ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 
(en rediffusion à 21 h)

Catherine Perrin

Médium large
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
26272829
30
31

Les meilleurs moments : Émission du jeudi 29 janvier 2015

Société

Coupable ou malade : Jean-Luc Mongrain cherche la mesure magique

Le journaliste et animateur Jean-Luc Mongrain
Le journaliste et animateur Jean-Luc Mongrain     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Les gens souffrant de troubles mentaux sévères peuvent-ils vraiment être reconnus coupables de gestes criminels? Sont-ils traités justement dans notre système judiciaire? Le journaliste et animateur Jean-Luc Mongrain propose une réflexion sur cette question dans le documentaire Coupable ou malade? Catherine Perrin s'entretient avec lui. 
 
« Tout le monde cherche la mesure magique pour déterminer le degré de culpabilité, souligne Jean-Luc Mongrain. Mais c'est le propre de l'humain de ne pas avoir de réponses à de telles questions. » 
 
Bande-annonce de Coupable ou malade? 
 
 
Coupable ou malade? sera présenté en première lundi 2 février au Cinéma Excentris, à Montréal. 
 
Le documentaire sera diffusé le 8 février à 19 h sur Canal D.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Coupable ou malade? sur le site de Canal D

Société

Super Bowl : les publicitaires se renouvellent

Une image de la publicité que la compagnie Budweiser a fait produire pour le prochain Super Bowl
Une image de la publicité que la compagnie Budweiser a fait produire pour le prochain Super Bowl     Photo : YouTube

Le grand championnat de football, qui se tiendra le 1er février, est la journée la plus importante de l'année pour les publicitaires américains, qui rivalisent de créativité pour faire briller les produits de leurs clients. Cette année, certains essaient des nouvelles techniques pour mieux faire passer leurs messages. Arnaud Granata, vice-président d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, planificateur stratégique pour l'agence lg2, offrent un survol de ces nouvelles approches. 
 
« Les marques se sont rendu compte que de mettre toutes leurs publicités sur les réseaux sociaux avant même le match du dimanche brûlait finalement un peu les punchs. Donc, cette année, 70-80 % des publicités qu'on a vues sont toutes des bandes-annonces », souligne Arnaud Granata.  
 
Bande-annonce de la publicité collective de Newcastle pour le Super Bowl 
 
 
Bande-annonce de la publicité de Snickers pour le Super Bowl 
 
 
Publicité de Budweiser pour le Super Bowl 
 
 
Il est également question d'une publicité pour contrer la radicalisation et d'un coup de publicité fort à propos réalisé à même le site de l'îlot Voyageur, à Montréal
 
Publicité française pour contrer la propagande pro-djihadiste 
 
 
Publicité de l'émission J'ai raté mes rénos! sur l'îlot Voyageur 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Arnaud Granata sur Twitter
HYPERLIEN - Stéphane Mailhiot sur Twitter

Société

L'École Urbania : une websérie pour valoriser la création universitaire

La professeure associée au Département de linguistique de l'UQAM et auteure et de <i>La grammaire de la langue innue</i>, Lynn Drapeau, et la finissante au baccalauréat en communication à l’UQAM et productrice de <i>Grosses têtes</i>, Amélia Blondin.
La professeure associée au Département de linguistique de l'UQAM et auteure et de La grammaire de la langue innue, Lynn Drapeau, et la finissante au baccalauréat en communication à l’UQAM et productrice de Grosses têtes, Amélia Blondin.     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Résultat d'une collaboration entre le magazine Urbania et l'UQAM, l'École Urbania propose Grosses têtes, une websérie pour mettre en valeur la création universitaire et la recherche. Dix capsules mettent en valeur dix chercheurs et chercheuses issus des sept facultés de l'UQAM. Catherine Perrin en discute avec Amélia Blondin, finissante au baccalauréat en communication à l'UQAM et productrice de Grosses têtes, et Lynn Drapeau, professeure associée au Département de linguistique de l'UQAM. 
 
« On s'attendait à couvrir des projets différents dans le style, dans les sujets, donc on s'est dit : il faut trouver un concept préalable. [...] L'idée nous est venue de fragmenter la websérie en trois esthétiques différentes », explique Amélia Blondin. Les capsules sont donc modulées selon qu'elles portent sur des recherches axées sur le travail intellectuel, sur le travail manuel ou l'intervention sociale.  
 
Lynn Drapeau fait l'objet de l'un des capsules. Elle est l'auteure de La grammaire de la langue innue, publiée le printemps dernier. « Si on n'a pas un système d'écriture, c'est très difficile d'enseigner une langue dans un contexte formel comme l'école, dit-elle. [...] Pour les locuteurs, c'est une grande fierté de voir qu'il y a moyen de travailler sur ces langues-là. » 
 
Les capsules de la websérie Grosses têtes seront en ligne le 30 janvier sur le site du magazine Urbania et sur la plateforme UQAM.tv.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Urbania sur le web
HYPERLIEN - Plateforme UQAM.tv

Société

21 jours sans se plaindre : un succès planétaire se francise

La chroniqueuse Josée Blanchette, à gauche, et l'humoriste et membre des Zapartistes, Christian Vanasse, à droite. Au centre : le bracelet mauve qui vient avec le livre <i>21 jours sans se plaindre</i>
La chroniqueuse Josée Blanchette, à gauche, et l'humoriste et membre des Zapartistes, Christian Vanasse, à droite. Au centre : le bracelet mauve qui vient avec le livre 21 jours sans se plaindre     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La version française du livre A complaint free world, de l'auteur et conférencier Will Bowen, est parue hier en français sous le titre 21 jours sans se plaindre. Nous avons demandé à Josée Blanchette, chroniqueuse au Devoir, et à Christian Vanasse, humoriste et membre des Zapartistes, de faire l'essai de cette méthode en quatre étapes, qui s'est vendue à plus de 2 millions d'exemplaires. Ils nous expliquent pourquoi ils trouvent l'idée bonne, mais l'exécution boîteuse. 
 
« L'idée est excellente, mais disons que le propos est laborieux et qu'on radote tout au long la même chose, indique Josée Blanchette. La pensée magique est très près. » 
 
Elle a tout de même trouvé quelques qualités à 21 jours sans se plaindre. « Ça nous amène à nous interroger sur la façon dont notre esprit est fait. » Elle dit avoir fait l'essai d'une attitude plus positive depuis le début de l'année et avoir reçu des commentaires favorables de son entourage.  
 
Christian Vanasse dit avoir eu peine à lire l'ouvrage au-delà de la préface. Il y a décelé des faussetés et des raccourcis intellectuels. « On est dans la psycho-pop à 5 cennes, dit-il. On va passer d'une citation de Confucius à [d'autres de] Winston Churchill et Jésus. » 
 
Son métier d'humoriste le fait souvent réfléchir à la valeur de la critique. Selon lui, une impression négative est acceptable si on propose des solutions.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - 21 jours sans se plaindre sur le site des Éditions de l'Homme
HYPERLIEN - Will Bowen sur le web
HYPERLIEN - Les Zapartistes sur le web
HYPERLIEN - Josée Blanchette sur Twitter

Arts et culture

Une pianiste amateur se distingue malgré son handicap

La pianiste Véronique Aubin
La pianiste Véronique Aubin     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Dotée de neuf doigts atrophiés, Véronique Aubin s'est tout de même classée parmi les 10 finalistes du concours Héros du piano, présenté plus tôt ce mois-ci par ICI Musique.ca et CBC Music.ca. Catherine Perrin la reçoit, ainsi que sa professeure de piano, Julie Thériault, et le pianiste de renommée internationale David Jalbert, un des juges du concours. 
 
« J'ai des photos de moi à 2 ans, sur les genoux de mes parents... Je m'amusais déjà avec un piano », dit Véronique Aubin. « Mon classement comme finaliste] est un hommage à mes parents, qui m'ont élevée comme une enfant normale. » 
 
Vidéo de participation de Véronique Aubin aux Héros du piano 
 
 
« J'ai tout de suite vu plus de possibilités que de limites », souligne Julie Thériault, à propos de son premier contact avec Véronique. « Je ne vois en elle que des possibilités. » 
 
David Jalbert dit ne pas avoir entendu de signe du handicap de Véronique lorsque celle-ci a livré sa prestation au concours Héros du piano. « Ça m'a beaucoup touchée comme interprétation. C'est seulement à la fin que je m'en suis rendu compte. »

Politique

La provocation diplomatique, de Khrouchtchev à Michelle Obama

Michelle Obama a suscité la controverse en choisissant de rencontrer les dirigeants saoudiens sans voile.
Michelle Obama a suscité la controverse en choisissant de rencontrer les dirigeants saoudiens sans voile.     Photo : PC

Le geste de la première dame des États-Unis, Michelle Obama, qui s'est présentée devant le nouveau roi d'Arabie saoudite sans voile mardi dernier, a fait couler beaucoup d'encre. Ce n'est pas la première fois qu'une personnalité politique décide de contourner le protocole. Le journaliste Marc Laurendeau offre un survol historique des grandes provocations diplomatiques, calculées ou non.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
 
12
3
4
56789
10
11
1213141516
17
18
1920212223
24
25
262728
29
30
31

Prochainement à l'émission

Le vendredi 30 janvier 2015
Le curé de Lac-Mégantic quitte son poste; une visite du pianiste Marc-André Hamelin; le gagnant du concours Monsieur Selfridge

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Médium large

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter