ICI Radio-Canada Première

Les incontournables : portraits d'auteurs

Les incontournables : portraits d'auteurs

Du 22 au 26 août 2016 de 14 h à 15 h

Marie-Louise Arsenault

Les incontournables : portraits d
Logo Radio-Canada

Livres

Michel Tremblay, révolutionnaire malgré lui

Le dimanche 28 juin 2015

Michel Tremblay
Michel Tremblay     Photo : Hugo-Sébastien Aubert

« Le bonheur, ça n'existe pas dans l'écriture. » Michel Tremblay, l'écrivain chouchou des Québécois, est un auteur prolifique. Mais s'il n'avait pas été avant tout un ado avec des problèmes, il ne serait jamais devenu écrivain. 
 
Quand il découvre son homosexualité à l'adolescence, il se confie à la page blanche. Ses premiers pas d'écrivain, il les fait en écrivant des contes fantastiques de 16 à 19 ans et une toute première pièce de théâtre, Le train, avec laquelle il remporte le Concours des jeunes auteurs de Radio-Canada. 
 
« C'est une très mauvaise pièce, mais c'est un bon devoir d'étudiant. » 
 
Un demi-siècle plus tard, ses pièces sont jouées partout dans le monde, et 6 de ses oeuvres figurent sur la liste des 100 livres d'ici à lire une fois dans sa vie, ce qui en fait le plus populaire des incontournables : 
Albertine en cinq temps  
Un ange cornu avec des ailes de tôle  
Les belles-soeurs  
Des nouvelles d'Édouard  
La grosse femme d'à côté est enceinte  
Thérèse et Pierrette à l'école des Saints-Anges  
 
Grisé par le succès, Michel Tremblay? Il avoue y penser le moins possible quand il travaille. « Je suis tout, sauf humble, mais je suis capable d'être humble quand c'est le temps de l'être, c'est-à-dire quand j'écris. » 
 
La poésie du joual 
Le tour de force de Tremblay aura été de prendre la langue de la rue et de la mettre en scène plutôt que de l'aseptiser. Car il lui trouve une poésie et une musicalité uniques. 
 
Écrite quand il avait 23 ans, sa pièce Les belles-soeurs fait scandale avant de connaître un succès phénoménal.  
 
Pourtant, ce qui est important, pour lui, ce n'est pas la façon dont les belles-soeurs parlent, mais c'est ce qu'elles vivent, ce qui est derrière la parole. Le véritable sujet de la pièce, c'est une dénonciation du capitalisme : à partir du moment où elle devient riche, le personnage principal change de camp et fait travailler les autres. D'ailleurs, elle ne colle pas un seul timbre de la soirée. 
 
Romancier sur le tard 
Il est déjà un dramaturge reconnu quand il publie son premier roman, à 35 ans. Dans un état un peu dépressif, il n'écrit plus depuis plus d'un an quand il a l'idée de rajeunir ses personnages de 25 ans : c'est le début du cycle romanesque à succès des Chroniques du Plateau-Mont-Royal.  
 
Dès la première page de La grosse femme d'à côté est enceinte, il plonge le lecteur dans un univers réaliste teinté de fantastique qui devient sa marque, au même titre que ses dialogues en joual enchâssés dans le texte, pour que « l'oeil entende ».  
 
Aujourd'hui, après avoir bouclé les neuf romans qui composent sa Diaspora des Desrosiers, c'est la première fois en 40 ans que Michel Tremblay se trouve sans projet. La dernière fois qu'il a vécu un tel désoeuvrement, tout un cycle romanesque a vu le jour...


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

25 août 2016

Monique Proulx, la reine du thriller existentiel

24 août 2016

Boucar Diouf : « Une branche de baobab greffée à un sapin de Gaspésie »

23 août 2016

Gabriel Nadeau-Dubois : le militant inspiré

22 août 2016

Fanny Britt : une écrivaine hypersensible

16 août 2015

Gérard Bouchard, l'historien amoureux du Saguenay

9 août 2015

Marie Laberge : la passion, que de la passion