ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 
(en rediffusion à 21 h)

Catherine Perrin

Médium large
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
234
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 4 mars 2015

Arts et culture

Jean-Daniel Lafond, dompteur d'utopies

Le cinéaste, auteur et philosophe Jean-Daniel Lafond
Le cinéaste, auteur et philosophe Jean-Daniel Lafond     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Cinéaste, essayiste et philosophe, Jean-Daniel Lafond vient de publier le livre Un désir d'Amérique : fragments nomades. Cet essai combine son histoire personnelle à des observations et à des réflexions sur ses voyages, ses rencontres, la politique, etc. Catherine Perrin le reçoit. 
 
Dans son ouvrage, Jean-Daniel Lafond revient sur ses liens supposés avec le mouvement indépendantiste. Ceux-ci avaient suscité la controverse alors que sa conjointe, Michaëlle Jean, était gouverneure générale. « Je ne suis pas un politicien, donc je ne peux pas jouer avec ces mots-là. Je pense beaucoup plus aux réalités humaines », dit-il. « Pour moi, il n'y a pas de frontières. Je déteste les frontières. Nous avons été victimes des frontières. Mon père a été prisonnier des Allemands. On fait partie de cette génération qui a cassé la frontière et qui voulait absolument ne plus entendre parler de tout ça. »  
 
« Ce bouquin n'est pas une autobiographie. Tout est vrai, parce que je le dis, ajoute-t-il. C'est un compagnon de voyage. » 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Un désir d'Amérique : fragments nomades sur le site des éditions Édito

Arts et culture

Les coucous suisses à l'honneur à l'UQAM

Une des œuvres présentées à l’occasion de l’exposition <i>24 h dans la vie d’un coucou</i> : <i>Peeping clock</i>, par Solkin Keizer
Une des œuvres présentées à l’occasion de l’exposition 24 h dans la vie d’un coucou : Peeping clock, par Solkin Keizer     Photo : HEAD, Genève

Le Centre de design de l'UQAM accueille l'exposition 24 h dans la vie d'un coucou suisse, consacrée à ces fameuses horloges de tradition suisse. Les prototypes ont été conçus par des étudiants de l'établissement, sous la direction du designer Claudio Colucci. Catherine Perrin s'entretient avec Jean-Pierre Greff, directeur de la Haute École d'art et de design de Genève. 
 
« Ce pays assume quelques vieilles traditions, mais c'est en même temps un pays d'innovation dans différents domaines, en particulier dans le celui du design », souligne Jean-Pierre Greff, Suisse d'adoption qui est venu à Montréal pour le vernissage de l'exposition.  
 
L'exposition 24 h dans la vie d'un coucou est présentée au Centre de design de l'UQAM jusqu'au 12 avril. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Exposition 24 h dans la vie d'un coucou suisse sur le web

Économie et affaires

De quoi aurait l'air un budget conçu par les jeunes

Le journaliste Jonathan Trudel, l'économiste Laura O'Laughlin et le professeur émérite d'économie Pierre Fortin
Le journaliste Jonathan Trudel, l'économiste Laura O'Laughlin et le professeur émérite d'économie Pierre Fortin     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Dans son nouveau numéro, le magazine L'actualité publie un budget conçu par des jeunes, qui permettrait au Québec de se rendre en 2031 sans faire faillite. Ce recueil de 26 propositions a ensuite été soumis à un conseil de sages. Catherine Perrin en discute avec le journaliste Jonathan Trudel ainsi qu'avec deux participants de l'expérience, l'économiste Laura O'Laughlin et le professeur émérite de sciences économiques Pierre Fortin. 
 
Très réaliste 
Jonathan Trudel a écrit l'article et supervisé l'expérience. « Ces cinq jeunes sont extrêmement rationnels. C'est une des forces de ce budget-là, qui pourrait être appliqué demain matin, fait-il remarquer. Ce ne sont pas juste des idées en l'air. C'est très réaliste. Ils [les participants] se sont eux-mêmes donné ces règles-là. [...]Alors qu'on parle d'un possible printemps chaud, on peut avoir le même objectif d'assainir les finances publiques, mais trouver d'autres moyens d'y parvenir. » 
 
Exiger des surplus 
« Je penche pour les mesures plus novatrices », affirme Laura O'Laughlin, qui défend l'idée d'exiger des surplus budgétaires de 1 %. « Ça se fait ailleurs dans le monde, comme en Suède ou au Chili. Ce que ces gouvernements font, c'est de voir l'ensemble des dépenses et d'essayer de les prévoir trois ans à l'avance, en plus de regarder trois ans derrière ainsi que la présente année. C'est de viser un surplus sur un cycle économique, et non pas seulement sur une année, parce qu'il peut être difficile de faire ça sur une année quand on a des dépressions. » 
 
Vision équilibrée 
« Il est absolument brillant », dit Pierre Fortin au sujet du budget. « Premièrement, parce qu'il est techniquement bien fait. Deuxièmement, parce qu'il contient une vision équilibrée des choses; on donne autant d'importance au partage de la richesse qu'à la création de la richesse, et aussi à la protection de l'intégrité de la planète. Et évidemment, troisièmement, [il a le mérite] d'être là. Les absents ont tort dans le débat public. Avoir des documents comme celui-là nous protège des démagogues, des idéologues et des charlatans. » 
 
Le nouveau numéro de L'actualité sera en kiosque le 6 mars.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - L’actualité sur le web
HYPERLIEN - Jonathan Trudel sur L'actualité
HYPERLIEN - Laura O'Laughlin sur le site du Groupe d'analyse (en anglais)
HYPERLIEN - Pierre Fortin sur le site du Sommet sur l'enseignement supérieur

Société

La vie après le cloître

La couverture de la nouvelle édition du livre <i>Femme après le cloître</i>, d'Andréa Richard, paru aux éditions du Septentrion
La couverture de la nouvelle édition du livre Femme après le cloître, d'Andréa Richard, paru aux éditions du Septentrion

Andréa Richard a été religieuse durant 22 ans, dont 5 ans passés dans un cloître. Elle a quitté les ordres religieux puisqu'elle était en désaccord avec les règles rigides du christianisme. Elle est depuis devenue conférencière et auteure. Femme après le cloître, son autobiographie parue en 1995, vient d'être rééditée pour la troisième fois. Catherine Perrin s'entretient avec elle. 
 
« Lorsque nous sommes jeunes, c'est facile de nous endoctriner, surtout si le jeune vit une insatisfaction par rapport à ce qu'il vit, une soif d'idéaux », souligne Andréa Richard, qui établit un parallèle entre son parcours et la radicalisation des jeunes islamistes.  
 
La publication de son autobiographie a provoqué un tollé chez les croyants lors de sa première publication. Andréa Richard se dit aujourd'hui agnostique, soit ambivalente à l'égard de l'existence d'un dieu. « Les religions sont de la fermentation pour les guerres. L'histoire le prouve, dit-elle. La laïcité unit, parce que la laïcité inclut tout le monde, tandis que la religion exclut les femmes, les homosexuels, les athées, etc. Moi, je préconise des voies nouvelles. [...] Les jeunes ne ressentent pas un vide, parce qu'ils n'ont jamais connu de plein. Ils ressentent une déception. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Femme après le cloître sur le site des éditions du Septentrion

Science et technologie

Le sable du Sahara fertilise la forêt amazonienne

La forêt amazonienne au Brésil
La forêt amazonienne au Brésil     Photo : iStock

Cette semaine, au bureau des études, les journalistes scientifiques Binh An Vu Van et Mario Masson nous parlent entre autres des grains de sable africain qui s'envolent jusqu'en Amazonie. Il est également question du savoir des épaulards en ménopause. 
 
Références des sujets traités 
 
Les épaulards en ménopause démontrent un important savoir – Article dans EurekAlert! 
 
Le sable du désert du Sahara fertilise la forêt amazonienne – Article dans Vox 
 
Le syndrome de la fatigue chronique serait une maladie biologique – Article dans Futura sciences 
 
Une étude établit la longueur moyenne du pénis – Article dans BJUI International

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Binh An Vu Van sur Twitter

Santé

Tout sur le zizi : la taille normale du pénis enfin connue

Une femme est divertie par un homme qui se dévoile.
Une femme est divertie par un homme qui se dévoile.     Photo : iStock

Des chercheurs du King's College de Londres ont établi la longueur moyenne du sexe masculin en mesurant le pénis de plus de 15 000 hommes de différentes races. La taille moyenne du pénis flasque est de 9,1 cm et en érection, elle est de 13,2 cm. Catherine Perrin discute de cette étude avec la journaliste scientifique Binh An Vu Van et le sexologue François Renaud. 
 
« Leur objectif était de fournir un outil aux médecins. Grosso modo, on peut savoir qu'il y a à peu près 2,5 % des hommes qui ont un pénis anormalement petit, explique Binh An Vu Van. Ça donne une espèce de barème qui pourrait servir, par exemple, à choisir des tailles de condoms. Ça permet aux hommes de se situer et d'en rassurer certains. » 
 
Un critère limité 
François Renaud, pour sa part, voit mal la pertinence d'une telle étude. « Ce qui ressort, c'est que oui, il y a une préoccupation par rapport à ça. C'est une préoccupation par rapport au corps, à l'image corporelle », dit-il.  
 
Le sexologue dit recevoir beaucoup de questions à ce sujet. « Est-ce qu'il y a des pilules? Est ce qu'il y a des chirurgies? Est-ce que c'est sécuritaire? Souvent, ce que je leur dis, c'est : "Je travaillerais peut-être plus ton image corporelle", relate-t-il. Si c'est vraiment le seul critère qu'on utilise pour être satisfait ou satisfaire son ou sa partenaire, c'est un peu limité. La sexualité, c'est beaucoup plus que la grosseur de quelque chose sur notre corps. Ça joue; je n'exclus pas que ça puisse visuellement être plus attirant pour certaines personnes ou donner des sensations différentes, mais c'est beaucoup plus que ça. » 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Résultats de l'étude du King's College de Londres sur la longueur du pénis dans BUJI International (en anglais)
HYPERLIEN - François Renaud sur le web

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Le jeudi 5 mars 2015
Trois jeunes membres de l'association «Narcotiques anonymes» se livrent à Catherine.

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter