ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
22
23
242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mardi 23 février 2016


Cinéma

L'invasion américaine : Michael Moore caricature les problèmes de l'Amérique

Michael Moore dans une scène de son nouveau documentaire, <i>Where to Invade Next</i>
Michael Moore dans une scène de son nouveau documentaire, Where to Invade Next     Photo : facebook.com/WhereToInvadeNext

Le documentariste pamphlétaire américain est de retour, après six ans d'absence, avec un film dans lequel il joue le rôle de « l'envahisseur » en visitant une multitude de pays pour savoir comment les États-Unis pourraient améliorer leur propre sort. La chroniqueuse Diane Bérard et le sociologue Éric Pineault expliquent à Catherine Perrin en quoi le réalisateur y lance des débats intéressants, mais reste à la surface et dessine à trop gros traits.  
 
Bande-annonce de Where to Invade Next 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Where to Invade Next sur le web
HYPERLIEN - Where to Invade Next sur Facebook
HYPERLIEN - Diane Bérard dans Les affaires
HYPERLIEN - Diane Bérard sur Twitter
HYPERLIEN - Éric Pineault à la Chaire du Canada en mondialisation, citoyenneté et démocratie

International

Que faire de la « jungle » de Calais?

Un migrant devant son abri de fortune dans le bidonville des réfugiés de Calais, en France
Un migrant devant son abri de fortune dans le bidonville des réfugiés de Calais, en France     Photo : Sylvain Desjardins

En France, les autorités ont lancé un ultimatum aux occupants d'un camp de migrants pour qu'ils évacuent les lieux avant 20 h ce soir, après quoi, des bulldozers détruiront une partie de ce qui est devenu un véritable bidonville. Les autorités ont assuré, depuis, qu'elles feraient d'abord appel à la persuasion, mais les défenseurs des migrants dénoncent une atteinte aux droits fondamentaux. François Guennonc, secrétaire de L'Auberge des migrants, explique à Catherine Perrin en quoi la « jungle » de Calais préserve un semblant de vie normale pour les migrants.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Auberge des migrants
HYPERLIEN - Utopia 56 sur le web

Société

Brian Myles et Luce Julien, la nouvelle direction du Devoir

Luce Julien et Brian Myles
Luce Julien et Brian Myles     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Un nouveau directeur et une nouvelle rédactrice en chef sont arrivés en poste au quotidien indépendant en février. Ils ont pour mission de poursuivre le virage numérique entamé il y a quelques années, et ce, dans un contexte économique précaire. Brian Myles et Luce Julien font part à Catherine Perrin de leur vision pour le journal de 106 ans. 
 
« Ça va mal partout. On aurait tort de penser que les problèmes du Devoir sont uniques au Devoir. La différence est que les états financiers sont publics et qu'on est à même de voir qu'il y a eu des déficits », dit Brian Myles, précisant que les abonnements en semaine ont augmenté de 18 % depuis la disparition de l'édition papier de La Presse. « Mais on a eu des années de surplus, également; on a encore de l'essence dans le réservoir, la volonté de vivre et un lectorat qui nous soutient! » 
 
« Je ne suis pas là pour changer ce qu'est le Devoir. J'adhère à cette vision-là, je la partage, ajoute Luce Julien. Il n'y a pas une crise d'identité au Devoir. Le Devoir, je pense, doit rester un journal qui alimente la réflexion et qui nourrit le débat public. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Le Devoir sur le web
HYPERLIEN - Brian Myles sur Twitter
HYPERLIEN - Luce Julien sur Twitter

Société

Paul François, l'agriculteur qui avait vaincu Monsanto

Paul François
Paul François     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Intoxiqué après avoir inhalé les vapeurs d'un herbicide de Monsanto, en 2004, le cultivateur des Charentes a intenté et gagné une poursuite contre le géant pour préjudice à son endroit, devenant le premier agriculteur français à faire condamner la puissante compagnie. De passage au Québec pour participer à des conférences. Paul François explique à Catherine Perrin pourquoi, à son sens, on ne doit pas baisser les bras devant Monsanto. 
 
Paul François est tombé dans le coma une première fois après avoir été exposé au produit, puis à d'autres reprises quelques mois plus tard. Il conserve des séquelles permanentes de l'incident à ce jour et ne peut maintenant travailler qu'à temps partiel. C'est un chercheur français, celui qui avait aidé au rétablissement de l'ancien président ukrainien empoisonné Viktor Yushchenko, qui a trouvé un traitement pour Paul François.  
 
Comportement à dénoncer 
L'agriculteur attend encore de savoir à combien s'élèvera la compensation de Monsanto, que la cour lui accordé en septembre 2015. « Il faudra plusieurs centaines de milliers d'euros pour rembourser l'argent que j'ai engagé [dans les procédures judiciaires], souligne-t-il. Permettez-moi de vous dire que même s'ils me donnaient 1 million d'euros, 2 millions d'euros, ça ne me ferait pas retrouver la santé. De toute façon, mon but en faisant condamner Monsanto n'était pas de gagner de l'argent. C'était de dénoncer le comportement. Moi qui ai cru en la chimie! Le message que je veux faire passer auprès des agriculteurs, c'est : "Maintenant, ouvrez les yeux. Ces firmes nous mentent!" » 
 
Depuis son intoxication, le cultivateur a partiellement évacué les produits chimiques de ses cultures et décrit son rendement comme « quasi identique, voire meilleur ». 
 
La conférence Victoire historique contre Monsanto! Et après? aura lieu le 29 février à 18 h à la Salle des Boiseries de l'Université du Québec à Montréal.  
 
Paul François sera de retour en novembre pour participer au Festival du film d'investigation environnementale, économique et sociale à Saint-Jérôme.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Conférence Victoire historique contre Monsanto! Et après? sur le web
HYPERLIEN - Paul François, fer de lance du combat contre Monsanto sur Le Parisien.TV
HYPERLIEN - Vigilance OGM sur le web

Arts et culture

Comment cuisiner le meilleur pain aux bananes

Morceaux provenant de quatre recettes différentes de pain aux bananes, toutes cuisinées par Lesley Chesterman!
Morceaux provenant de quatre recettes différentes de pain aux bananes, toutes cuisinées par Lesley Chesterman!     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Tout le monde a sa recette de pain aux bananes. Selon la critique gastronomique Lesley Chesterman, c'est parce que c'est si facile à cuisiner que c'est souvent la première recette qu'on apprend. Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas moyen d'améliorer sa version préférée. À l'occasion de la Journée nationale du pain aux bananes, la chroniqueuse donne quelques conseils pour parfaire ce dessert apprécié de tous.  
 
« Des singes pourraient faire du pain aux bananes. C'est tellement facile! Il n'y a pas d'excuses », déclare Lesley Chesterman, en expliquant que le pain aux bananes appartient à la famille française des cakes, des gâteaux à forte teneur en bicarbonate de soude qui ont la forme d'un pain. « Cherchez toujours les recettes qui demandent de l'huile végétale, et non du beurre. Le beurre ne fonctionne pas très bien. Ça alourdit le pain aux bananes et lui donne un petit côté gras. » 
 
Célèbre pain aux bananes du Beaver Club 
Donne 2 pains (8 X 4 X 3 pouces / 20 X 10X 7,5 cm ) 
 
Ingrédients 
1 lb (500 g) de bananes (environ 4), pelées et très mûres 
2 ¼ tasses de sucre 
7 c. à thé de bicarbonate de soude 
¼ c. à thé sel 
4 oeufs 
3 ¼ tasses de farine 
1 tasse de babeurre 
1/2 tasse d'huile végétale  
 
Préparation 
 
- Préchauffer le four à 275 degrés F (140 °C) et régler la grille au centre du four. Beurrer et fariner deux moules à pain. 
 
- Combiner les bananes, le sucre, le bicarbonate de soude et le sel, et mélanger à grande vitesse dans un mélangeur électrique une minute. Verser le mélange dans un bol et mélanger les oeufs, un à la fois. Incorporer la farine en alternance avec le babeurre et l'huile, et battre le mélange 2 minutes ou jusqu'à consistance lisse. Verser la pâte dans les moules préparés, et cuire 2 ½ heures. Laisser refroidir. Garder emballé de 24 à 48 heures avant de manger. 
 
Remarque : pour une saveur riche de banane, assurez-vous d'utiliser des bananes bien mûres. 
 
 
Pain aux bananes et noix de Martha Stewart 
Donne 2 pains 
 
Cette recette est tout aussi bien sans les noix, mais la noix de coco est essentielle! 
 
Ingrédients 
- 3 tasses de farine tout usage 
- 1 c. à thé bicarbonate de soude 
- ¾ c. à thé sel 
- 3 gros oeufs 
- 2 tasses de sucre 
- 1 1/3 tasse d'huile végétale 
- 2 c. à soupe de vanille 
- 1 ½ tasse de bananes (mûres) en purée (environ 3 moyennes) 
- 1 tasse de noix de coco non sucrée râpée 
- 1 tasse de noix ou de pacanes grillées et hachées finement 
- ½ tasse de babeurre 
 
Préparation 
 
- Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Graisser deux moules de 9 X 5 pouces (23 X 12 cm) et mettre de côté. 
 
- Tamiser ensemble la farine, le bicarbonate de soude et le sel. Dans un grand bol, battre ensemble les oeufs, le sucre et l'huile à vitesse moyenne quelques minutes. Mélanger les ingrédients secs. Ajouter la vanille, les bananes, la noix de coco, les noix et le babeurre, et battre jusqu'à ce que l'appareil soit juste assez mélangé. Diviser la pâte également entre les moules et cuire environ 60 minutes, ou jusqu'à ce qu'un cure-dent en ressorte propre. 
 
Pain aux bananes à l'huile d'olive 
Donne un pain de 9 X 5 po. (23 X 12 cm) 
 
Ce pain aux bananes a une croûte croustillante et une texture très légère. L'huile d'olive donne une saveur fruitée, mais si vous ne disposez pas d'une bonne huile d'olive extra-vierge, utilisez de l'huile végétale à la place. 
 
Ingrédients 
- 1 ¾ tasse de farine 
- 2 c. à thé de poudre à pâte 
- ¼ c. à thé de bicarbonate de soude 
- ½ cuillère à thé de sel 
- 2 œufs  
- 1/3 tasse de sucre granulé 
- 1/3 tasse cassonade 
- 1 gousse de vanille (fendue et raclée) ou 1 c. à table d'extrait de vanille 
- 1/3 tasse d'huile d'olive extra-vierge (ou d'huile végétale) 
- 1 tasse de purée de bananes très mûres (environ 2 grandes ou 3 petites) 
 
Préparation 
 
- Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Beurrer et fariner légèrement votre moule à pain (9 X 5 pouces ou 23 X 12 cm) ou utiliser un produit antiadhésif. 
 
- Tamiser ensemble la farine, la poudre à pâte, le bicarbonate de soude et le sel. Dans un grand bol, avec un batteur électrique, battre les œufs avec les sucres et la pulpe (ou extrait) de vanille jusqu'à ce que le mélange double de volume. Incorporer l'huile d'olive. Alternativement, incorporer les ingrédients secs et la purée de banane. 
 
- Verser la pâte dans le moule préparé et cuire de 55 minutes à 1 heure, ou jusqu'à ce qu'un cure-dent en ressorte propre. Laisser refroidir sur une grille environ 10 minutes, sortir du moule et laisser refroidir complètement avant de trancher.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - « British Retailer''s Straight Croissants Leave Some Bent Out of Shape » dans The New York Times
HYPERLIEN - Lesley Chesterman dans Montreal Gazette
HYPERLIEN - Lesley Chesterman sur Twitter

Science et technologie

Comment les insectes passent l'hiver

Des larves ont fait de ces boutons de verge d'or leur refuge hivernal.
Des larves ont fait de ces boutons de verge d'or leur refuge hivernal.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La survie des insectes aux rigueurs de l'hiver ne cesse d'étonner. C'est parce que leurs larves possèdent mille et un moyens de se parer du gel ou de s'en cacher, soit grâce à des abris naturels, soit grâce à des dispositifs biologiques étonnants. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, dévoile à Catherine Perrin quelques trucs de mère Nature pour permettre aux insectes de dormir en paix.

Santé

Hippocrate aux enfers : les horreurs de la médecine sous les nazis

Couverture du livre <i>Hippocrate aux enfers</i> de Michel Cymes, publié aux Éditions Stock
Couverture du livre Hippocrate aux enfers de Michel Cymes, publié aux Éditions Stock

Paru en France il y a un an et fraîchement distribué au Québec, le livre de Michel Cymes relate les recherches et expériences menées par des médecins allemands durant la Deuxième Guerre mondiale. L'Allemagne menait des travaux qui pouvaient l'avantager sur le plan militaire, épurer la race et contribuer à la grandeur de la nation. Petit-fils de prisonniers de camps de concentration, l'auteur s'est basé sur les procès de Nuremberg pour rédiger son ouvrage. L'urgentologue Alain Vadeboncoeur explique à Catherine Perrin en quoi ce livre recèle des découvertes intéressantes pour qui a le coeur solide.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Hippocrate aux enfers sur le web
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur le web
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur sur Twitter
HYPERLIEN - Alain Vadeboncoeur dans L’actualité

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89101112
13
14
1516171819
20
21
22
23
242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant