ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h (rediffusion à 21 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Société

Le concept du budget

Le mardi 20 novembre 2012

Les nouveaux souliers du ministre des Finances, Nicolas Marceau
Les nouveaux souliers du ministre des Finances, Nicolas Marceau

Aujourd'hui, le 20 novembre, le gouvernement de Pauline Marois présente aux Québécois son premier budget. Le ministre des Finances, Nicolas Marceau, vise l'équilibre budgétaire. Cet événement détermine la direction choisie par ceux qui gouvernent. L'historien André Champagne, Éric Pineault, professeur au Département de sociologie de l'Université du Québec à Montréal, et Rachida Azdouz, directrice des Services de soutien à l'enseignement à l'Université de Montréal et psychologue spécialiste en relations interculturelles, réfléchissent sur la notion de budget pour un État.  
 
Rachida Azdouz croit que l'adage « l'État doit agir en un bon père de famille » est faux. « On devrait voir la relation entre le gouvernement et le citoyen comme une relation d'adulte à adulte. » Le budget sert à concrétiser un ou des projets de société et à faire des choix sur le plan des valeurs.  
 
Éric Pineault avance qu'un budget, qu'il soit plus à gauche ou à droite, n'impose pas des valeurs, mais il est un moment-clé. Les budgets contemporains sont beaucoup plus centristes.  
 
André Champagne relate qu'au début du 15e siècle, on commence à parler de budget. « L'importance est si grande dans les colonies britanniques qu'ils ont été responsables en partie de l'indépendance des États-Unis. »  


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 avril 2014

C'est le temps de la corvée!

22 avril 2014

À la recherche du pénis humain

21 avril 2014

Un nouveau magazine web pour la famille

21 avril 2014

Parrainer un réfugié syrien

21 avril 2014

L'agenda de la semaine : le conseil des ministres de Philippe Couillard

18 avril 2014

Les Scandinaves ont-ils mieux compris?