ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h (rediffusion à 21 h)

Catherine Perrin

Médium large
Logo Radio-Canada

Art de vivre

À qui la poutine?

Le lundi 12 novembre 2012

©Radio-Canada/Olivier Lalande | <b>L'auteur et professeur Jean-Pierre Lemasson et le cofondateur du site Poutinewar, Guillaume Lozeau</b>
©Radio-Canada/Olivier Lalande | L'auteur et professeur Jean-Pierre Lemasson et le cofondateur du site Poutinewar, Guillaume Lozeau

Les Québécois sont si fiers de leur poutine que cet attachement est en train de s'étendre au reste du Canada. Le prochain championnat mondial annuel de la poutine aura d'ailleurs lieu à Toronto. Ce plat si raffiné est-il encore strictement québécois ou peut-on le considérer maintenant comme canadien? On en discute avec Jean-Pierre Lemasson, professeur associé à l'UQAM et auteur du livre Chroniques gastronomiques québécoises, et avec Guillaume Lozeau, l'un des créateurs du site Poutinewar. 
 
Dans son livre Chroniques gastronomiques québécoises, Jean-Pierre Masson retrace les origines de la tradition culinaire québécoise contemporaine à l'Expo 67. Selon lui, notre patrimoine alimentaire comporte bien des plats dignes d'intérêt, mais la poutine n'en fait pas partie. « La poutine est un plat de montage qui est la propriété du fast food. C'est un peu normal qu'il devienne un plat planétaire considérant l'importance du fast food à travers le monde », dit-il.  
 
Guillaume Lozeau, qui a goûté la poutine ailleurs dans le monde, notamment au Népal, croit pour sa part qu'il ne s'agit plus du mets rustre qu'on a déjà connu. « Ça a déjà été du vite fait, mais aujourd'hui il s'en fait de la très bonne », note-t-il. Il remarque aussi un changement des mentalités dans la façon de traiter la poutine. Alors que jadis, une personnalité publique devait bien se garder d'avouer ouvertement aimer le plat, aujourd'hui, c'est quelque chose de socialement acceptable.  
 
Est-ce que les Canadiens ont le droit de s'approprier la poutine? Selon Guillaume Lozeau, grand bien leur fasse. « La poutine restera toujours connue comme un plat bien québécois », croit-il.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

15 avril 2014

D'un bout à l'autre de l'océan en voilier

15 avril 2014

Les supergoûteurs

15 avril 2014

L'observation des oiseaux nicheurs

15 avril 2014

L'anthurium jaune de Pierre Gingras

11 avril 2014

Quand le sexe inspire le théâtre

8 avril 2014

Le retour des joailliers de la cuisine