ICI Radio-Canada Première

Les éclaireurs

Les éclaireurs rss

Le samedi de 14 h à 16 h 
(en rediffusion à 20 h)

Sophie-Andrée Blondin

Les éclaireurs

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 28 novembre 2015


Art de vivre

Prendre l'avion enceinte ou avec un bébé en toute sécurité

Une femme enceinte s'apprête à prendre un vol.
Une femme enceinte s'apprête à prendre un vol.     Photo : iStock

« Habituellement, les professionnels de la santé disent qu'il n'y a pas de risques à prendre l'avion jusqu'à la 36e semaine de grossesse », affirme la chroniqueuse Marie-Julie Gagnon. Les compagnies aériennes ont toutefois leurs propres règles et notre collaboratrice conseille de s'informer auprès d'elles. La période la plus propice au voyage serait le deuxième trimestre, de la 18e à la 24e semaine, quand les risques liés à la grossesse sont les moins importants. 
 
Dans tous les cas, notre collaboratrice suggère de consulter un médecin avant de prendre le départ. Son état de santé, le choix de la destination et la facilité d'accès à un médecin en cas d'urgence sont autant de facteurs à considérer. « Il faut bien sûr adapter ses activités à sa condition. » 
 
Après la grossesse 
De leur côté, les nourrissons peuvent généralement prendre l'avion à partir de 7 jours, souligne Marie-Julie Gagnon. De plus, jusqu'à 2 ans, les bébés peuvent généralement voyager sur les genoux d'un passager de 16 ans ou plus. 
 
Pour garder son enfant calme à bord, notre collaboratrice explique que laisser son enfant téter lors du décollage ou de l'atterrissage peut aider grandement l'enfant à supporter le vol. 
 
« Détail très important en terminant : si vous voyagez avec votre enfant sans son deuxième parent, vous avez besoin d'une lettre de consentement, idéalement assermentée », conclut Marie-Julie Gagnon.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Transports Canada - Voyager avec des enfants

Consommation

L'emballage des produits alimentaires : un mal nécessaire

Pierre-Alexandre Blouin, vice-président de l’Association des détaillants en alimentation du Québec
Pierre-Alexandre Blouin, vice-président de l’Association des détaillants en alimentation du Québec     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

« Les recherches en marketing démontrent qu'il faut protéger les produits. Si l'on ne le fait pas, les consommateurs vont en choisir un autre », explique Pierre-Alexandre Blouin. Pour le vice-président de l'Association des détaillants en alimentation du Québec, un emballage secondaire n'est pas forcément synonyme de suremballage.  
 
« Le détaillant ne veut jamais mettre trop d'emballage, parce qu'à chaque fois, ça implique un coût », poursuit Pierre-Alexandre Blouin. « On protège le produit des consommateurs, parce qu'ils ont tendance à le toucher. Si vous constatez qu'une personne a touché un produit, vous ne le prendrez jamais. » 

Consommation

Les voitures de luxe : l'avant-garde de l'automobile

Une Tesla Model S
Une Tesla Model S     Photo : Getty images/Johannes Eisele

Au-delà du prestige associé à leurs véhicules, les marques de voitures de luxe proposent à leurs clients des produits qui misent toujours sur l'innovation. « Ça coûte cher d'innover et ceux qui ont les moyens de payer, ce sont les consommateurs de véhicules de luxe », explique le spécialiste du marketing automobile Luc Arbour, de Bleublancrouge.  

Santé

Dr Christian Boukaram : traiter ensemble le malade et sa maladie

Le Dr Christian Boukaram est aussi pianiste. Il a commencé la deuxième heure de l'émission en interprétant <i>Hallelujah</i>, de Leonard Cohen.
Le Dr Christian Boukaram est aussi pianiste. Il a généreusement commencé la deuxième heure de l'émission en interprétant Hallelujah, de Leonard Cohen.

Le Dr Christian Boukaram pratique la médecine intégrative, une approche qui prend en charge le patient dans son intégralité, tant le côté médical que le côté humain et psychosocial. Sa pratique intègre les médecines complémentaires, déjà utilisées par la majorité des patients souvent sans en parler à leur médecin. « Le but est non seulement de soigner la tumeur avec les moyens conventionnels, mais aussi la personne », explique-t-il à Sophie-Andrée Blondin. 
 
C'est la maladie d'un ami, au début de sa pratique professionnelle, qui l'a amené à changer sa perception du rôle du médecin. « Je me suis assis de l'autre côté du bureau, du côté du patient », se souvient le Dr Christian Boukaram, cancérologue à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. 
 
Pour soigner la personne, « il n'y pas de recette magique, c'est vraiment elle qui va choisir ce qui lui plaît », raconte le Dr Boukaram. Il précise que ces approches complémentaires aident d'abord et avant tout la personne à traverser la maladie. « Le yoga ne guérit pas le cancer, il soigne la personne. » 
 
« J'ai dû changer mes croyances à l'égard de tout ce que j'ai lu, tout ce que j'ai vu », dit le Dr Christian Boukaram. 
 
Pour en savoir plus à son sujet

Santé

Cancer : les bienfaits méconnus de l'activité physique

L'activité physique permet de petits miracles dans le combat contre le cancer.
L'activité physique permet de petits miracles dans le combat contre le cancer.     Photo : iStock

Il n'y aurait que le quart des personnes atteintes d'un cancer qui suivent entièrement les recommandations des spécialistes en matière d'activité physique. Pourtant, elle permet d'améliorer autant l'efficacité du traitement contre le cancer que la rééducation après la maladie. « Les exemples de renforcement, réalisés au moins une fois par semaine, pourraient améliorer le taux de survie de 33 % », donne en exemple le physiothérapeute Denis Fortier. 
 
« On ne comprend pas encore tous les mécanismes. On pense qu'il pourrait y avoir des effets directs sur la guérison du cancer et sur la tumeur. On pense surtout que l'activité physique a des effets sur les facteurs de risque liés au cancer », estime notre collaborateur. D'autres études montrent d'ailleurs que l'activité physique pourrait avoir un effet sur l'immunité contre le cancer. 
 
Les conseils de Denis Fortier 
 
1. Suivez toujours les recommandations de votre médecin.  
2. Précédez votre séance d'entraînement d'une période d'échauffement de 5 à 10 minutes. 
3. Alimentez-vous adéquatement, en quantité et en qualité.  
4. N'hésitez pas à demander l'aide d'un professionnel de la santé, comme un physiothérapeute, un ergothérapeute, un kinésiologue ou une diététiste.  
5. Voici quelques suggestions d'exercices que vous pourriez suivre pendant environ 3 mois : 
 
- Faites au moins 150 minutes d'activités aérobiques d'intensité modérée, par semaine.  
- Faites deux séances d'exercices de résistance par semaine, d'une durée de 20 à 30 minutes, comme des poids et haltères, des pompes ou tout autre exercice qui augmente la force musculaire. 
- Faites trois séances de 40 minutes, trois fois par semaine, et variez les niveaux d'intensité de modéré à élevé. Combinez des exercices aérobiques, de résistance et de souplesse. 
- D'autres activités physiques ont aussi démontré leurs bienfaits pour certains types de cancer, dont le yoga, la marche et l'aquaforme. 
 
Cancer : 10 questions pour comprendre les bienfaits des exercices 
Découvrez les effets de l'activité physique sur la prévention et le traitement des cancers en répondant à ce jeu-questionnaire des Éclaireurs, préparé par le physiothérapeute Denis Fortier. 
 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Retrouver sa qualité de vie après un cancer du sein - Blogue de Denis Fortier
HYPERLIEN - Cancer: les petits miracles de l’activité physique:

Consommation

Les coulisses de l'émission du 28 novembre 2015

Les coulisses de l'émission du 28 novembre | Photos : Olivier Paradis-Lemieux

Posté par Les éclaireurs sur samedi 28 novembre 2015

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Les éclaireurs

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook. Suivez-nous sur Twitter.
Les éclaireursLa capsule des Éclaireurs