ICI Radio-Canada Première

Les malins

Les malins rss

Le samedi de 7h à 11h

Jhade Montpetit

Les malins
Logo Radio-Canada

Société

Une soirée de slam en joual pour la cause des femmes autochtones disparues ou assassinées

Le samedi 12 novembre 2016

Un des visuels du collectif Joual de Bataille pour la soirée spéciale pour les femmes autochtones.
Un des visuels du collectif Joual de Bataille pour la soirée spéciale pour les femmes autochtones.     Photo : Facebook/ Jayno Evel

Le collectif de poésie et de slam gatinois Joual de Bataille, a mis sur pied une soirée spéciale dédiée aux femmes autochtones, qui aura lieu le dimanche 13 novembre au restaurant Le Troquet. 
 
L'événement sera ponctué par la lecture de textes de femmes autochtones. Les artistes qui participent liront aussi leurs propres créations, en lien avec la thématique. 
 
C'est le propriétaire de l'établissement, Éric Gaudreault, qui a été l'initiateur de l'événement. 
 
Il a été interpellé par le mouvement des robes rouges, une démarche à la fois artistique et militante, qui vise à sensibiliser le public à la disparition des femmes autochtones disparues ou assassinées. 
 
« L'idée était initialement de faire parler du projet, de mettre les robes rouges en évidence puis de dire : Nous, on est là », explique-t-il. « On est là aussi à ne pas participer à ce double standard-là.[...] On devrait tous avoir les mêmes protections, les mêmes droits. » 
 
Partant du constat qu'il n'y avait pas suffisamment de sensibilisation de faite à Gatineau au sujet de la violence envers les femmes autochtones, il a approché le groupe Joual de Bataille, un collectif qui s'est donné pour mission de « faire shiner l'oralité », comme l'explique leur site web. 
 
Ensemble, ils ont fait des démarches auprès d'organismes et de membres de la communauté autochtone, mais il leur a été difficile de recruter des participants pour des questions d'horaire et de logistique. 
 
« Ce n'est pas parce qu'on est en majorité des hommes blancs qui participent à ça, qu'on ne peut pas prendre cette parole-là et passer cette parole-là », indique néanmoins le cofondateur de Joual de Bataille, Alexandre Deschênes. 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

20 mai 2017

#LesMalins - sur les réseaux sociaux

13 mai 2017

Parallèle entre le déluge du Saguenay et les inondations à Gatineau

13 mai 2017

Inondations : les entreprises aussi payent le prix

13 mai 2017

Raconte-moi l'actualité

6 mai 2017

#LesMalins - sur les réseaux sociaux

6 mai 2017

Raconte-moi l'actualité