ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 
(en rediffusion à 21 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Piratons la corruption : pour des données ouvertes

Le lundi 12 novembre 2012

©iStockphoto/Zmeel Photography | <b>Un hacker</b>
©iStockphoto/Zmeel Photography | Un hacker

Le regroupement Québec Ouvert organisait le week-end dernier un « hackhaton », regroupant plusieurs programmeurs et férus d'informatique, où le but avoué était de lutter contre la corruption et la collusion au Québec. Comme nous l'explique Jonathan Brun, représentant de Québec Ouvert, l'initiative n'avait rien du coup monté à la Anonymous, et tout du remue-méninges positif. 
 
Comme le précise Jonathan Brun, le geste de pirater ne mène pas systématiquement à des intrusions malicieuses. « Hacker veut surtout dire "bidouiller", soit mettre deux choses ensemble. » 
 
Intitulé « Hackons la corruption » et parrainé par Québec Ouvert, le rassemblement visait à démontrer les bienfaits d'une plus grande disponibilité de données ouvertes.  
 
Jonathan Brun cite deux projets intéressants mis de l'avant durant le week-end : le site Contrats.net, pour décortiquer l'attribution de contrats, et le site SEAOO.ca, qui se veut une version améliorée d'un site déjà existant consacré aux appels d'offres. 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

2 mars 2015

Le boson de Higgs pour expliquer le visible

25 février 2015

Le sexe rend moins vulnérable aux maladies

19 février 2015

Stanislas Dehaene, ou la conscience décortiquée

17 février 2015

Des papillons en liberté au Jardin botanique de Montréal

17 février 2015

Comment YouTube a changé nos vies

16 février 2015

Un congrès pour l'avancement des sciences : la science à son plus noble