtrise

La chercheuse Naïdza Leduc et à l’auteure Marie-Sissi Labrèche. Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande
La chercheuse Naïdza Leduc et à l’auteure Marie-Sissi Labrèche. Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Naïdza Leduc est une auditrice qui nous a contactés le mois dernier pour nous parler d'un mémoire de maîtrise qu'elle a rédigé à propos de l'auteure Marie-Sissi Labrèche (Borderline, La brèche...), avec comme thème spécifique les transferts intergénérationnels de mère en fille. La chercheuse et l'auteure se rencontrent enfin dans nos studios. 
 
Les parcours de Naïdza et de Marie-Sissi ne sont pas sans points communs. Décrocheuse au secondaire, la jeune Leduc a progressivement repris son éducation, mais elle éprouvait des difficultés en français. La découverte de la littérature québécoise, dont celle de Marie-Sissi Labrèche, l'a grandement aidée dans son rattrapage. 
 
Intriguée par le mode de vie rebelle décrit par Labrèche dans ses oeuvres, comme elle admirait elle-même la marginalité à l'adolescence, Leduc s'est intéressée au thème de la construction de l'identité à travers les écueils émotionnels et inconscients légués par la mère, tel qu'illustré dans Borderline (2000) et La lune dans un HLM (2006). 
 
« Cette filiation-là, on la vit toutes en tant que femmes », témoigne Naïdza Leduc, qui a étudié en création littéraire, mais pas en psychologie. 
 
« Elle a vu des choses dans ce que j'écrivais. Elle a perçu des choses justes », signale pour sa part Marie-Sissi Labrèche.

Société

La philosophie à la défense des animaux

Un élevage de vaches. <Photo : AFP/Charly Triballeau
Un élevage de vaches. Photo : AFP/Charly Triballeau     Photo : AFP/Charly Triballeau

De plus en plus d'ouvrages examinent la question animale. Le silence des bêtes : la philosophie à l'épreuve de l'animalité, d'Élisabeth de Fontenay, compte parmi les classiques du genre. La philosophe française est à nouveau sous les projecteurs dans Les animaux ont aussi des droits, un recueil d'entretiens réalisés par Karine Lou Matignon. Catherine Perrin joint Mme De Fontenay à Paris. 
 
Elle-même carnivore, Mme De Fontenay ne croit pas que la solution de rechange à l'élevage industriel, qu'elle abhorre, se trouve dans le végétalisme, ni la culpabilisation de ce qu'elle appelle « la filière viande ». Elle considère le stade de la consommation de la viande comme une étape importante de l'évolution humaine, son importance dans plusieurs régions du monde rendant son élimination utopique.  
 
La philosophe juge toutefois qu'il faut impérativement veiller à l'intégrité et au bien-être de l'animal, de sa naissance jusqu'au moment où il est abattu.  
 
« La souffrance animale n'est pas ma principale préoccupation, dit-elle. Ma préoccupation est ontologique, métaphysique. C'est l'énigme de l'être vivant, privé de langage. C'est le mystère absolu. »

Arts et culture

La résistance par le théâtre balnéothérapeutique

Le directeur de l’Espace libre, Philippe Ducros, la  directrice de l’ATSA, Annie Roy et la professeure de yoga Mylène Roy. Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande
Le directeur de l’Espace libre, Philippe Ducros, la directrice de l’ATSA, Annie Roy et la professeure de yoga Mylène Roy. Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

L'action terroriste socialement acceptable (ATSA) s'est fait connaître à travers des événements alliant art et sensibilisation sociale, comme État d'urgence, un camp de réfugiés urbain installé dans le centre-ville de Montréal. Sa nouvelle action, Spa libre, combine théâtre, spa, et yoga pour inviter le spectateur à mettre en doute son rapport au confort. Catherine Perrin reçoit Annie Roy, directrice de l'ATSA, la professeure de yoga Mylène Roy et le directeur de l'Espace libre, Philippe Ducros. 
 
Présenté à l'Espace libre du 10 au 15 juin, Spa libre se veut un commentaire sur l'état du monde qui privilégie un confort rapide. Le spectateur traverse une série de tableaux censée évoquer la visite d'un spa opulent, mais cette apparence de confort provoque un questionnement nettement moins relaxant. 
 
« L'idée, c'est vraiment d'aller vers tout ce qu'on sacralise dans notre société assez égocentrique, note Annie Roy. Le culte de soi, l'émancipation de la personne, mais au détriment d'un regard, d'un bonheur, d'un bien-être plus global, plus collectif. Donc, oui, on parle de compassion, de solidarité, de partage, de gentillesse... Des mots idéalistes qui font paraître la gauche un peu naïve, mais on dirait que ces mots-là sont tus, qu'ils sont perçus comme quelque chose de non responsable. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Site de l'action terroriste socialement acceptable (ATSA)
HYPERLIEN - Site de l'Espace libre

International

Des nouvelles d'ailleurs : les personnages de la semaine

Le petit Brésilien vedette d'un clip YouTube où on le voit réaliser d'où vient la viande que mangent les humains. Photo : Youtube.com
Le petit Brésilien vedette d'un clip YouTube où on le voit réaliser d'où vient la viande que mangent les humains. Photo : Youtube.com

La plus jeune médecin du monde, un petit Brésilien de trois ans qui réalise devant la caméra d'où vient la viande qu'on mange, un chef français au secours des responsables du scandale des lasagnes de cheval... Hassan Serraji, Gilda Salomone et Virginie Salmen braquent leurs projecteurs sur les personnages qui font la manchette à l'occasion de la chronique « Des nouvelles d'ailleurs ». 
 
Hassan Serraji présente Iqbal Mahmoud Al Asâd, une Palestinienne âgée d'à peine 20 ans qui vient d'entrer dans le livre Guinness des records mondiaux à titre de plus jeune médecin du monde.  
 
Virgine Salmen parle quant à elle de Gilles Goujon, un chef français étoilé qui, touché par les efforts de Laurent Spanghero pour sauver les emplois de l'entreprise qui porte son nom à la suite du scandale des lasagnes préparées dans lesquelles on avait découvert de la viande de cheval, souhaite s'associer à lui pour faciliter sa relance. 
 
Gilda Salomone nous présente Luiz Antonio, ce petit Brésilien de trois ans qui fait fureur en ligne. Dans un clip filmé par sa mère et publié sur YouTube, le bambin s'offusque qu'on tue des animaux pour produire de la viande.  
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
 
 
1
2
34
5
67
8
9
1011121314
15
16
1718192021
22
23
2425262728
29
30
 
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant