ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 
(en rediffusion à 21 h)

Catherine Perrin

Médium large
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
27
28
29
30
31
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 24 octobre 2014

Politique

Le lavage de la semaine avec Michel Seymour et Jean-Pierre Charbonneau

L’ancien député du Parti québécois et ancien président de l’Assemblée nationale Jean-Pierre Charbonneau et le professeur de philosophie Michel Seymour
L’ancien député du Parti québécois et ancien président de l’Assemblée nationale Jean-Pierre Charbonneau et le professeur de philosophie Michel Seymour     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le professeur de philosophie Michel Seymour et l'ancien député du Parti québécois et ancien président de l'Assemblée nationale Jean-Pierre Charbonneau passent en revue les événements marquants de l'actualité. Le premier croit qu'on devrait savonner la langue du gouvernement fédéral pour son entrave au travail des scientifiques. Le second trouve qu'on devrait savonner celle du député conservateur Randy Hoback, qui a maladroitement annoncé à la Chambre des communes, mardi, que l'attentat de Saint-Jean-sur-Richelieu, la veille, était une attaque terroriste. 
 
« C'est un détournement de période de questions », affirme Jean-Pierre Charbonneau à propos de la fausse question du député Hoback. « Normalement, la période de questions est réservée aux partis d'opposition. Si le premier ministre avait voulu faire les choses correctement, il aurait pu l'annoncer de façon plus solennelle et non de façon partisane. » 
 
« Ça montre à quel point c'est rendu grave », note Michel Seymour au sujet de la lettre des quelque 800 scientifiques dénonçant le traitement de la recherche scientifique par le gouvernement Harper. « On détourne la recherche fondamentale aux fins de la recherche appliquée. Il n'y a pas d'argent, alors qu'on veut mettre de l'argent dans les F-18. Il y a le caractère idéologique de ce gouvernement qui se révèle, y compris dans sa politique scientifique. » 
 
Il est également question du projet Énergie Est, du traitement de l'information, de la mine Québec Lithium et du sergent d'armes de la Chambre des communes, Kevin Vickers.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Michel Seymour sur Twitter

Santé

Le stress post-traumatique, la face cachée des tragédies

Margaret Lehre, absente de la photo, était de ceux qui ont porté secours au caporal Nathan Cirillo après l'attentat du 22 octobre, à Ottawa.
Margaret Lehre, absente de la photo, était de ceux qui ont porté secours au caporal Nathan Cirillo après l'attentat du 22 octobre, à Ottawa.     Photo : PC/Adrian Wyld

Les drames comme ceux de Saint-Jean-Richelieu, lundi, et d'Ottawa mercredi, laissent des traces psychologiques souvent lourdes chez les personnes impliquées. Celles-ci peuvent devenir un stress post-traumatique. Qu'est-ce que cela implique et quels sont les risques pour les témoins des attentats de cette semaine? Catherine Perrin en discute avec Margaret Lehre, l'ancienne infirmière qui a porté secours au Caporal Nathan Cirillo, mercredi, et Pascale Brillon, psychologue clinicienne spécialisée en stress et en deuil post-traumatiques. 
 
Pas peur 
Margaret Lehre est gestionnaire en éducation à l'Hôpital Bruyère Soins Continus d'Ottawa. Elle estime avoir gardé son sang-froid. « Je n'ai pas eu peur. J'étais juste tellement triste, souligne-t-elle. Il faut commencer à se souvenir de ce qui est arrivé à ce soldat. C'est le temps pour sa famille et ses amis de commencer à guérir. Moi, j'ai mes collègues, j'ai mes amis, j'ai ma famille. Je fais des choses comme je fais toujours. Les médias doivent savoir que ce n'est plus mon histoire. » 
 
Des réactions variables 
Pascale Brillon rappelle que les réactions aux événements traumatiques dépendent largement de la personnalité de chacun. « L'entourage et le soutien social peuvent jouer un rôle dans l'aggravation des symptômes ou, au contraire, dans leur amélioration », indique-t-elle à propos du stress post-traumatique.  
 
« De 80 à 90 % des gens vont être paralysés lors d'un événement, ajoute-t-elle. C'est une réaction très courante, qui s'explique par plusieurs théories. C'est une réaction de survie, une réaction qui fait que je réfléchis, que je peux comprendre ce qui s'est passé. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pascalle Brillon sur Twitter

Politique

Lisée, Péladeau et Trudeau, dirigeants en herbe

Jean-François Lisée, Pierre Karl Péladeau et Justin Trudeau
Jean-François Lisée, Pierre Karl Péladeau et Justin Trudeau     Photo : Clément Allard/Jacques Boissinot/Aaron Vincent Elkaim

Dans le nouveau numéro du magazine L'actualité, le journaliste Alec Castonguay signe un dossier sur Jean-François Lisée et Pierre-Karl Péladeau, les deux principaux aspirants à la direction du Parti québécois. Il a également rencontré le chef du Parti libéral fédéral, Justin Trudeau, pour une entrevue à l'occasion de la sortie de son livre, Terrain d'entente. Catherine Perrin s'entretient avec Alec Castonguay.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « Entrevue : Jean-François Lisée à livre ouvert » sur le site de L'actualité
HYPERLIEN - Alec Castonguay sur Twitter

Cinéma

John Wick : Keanu Reeves dans un film noir de style BD

Keanu Reeves dans une scène du film <i>John Wick</i>, de Chad Stahelski
Keanu Reeves dans une scène du film John Wick, de Chad Stahelski     Photo : johnwickthemovie.com

« C'est très bien fait. C'est un film qui vise une cible très basse, mais qui l'atteint dans le mille. C'est de la BD, de la très grosse BD, mais faite avec beaucoup de talent », pense Georges Privet à propos du nouveau film de l'ancien cascadeur Chad Stahelski, mettant en vedette Keanu Reeves, Willem Dafoe et Michael Nyqvist. Helen Faradji a elle aussi beaucoup aimé. Il aussi question de Love projet, de Carole Laure, avec Benoît McGinnis et Magalie Lépine-Blondeau, et de L'homme qu'on aimait trop, avec Guillaume Canet et Catherine Deneuve.  
 
Bande-annonce de John Wick 
 
 
Bande-annonce de Love projet 
 
 
Bande-annonce de L'homme qu'on aimait trop 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Georges Privet sur le web
HYPERLIEN - Helen Faradji sur Twitter

Musique

Mozart par Harnoncourt : intéressant et touchant

La pochette du disque <i>Mozart: Symphonies Nos. 39, 40
La pochette du disque Mozart: Symphonies Nos. 39, 40

Avec l'album Mozart: Symphonies Nos. 39, 40 & 41, le célèbre chef d'orchestre autrichien Nikolaus Harnoncourt s'attaque pour la première fois aux trois oeuvres phares que Mozart a composées à l'été 1788. En remplacement du chroniqueur Frédéric Lambert, Nicolas Fortin salue cette relecture plus crue que la plupart des versions modernes.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Niklaus Harnoncourt sur le web

Arts et culture

La déprime : un classique du théâtre québécois reprend vie

Le comédien, auteur et metteur en scène Denis Bouchard
Le comédien, auteur et metteur en scène Denis Bouchard     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le comédien, auteur et metteur en scène Denis Bouchard a coécrit La déprime en 1981 avec Julie Vincent, Rémy Girard et Raymond Legault. Trente-trois ans plus tard, il la remonte en compagnie de nouveaux comédiens, dont Anne-Élisabeth Bossé et Bernard Fortin. Catherine Perrin s'entretient avec Denis Bouchard. 
 
Denis Bouchard ne s'attendait pas à ce que cette pièce traverse ainsi le temps. Il se remémore les circonstances de sa création : « On était sans emploi. On cherchait. On était tous un peu auteurs, un peu metteurs en scène, un peu acteurs. Il y avait une morosité. C'était après le référendum de 1980. Ça allait mal, il n'y avait plus de projet de société. Rémy habitait Québec. Julie était la copine de Rémy. Rémy était mon grand ami, alors on prenait souvent l'autobus [pour se voir]. On passait beaucoup de temps au terminus de Montréal. On se disait que c'est drôle, un terminus, puisque personne n'habite là. Tout le monde arrive ou part. C'est un lieu de transition. On a eu la possibilité d'écrire un spectacle rapidement pour le Théâtre La Licorne, qui commençait, sur la rue Saint-Laurent, alors on a écrit ça! » 
 
La déprime sera présentée du 24 octobre au 6 novembre au Théâtre du Rideau Vert, à Montréal. La pièce sera ensuite en tournée au Québec de décembre 2014 à mars 2015.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La déprime sur le site du Théâtre du Rideau Vert

Arts et culture

Quand Bach rencontre le breakdance

Une image du spectacle <i>Red Bull Flying Bach</i>
Une image du spectacle Red Bull Flying Bach     Photo : Red Bull Content Pool/Dan Mathieu

« Voir du breakdance avec du clavecin, c'est assez curieux, mais ça fonctionne quand même. C'est hyper impressionnant », dit Pascale Lévesque à propos du spectacle Red Bull flying Bach. Ce spectacle allemand, qui allie musique classique, breakdance et danse contemporaine, s'arrête à Montréal cette semaine après quatre ans de tournée dans le monde. Il est également question du spectacle de l'humoriste Philippe Bond. 
 
Les prochaines représentations du spectacle Red Bull flying Bach à Montréal auront lieu les 24, 25 et 26 octobre à la Salle Wilfrid-Pelletier.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Red Bull flying Bach sur le web
HYPERLIEN - Pascale Lévesque sur Twitter
Série 1418 : La Grande Guerre des Canadiens

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
20212223
24
25
26
27
28
29
30
31
 

Prochainement à l'émission

Le lundi 27 octobre 2014
Vie et mort du couple : du «dating» au divorce; «Enquête», le livre, avec Alain Gravel et Marie-Maude Denis

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter