ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Économie et affaires

PowerPoint, un outil de simplification mal-aimé

Le mardi 2 juin 2015

Martin Riopel et Thierry Karsenti
Martin Riopel et Thierry Karsenti     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Depuis 20 ans, le logiciel PowerPoint est l'outil privilégié des conférenciers, des professeurs et des communicateurs devant s'exprimer en public. De plus en plus de voix s'élèvent pour critiquer le recours au logiciel, jugé par certains comme créant une atmosphère défavorable aux discussions et nuisant à la réussite. Catherine Perrin en discute avec Thierry Karsenti et Martin Riopel, professeurs à l'université. 
 
Un récent article du Washington Post affirme que le logiciel devrait être banni. Des hommes d'affaires bien en vue, comme Jeff Bezos d'Amazon et Jeff Weiner de LinkedIn, refusent son utilisation dans leurs réunions.  
 
« Le principal défaut de ces outils est que les gens, lorsqu'ils s'y investissent, perdent leur sens critique et prennent une série de mauvaises décisions. L'une de ces mauvaises décisions est de se concentrer sur la mise en page et la mise en forme plutôt que sur le contenu », affirme Martin Riopel, notant qu'une erreur fréquente des orateurs est de lire ce qui se trouve dans leur présentation PowerPoint. 
 
Quand le contenu aide le contenant 
« Des fois le contenant est une façon de mieux véhiculer son contenu. [...] On peut susciter des débats et tout ça peut être organisé dans sa présentation, rappelle Thierry Karsenti, auteur d'un texte sur l'histoire de PowerPoint. Évitez de mettre tout le texte que vous allez lire. Essayez de vous imaginer assis dans votre cours à l'université pour voir si, vous-même, vous trouveriez ça intéressant. » 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

6 avril 2017

Immobilier : les millénariaux ont des goûts dispendieux

29 mars 2017

Les dessous pas si excitants des jeunes entreprises technos

24 mars 2017

Alexandre Taillefer : il faut un Amazon québécois

20 février 2017

Les CELI, une grosse subvention aux banques

6 février 2017

Décret anti-immigration : des employés réaffectés au Canada

31 janvier 2017

Phénix : les ratés d'un système de paie pas très payant