ICI Radio-Canada Première

Médium large

Médium large rss

En semaine de 9 h à 11 h 30 
(en rediffusion à 22 h)

Catherine Perrin

Médium large

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
272829
30
 
 

Les meilleurs moments : �mission du jeudi 30 avril 2015


Société

Les conservateurs perdent la guerre de l'image en Alberta

Le chef du Parti progressiste-conservateur, Jim Prentice, lors du débat des chefs le 23 avril
Le chef du Parti progressiste-conservateur, Jim Prentice, lors du débat des chefs le 23 avril     Photo : Jason Franson/Presse canadienne

La stratégie du Parti conservateur albertain est en train de se retourner contre lui. Certain de prendre le dessus sur le parti isolationniste Wildrose, le premier ministre Jim Prentice a déclenché des élections provinciales hâtives, mais le Nouveau Parti démocratique est en train de lui damer le pion. Arnaud Granata, rédacteur en chef d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, planificateur stratégique pour l'agence lg2, analysent cette campagne électorale qui ne se déroule pas comme prévu. 
 
« C'est comme s'il [le Parti conservateur] s'était positionné dès le début contre le Wildrose et qu'il avait fait campagne pour s'assurer qu'il ne vienne pas gruger le vote conservateur, mais en oubliant de regarder de son côté gauche, explique Stéphane Mailhiot. Quand ton seul argument c'est que l'Alberta n'est pas une province néo-démocrate... Peut-être qu'on cherche un meilleur argument que ça. C'est le repli de la dernière chance. Quand on regarde le débat, c'est fascinant de voir combien la chef Rachel Notley était à l'aise, souriante, alors que Jim Prentice transpirait. C'était abominable. » 
 
Il est également question de l'appui de 101 artistes québécois à Pierre Karl Péladeau dans la course à la direction du Parti québécois, des réactions des entreprises au séisme au Népal et du logo du 150e anniversaire du Canada.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - « Pierre Karl et la culture du pays : 101 artistes reconnaissent l'apport de PKP à la culture » dans Le Devoir
HYPERLIEN - Arnaud Granata sur Twitter
HYPERLIEN - Stéphane Mailhiot sur Twitter

Société

Récupérer la viande invendue pour la redistribuer aux gens dans le besoin

Des emballages de viande
Des emballages de viande     Photo : ICI Radio-Canada

L'organisme Moisson Montréal mène un projet pilote pour récupérer la viande invendue des supermarchés, la congeler et la redistribuer aux gens dans le besoin. En vigueur depuis six mois, ce programme innovateur, qui pourrait régler le problème du manque de protéines dans les réserves des banques alimentaires, a déjà permis de récupérer 125 tonnes de viande. Catherine Perrin en parle avec Dany Michaud, directeur général de Moisson Montréal. 
 
Moisson Montréal a convaincu quelques épiceries isolées en utilisant l'argument de l'économie. Jeter la viande engendre des coûts pour les entreprises. Moisson Montréal s'occupe elle-même de congeler la viande invendue en lieu et place des commerçants. Les chaînes Loblaws et Metro sont maintenant partenaires. 
 
« Lorsqu'on bâtit quelque chose, il y a toujours des inquiétudes », explique Dany Michaud, qui souhaite profiter de cette brèche dans les stocks de supermarchés pour étendre un jour la récupération aux charcuteries, aux produits préparés, aux fromages, etc.  
« Ces gens-là voulaient être certains que l'hygiène et la salubrité soient respectées, que la chaîne de froid soit respectée, que la traçabilité soit là. [...] Il y avait toutes sortes de vieilles perceptions, de vieux paradigmes à casser. Mais lorsqu'on a une chaîne complète qui embarque, c'est beaucoup plus facile de convaincre la deuxième, la troisième et, par la suite, les Walmart et les Costco. » 

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Moisson Montréal sur le web

Cinéma

Récemment à l'émission : Denis Mukwege, l'ange gardien des femmes victimes de violence sexuelle

Le médecin congolais Denis Mukwege
Le médecin congolais Denis Mukwege     Photo : Getty/AFP/REDERICK FLORIN

Fondateur et directeur médical de l'Hôpital Panzi, en République démocratique du Congo, Denis Mukwege a soigné plus de 40 000 femmes violées ou victimes de mutilations génitales. Catherine Perrin s'est entretenue avec le Dr Mukwege en février dernier. À l'approche de trois activités en son honneur au festival Vues d'Afrique, réécoutez l'entrevue ici. 
 
Le documentaire Congo, un médecin pour sauver les femmes, d'Angèle Diabang, sera présenté les 1er et 2 mai à la Cinémathèque québécoise, à Montréal. Le documentaire L'homme qui répare les femmes : la colère d'Hippocrate, de Thierry Michel, sera présenté les 1er et 3 mai à la Cinémathèque québécoise. Angèle Diabang et Thierry Michel participeront à une rencontre-débat le 2 mai à la Cinémathèque québécoise.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Congo, un médecin pour sauver les femmes sur le site de Vues d'Afrique
HYPERLIEN - L'homme qui répare les femmes : la colère d'Hippocrate sur le site de Vues d'Afrique

Cinéma

Une ancienne Miss France veut faire redécouvrir le Rwanda sous un jour positif

Sonia Rolland
Sonia Rolland     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

Élue Miss France en 2000, la comédienne et réalisatrice Sonia Rolland signe Rwanda : du chaos au miracle, un documentaire qui jette un regard positif sur le Rwanda, 20 ans après le génocide qui a déchiré Hutus et Tutsis. Elle-même d'origine rwandaise, Sonia Rolland est au Québec pour présenter son film au festival Vues d'Afrique. Catherine Perrin la reçoit. 
 
« Cette volonté de montrer ce pays est venue parce qu'à travers mes rencontres avec des journalistes, je me rendais compte qu'ils ne connaissaient rien de cette reconstruction, explique Sonia Rolland. Ils restaient assez dubitatifs quant à ma manière hyperpositive de parler de ce pays. [...] C'est vraiment par frustration, presque, que je me suis lancée dans cette aventure, parce que je me disais : il faut qu'on fasse quelque chose. » 
 
Extrait du documentaire Rwanda : du chaos au miracle 
 
 
Rwanda : du chaos au miracle sera présenté ce soir et samedi à la Cinémathèque québécoise.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Vues d'Afrique sur le web
HYPERLIEN - Sonia Rolland sur le web

Société

Comment l'ex-athlète Bruce Jenner est devenu l'emblème de la communauté transgenre

Bruce Jenner
Bruce Jenner     Photo : Getty/Getty Images Entertainement/Ethan Miller

L'entrevue-fleuve donnée par l'ancien athlète américain Bruce Jenner à l'animatrice américaine Diane Sawyer, vendredi dernier, au sujet de son changement de sexe, a récolté des cotes d'écoute record. C'est une médiatisation sans précédent pour la réalité des personnes transgenres. Catherine Perrin discute des révélations de Bruce Jenner avec trois personnalités transgenres montréalaises : Michelle Blanc, Samuel Champagne et Monica Bastien. 
 
Michelle Blanc, Samuel Champagne et Monica Bastien Michelle Blanc, Samuel Champagne et Monica Bastien Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande 
 
Mieux comprendre pour normaliser 
Tous les trois croient que la médiatisation du changement de sexe de Bruce Jenner aura pour effet de mieux faire comprendre et accepter la transsexualité. « Quand on me présente en tant spécialiste de l'économie numérique et des médias sociaux et qu'on ne mentionne pas que je m'adonne aussi à être transsexuelle, c'est là que j'ai des messages de haine, c'est là que j'ai des menaces de mort, souligne Michelle Blanc. Il y a des gens qui considèrent qu'il faut toujours que j'aie l'étiquette transsexuelle. Sans ça, on va normaliser quelque chose qui ne devrait pas être normal. Je pense qu'il y a encore beaucoup de chemin à faire. Une transsexuelle qui est une prostituée, ça va, mais une transsexuelle qui est une grande avocate ou un grand médecin, là, ça ne marche pas. » Selon elle, c'est le chemin parcouru qui fait qu'il y a moins de suicides chez les transgenres aujourd'hui. 
 
Les émotions avant le corps 
Homme transgenre, l'auteur Samuel Champagne estime que l'entrevue de Diane Sawyer avait le mérite de mettre l'accent sur les incidences émotives d'un changement de sexe, et non simplement sur les transformations corporelles. « Ce que je trouve décevant, c'est qu'on soit forcés, non seulement légalement, mais aussi par une idée sociale, [de choisir] entre deux sexes, seulement, dit-il. C'est très binaire. Ma masculinité, je l'exprime d'une certaine manière. Une autre personne transgenre risque de l'exprimer d'une autre manière. Les gens ne comprennent pas qu'on peut avoir certains côtés typiquement féminins et d'autres, plus typiquement masculins. J'ai adoré jouer aux poupées Barbie. Est-ce que ça invalide mon identité masculine? Pas du tout. On s'autodétermine. Ce que je dis, c'est ce que je suis. » 
 
Au-delà des clichés 
Présidente de l'ATQ (Aide aux trans du Québec), Monica Bastien croit elle aussi que l'entrevue a permis de découvrir la réalité d'un individu au-delà des clichés, puisque Bruce Jenner modère pour le moment son apparence féminine. « Je n'ai jamais été un homme complètement, je ne serai jamais une femme complètement, indique-t-elle. Il y a une part de moi qui a aimé faire du sport, qui a aimé faire des travaux et qui aura toujours cette force masculine. J'ai toujours la même orientation sexuelle : je suis toujours attiré par les femmes. [...] Il y a des choses qui ne changent pas. Ce qu'on laisse être est ce que nous sommes au complet. Le côté femme en moi est très présent et très entier. »

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Entrevue de Bruce Jenner avec Diane Sawyer à ABC News
HYPERLIEN - Michelle Blanc sur le web
HYPERLIEN - ATQ sur le web

Aide aux trans du Québec

HYPERLIEN - Samuel Champagne sur le site des Éditions de Mortagne

Aide aux trans du Québec

Sports

Soccer : un bilan positif pour l'Impact, malgré tout

Les joueurs de l'Impact remercient la foule au stade olympique
Les joueurs de l'Impact remercient la foule au stade olympique     Photo : Impact de Montréal

Le journaliste sportif Guy D'Aoust et l'auteur, scripteur et concepteur Guillaume St-Onge passent en revue les événements marquants de l'actualité sportive. Au lendemain de la défaite de l'Impact contre le club mexicain América, les chroniqueurs constatent la montée spectaculaire de l'équipe montréalaise lors de la phase finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF. Il est également question de la deuxième ronde des séries éliminatoires de hockey, lors de laquelle le Canadien affrontera le Lightning de Tampa Bay.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Guy D'Aoust sur Twitter
HYPERLIEN - Guillaume St-Onge sur Twitter

Arts et culture

Les deux voyages de Suzanne W. : Sylvie Léonard dans un périple initiatique franco-québécois

Syvie Léonard
Syvie Léonard     Photo : Radio-Canada/Olivier Lalande

La comédienne Sylvie Léonard est de la distribution de la pièce Les deux voyages de Suzanne W., une production franco-québécoise qui était récemment présentée à Paris, et qui se transporte maintenant à Montréal. Écrite et mise en scène par le dramaturge français Marc Lainé, la pièce raconte un voyage initiatique et poétique à travers le Grand-Nord québécois. Catherine Perrin reçoit Sylvie Léonard. 
 
La pièce Les deux voyages de Suzanne W. sera présentée à l'Espace Go du 5 au 23 mai.

EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Les deux voyages de Suzanne W. sur le site de l'Espace Go

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
2021222324
25
26
272829
30
 
 

Prochainement � l'�mission

Consultez le guide horaire

Derni�re baladosiffusion disponible

Médium large

R�seaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
AMS teaserConcours La route des 20 : votez maintenant