ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89
10
1112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du mercredi 10 février 2016


Société

Être conjoint de politicien, un ménage à trois qui pèse lourd

Mathieu Dubé, Chantal Renaud et Marie-Claude Barrette
Mathieu Dubé, Chantal Renaud et Marie-Claude Barrette     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Endurance, écoute, flexibilité... Telles sont les qualités requises pour partager la vie d'un politicien. Marie-Claude Barrette est la partenaire de Mario Dumont, Chantal Renaud, de Bernard Landry, et Mathieu Dubé est le mari d'Anne Minh-Thu Quach, députée du NPD. Ils expliquent à Catherine Perrin en quoi la vie politique exerce une pression considérable sur les proches des politiciens.  
 
La critique, cet ennemi pernicieux 
Marie-Claude Barrette, qui était militante politique avant que Mario Dumont n'entre dans sa vie, avait surtout du mal à accepter les critiques dont ce dernier faisait l'objet. « Des fois, j'avais l'impression que c'était plus facile pour Mario, parce qu'il pouvait se défendre. Mais quand on est à côté, on ne veut pas de ça », raconte-t-elle. Elle décrit la façon dont ces critiques influaient sur son quotidien : « Combien de fois il y a eu de mauvais sondages! En arrivant au bureau, ce matin-là, personne n'osait en parler. Ceux qui osaient en parler, il fallait les consoler, toujours rassurer tout le monde. C'est ça qui mine. C'est aussi la fatigue : j'avais trois jeunes enfants, j'étais souvent seule, j'étais fatiguée, je travaillais à temps plein... » 
 
Temporiser 
Chantal Renaud, elle, a aidé Bernard Landry à mieux accepter la critique. « Il faut être très fort. Il faut que la compagne ou le compagnon soit très bien structuré à l'intérieur. Il ne faut pas être en manque de ci ou en demande de cela, souligne-t-elle. Je me vois surtout comme un temporisateur. J'ai passé beaucoup d'années à l'étranger et ça m'a permis de prendre beaucoup de recul par rapport aux situations. Je peux dédramatiser très facilement, alors que Bernard Landry, qui n'en a peut-être pas l'air, est quelqu'un de très, très émotif. À la suite d'une critique dans les journaux, ma mission est vraiment de le rassurer, de l'aider à prendre du recul, de lui faire voir que c'est un mouvement de fourmi qui est en train de se passer. » 
 
Impuissance 
Mathieu Dubé a perdu 15 lb durant la dernière campagne électorale fédérale, à cause du stress que provoquent en lui les défis que traverse sa femme, qui a eu son premier enfant durant son premier mandat. Il décrit Anne Minh-Thu Quach comme une perfectionniste et un bourreau de travail. « Allait-elle être capable de se satisfaire de son implication comme députée et de sa vie de mère? Ça vient avec l'écartèlement. C'est difficile, de mon côté, d'assister à ça, à cet ajustement, de la regarder manœuvrer des deux côtés, indique-t-il. Il faut s'accorder du temps en tant que couple, mais il faut aussi être ouvert à la possibilité que ce qui était prévu voilà trois ou quatre jours ne tienne plus la route pour cause de circonstances extraordinaires. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Marie-Claude Barrette sur Twitter

Société

Quoi faire à Sainte-Anne-de-la-Pérade

Chalet de pourvoyeur à Sainte-Anne-de-la-Pérade
Chalet de pourvoyeur à Sainte-Anne-de-la-Pérade     Photo : Claudie Simard

Une saison de la pêche aux petits poissons des chenaux particulièrement désastreuse se conclura officiellement dimanche 14 février. Les températures douces ont entraîné des pertes de revenu de 40 à 50 %. Bien qu'il soit trop tard pour sauver cette cuvée, le temps froid des prochains jours permettra de bien profiter de la fin de la saison. L'animateur et résident de Saint-Anne-de-la-Pérade MC Gilles donne des suggestions d'endroits à visiter dans cette localité. 
 
L'émission PaparaGilles est offerte en rattrapage sur Tou.tv. La deuxième saison sera présentée sur ICI Radio-Canada Télé à partir d'avril.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Une saison à oublier pour les pourvoyeurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade sur ICI Radio-Canada.ca
HYPERLIEN - PaparaGilles sur le web
HYPERLIEN - MC Gilles sur Twitter

Arts et culture

Atteindre sa zone d'excellence : les conseils d'un entraîneur pour musiciens

Claude Webster
Claude Webster     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Le livre de Claude Webster est destiné aux artistes et aux musiciens particulièrement nerveux à l'idée de se produire en public, mais ses principes peuvent s'appliquer à toutes les situations. Conseiller auprès des gens des arts de la scène depuis plusieurs années, le pianiste cherche à aider les gens à apprivoiser leurs peurs et à se concentrer sur le moment présent. Claude Webster parle à Catherine Perrin de l'alliage de spontanéité et de préparation nécessaire au calme sur scène.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Atteindre sa zone d''excellence : guide pour performer sous pression sur le web

Arts et culture

Après : un huis clos inspiré de l'affaire Turcotte

Serge Boucher
Serge Boucher     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La nouvelle pièce de Serge Boucher, auteur des séries Aveux et Apparences, et de la pièce Motel Hélène, dépeint la rencontre d'une infirmière avec un homme qui a tué ses deux enfants et a raté son suicide. Mettant en vedette Étienne Pilon et Maude Guérin, la pièce a été mise en scène par René Richard Cyr. Le dramaturge explique à Catherine Perrin en quoi sa pièce s'intéresse non pas au meurtrier, mais à ceux qui doivent transiger avec lui après le drame. 
 
« J'ai surtout pensé aux gens qui avaient affaire au meurtrier », explique Serge Boucher, qui considère Après comme la pièce la plus difficile qu'il a eu à écrire. « Ce qui est dérangeant, c'est d'être dans un quotidien avec cet être-là, d'être dans la prise de pression, de changer des pansements, de l'aider à aller faire pipi, de quasiment l'aider à retrouver le bon chemin. Il faut l'aider. Et moi, j'avais envie de faire une pièce sur une rencontre extraordinaire. Qu'est-ce que deux êtres humains, dans un court laps de temps, peuvent s'apporter l'un et l'autre? » 
 
La pièce Après sera présentée du 23 février au 19 mars au Théâtre d'Aujourd'hui, à Montréal.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Après sur le web

Société

Thésez-vous : des retraites de rédaction pour étudiants

Élyse Marois et Sara Mathieu-Chartier
Élyse Marois et Sara Mathieu-Chartier     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Des ateliers permettent aux étudiants en rédaction de thèse de se réunir le temps d'un week-end pour briser l'isolement et lutter contre le syndrome de la page blanche, deux facteurs qui contribuent au décrochage aux études supérieures. Yoga, bonne bouffe et conseils de rédaction viennent entrecouper les sessions de travail des participants. Sara Mathieu-Chartier, cofondatrice des ateliers Thésez-vous, et Élyse Marois, participante, expliquent à Catherine Perrin en quoi l'initiative apprend aux étudiants comment être plus productifs. 
 
Sara Mathieu-Chartier a eu l'idée de ces retraites avec une collègue doctorante, Émilie Tremblay-Wragg. Lancée sur les réseaux sociaux, elle a valu aux deux femmes quantité de courriels en quelques jours. Elles en sont à organiser leur troisième et leur quatrième retraite. « Un des éléments qui m'ont le plus surprise lors de la première fois, c'est le silence, une espèce de silence solidaire lorsque les gens rédigent pendant trois heures, dit Sara. Ça m'a vraiment fait réfléchir à quel point la rédaction peut être une activité sociale, sans nécessairement que les gens soient engagés les uns avec les autres. » 
 
Un besoin 
Élyse Marois décrit sa réaction lorsqu'elle a appris l'existence des ateliers : « J'ai sauté sur l'occasion! Ça répondait vraiment à un besoin. Je sortais d'une année difficile en ce qui concerne tous les enjeux du doctorat, dont la rédaction. Ça n'allait vraiment pas bien. J'avais vraiment besoin de commencer à écrire ma thèse et ça a été une expérience qui a tout changé. Ça a apporté des réponses quant aux raisons qui faisaient que j'avais de la difficulté et ça m'a donné des outils pour continuer et me permettre de continuer. » 
 
Les prochains ateliers Thésez-vous auront lieu du 15 au 17 mars et du 1er au 3 avril.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les ateliers Thésez-vous sur le web

Science et technologie

Quasi-éradication du ver de Guinée

Un ver de Guinée émerge du mollet d'une jeune Soudanaise, à Djoubaen 2007.
Un ver de Guinée émerge du mollet d'une jeune Soudanaise, à Djoubaen 2007.     Photo : REUTERS/Skye Wheeler

Cette semaine, au bureau des études, les journalistes scientifiques Jean-François Bouthillette et Raphaëlle Derome nous parlent, entre autres, de l'élimination presque totale du ver de Guinée et d'un robot-coquerelle conçu pour chercher des survivants après des catastrophes. 
 
Références des sujets traités 
 
Élimination presque complète du ver de Guinée – Article sur le site du Centre Carter 
 
Réussite de la reproduction sexuée de coraux en laboratoire – Article dans Bulletin of Marine Science 
 
Construction d'un robot-coquerelle pour la recherche de survivants – Article dans Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America 
 
Une tarentule nommée d'après Johnny Cash – Article dans The Telegraph 
 
Un corail prêt à se reproduire : un alliage de gamètes et de sperme forme une couche rosée sur sa surface. Un corail prêt à se reproduire : un alliage de gamètes et de sperme forme une couche rosée sur sa surface. Photo : secore.org 
 
Présentation du robot-coquerelle 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Raphaëlle Derome sur le site de l’AJIQ
HYPERLIEN - Jean-François Bouthillette sur Twitter

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
12345
6
7
89
10
1112
13
14
1516171819
20
21
2223242526
27
28
29
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant