ICI Radio-Canada Première

Les incontournables : portraits d'auteurs

Les incontournables : portraits d'auteurs

Du 22 au 26 août 2016 de 14 h à 15 h

Marie-Louise Arsenault

Les incontournables : portraits d

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 

Les meilleurs moments : Émission du dimanche 26 juillet 2015


Arts et culture

Jean-Paul Daoust : « La poésie a failli avoir ma peau »

Marie-Louise Arsenault avec le poète Jean-Paul Daoust
Marie-Louise Arsenault avec le poète Jean-Paul Daoust     Photo : Bibl. Marc-Favreau/Marie-Michèle Tremblay

« De mon vivant, je nuis à ma poésie », ironise Jean-Paul Daoust. Mais au-delà de sa personnalité flamboyante et de sa légendaire garde-robe, le poète n'oublie jamais qu'« écrire est un acte physique : on écrit, on déblaye, les mots arrivent, et parfois, à la cinquantième ligne, un embryon de poème surgit ». Portrait haut en couleur d'un homme de lettres inclassable. 
 
Jean-Paul Daoust est né en 1946 dans la ville ouvrière de Valleyfield, la « Venise du Québec », surnommée ainsi parce qu'elle est en fait un archipel d'îles reliées par des ponts. La maison familiale donne sur la baie Saint-François et, enfant, il voit le monde défiler devant lui grâce aux bateaux qui passent sur le fleuve au loin. « Ça m'a ouvert l'imagination. » 
 
Mais la mort de son père par un dimanche après-midi de 1957, qu'il relate près de 30 ans plus tard dans son recueil Un dimanche après-midi (Écrits des Forges), vient bouleverser l'équilibre familial.  
 
La mort est entrée par un beau dimanche après-midi 
La chaleur surprenante de ce début de mai 
Ce jour-là l'enfant comprend que le soleil est de sang  
La mère en deuil d'amour pour la vie.
 
 
Sa tante, qui possède un bar aux États-Unis, prend sous son aile ce petit garçon blessé qui a frôlé la folie et l'emmène l'été dans le Michigan. Happé par l'Amérique, il découvre son homosexualité et assiste à la naissance de la contre-culture américaine. 
 
Après ses études de lettres à Montréal, il devient professeur au Cégep Édouard-Montpetit à Longueuil et y enseignera une vingtaine d'années. Il y fait connaissance avec le milieu littéraire underground et, à 30 ans, en 1976, il publie son premier livre. Au lancement, Gaston Miron côtoie Alys Robi. Une trentaine de recueils de poésie et deux romans suivront. 
 
« Il y a des livres qu'on n'a pas le choix d'écrire, sinon on n'avance pas. »  
Son récit poétique Les cendres bleues, qui figure sur la liste des incontournables 100 livres d'ici à lire une fois dans sa vie, marque un tournant dans sa vie et dans son oeuvre. 
 
Au départ, le livre aurait dû être un roman sur l'enfance. Mais l'auteur, qui été agressé sexuellement à partir de 6 ans et demi et pendant des années par un jeune homme plus âgé, « tombe dans un puits noir [...] et les mots [font] qu'il ne peut plus dévier de ce qu'il est en train d'ausculter ».  
 
Mon corps a accueilli plus d'un pirate 
Maintenant que je suis seul avec mon âge 
Ces souvenirs d'histoires me hantent
 
 
Le livre, bouleversant, remporte le Prix du gouverneur général en 1990. Mais Jean-Paul Daoust, qui n'avait jamais parlé de cette période de sa vie, assume mal sa parution et sombre dans une violente dépression qui le force à arrêter d'enseigner. Heureusement, les mots ont été son « fil d'Ariane et l'ont ramené à la lumière ».  
 
La littérature est faite de hasards  
Tout au long de sa vie, Anne Hébert a été comme un phare pour Jean-Paul Daoust. Il y a une quinzaine d'années, quand elle revient au pays pour mourir, ils sont sur le même vol au retour. L'auteure du Tombeau des rois, de Kamouraska et des Fous de Bassan le fait venir à ses côtés en première classe. 
 
Pour la remercier, il lui offre un poème, Retour, qui sera publié l'an prochain aux éditions de l'Hexagone dans un recueil de poèmes de voyages. Hommage discret d'un incontournable à une incontournable.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les odes hebdomadaires de Jean-Paul Daoust

Poète en résidence de l''émission Plus on est de fous, plus on lit!

HYPERLIEN - Jean-Paul Daoust, poète et retraité responsable

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 

Babillard

Diffusions de l'été 2016
22 août 2016 : Fanny Britt
23 août 2016 : Gabriel Nadeau-Dubois
24 août 2016 : Boucar Diouf
25 août 2016 : Monique Proulx
26 août 2016 : Biz

Teasers pour le site des Incournables : portraits d'auteursArts et divertissements, section livresSite de Plus on est de fous, plus ont litPrix littéraires