ICI Radio-Canada Première

Les éclaireurs

Les éclaireurs rss

Le samedi de 14 h à 16 h 
(en rediffusion à 20 h)

Sophie-Andrée Blondin

Les éclaireurs

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 5 septembre 2015


Santé

Comprendre, prévenir et traiter les tendinites

La plus connue des tendinites, l'épicondylite, le fameux <i>tennis elbow</i>
La plus connue des tendinites, l'épicondylite, le fameux tennis elbow     Photo : iStock

« La tendinite peut être due à l'activité physique ou à la sédentarité », explique le physiothérapeute Denis Fortier. Les mouvements répétés d'un joueur de tennis ou les longues heures à tenir une souris d'ordinateur peuvent mener à une tendinite. Les articulations les plus fréquemment touchées par cette inflammation sont d'ailleurs celles des membres supérieurs : épaules, coudes, poignets et doigts. Notre collaborateur insiste sur l'importance de la prévention et sur la nécessité d'intervenir dès les premiers symptômes d'une tendinite, car cette blessure peut être difficile à traiter et a un taux de récidive élevé. 
 
Les conseils de Denis Fortier, auteur de Conseils d'un physio pour soigner une épicondylite (et autres tendinites) 
1. Intervention précoce; 
2. Glace (douleur); 
3. Bracelet à épicondylite placé 2 cm sous le point douloureux; 
4. Remplacement de la souris pour le clavier;  
5. Paradoxe : repos et exercices thérapeutiques; 
6. Reprise de l'effort progressif; 
7. Traitement des articulations périphériques, particulièrement lorsque le problème perdure (plus de deux semaines) : le corps s'adapte à la douleur; 
8. Autres : médication, infiltration et chirurgie;  
9. Consulter. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Pour en finir avec votre tendinite : informations et conseils - Sur le blogue de Denis Fortier
HYPERLIEN - Comment traiter et prévenir le tennis elbow - sur le blogue de Denis Fortier

Santé

Enfants difficiles à table : diminuer l'anxiété pour mieux manger

Un enfant refuse de manger.
Un enfant refuse de manger.     Photo : iStock

« Il faut essayer d'être détendu, parce qu'être tendu, c'est complètement incompatible avec le fait d'avoir de l'appétit », observe la psychologue spécialisée dans le traitement des troubles de l'alimentation Stéphanie Léonard. Les enfants sélectifs (ou difficiles) à table ont deux fois plus de risques de développer des problèmes d'anxiété, ainsi que des comportements et des symptômes dépressifs, selon une étude parue il y a quelques jours dans la revue scientifique américaine Pediatrics. Tout en nuançant certaines des conclusions de cette étude, notre invitée insiste sur la nécessité d'instaurer un climat positif autour des repas quotidiens. 
 
« On doit se donner du temps. Quand on a un enfant qui est plus difficile, être pressé ne fonctionne pas. » 
 
Stéphanie Léonard insiste également sur la nécessité de ne pas utiliser l'alimentation comme un renforcement négatif. « Ça ne doit pas être punitif. Il faut le voir comme un défi, tant pour nous que pour notre enfant. [On doit se demander] comment on peut l'aider pour que la situation s'améliore. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Young Picky Eaters May Be More Anxious and Depressed

Santé

Congeler ses ovules pour sa carrière

Un ovule et des spermatozoïdes

Depuis quelques années, la vitrification des ovules est offerte pour celles qui veulent se consacrer à leur carrière avant d'avoir des enfants. « En prélevant les ovules vers 30 ou 35 ans, on peut espérer repousser le moment de la grossesse de 5 ans, voire 10 ans », explique la journaliste scientifique Marianne Desautels. Notre collaboratrice souligne le dilemme éthique devant lequel cette nouvelle possibilité place les femmes. L'engouement pour cette pratique est bien présent, malgré les dangers qu'elle peut présenter pour la santé de celle qui y a recours et le coût élevé du prélèvement des ovules.

Consommation

Le rôle étonnant de la perception sélective dans nos achats

La grande majorité des processus décisionnels liés à la consommation se font de manière presque automatique.
La grande majorité des processus décisionnels liés à la consommation se font de manière presque automatique.     Photo : iStock

« On reconnaît plus rapidement une marque que l'on aime que n'importe quelle autre », souligne le professeur de marketing à HEC Montréal Jacques Nantel. Cette prédisposition à préférer une marque ou un produit fait en sorte que l'environnement commercial qui nous entoure est biaisé. Notre collaborateur explique que ce phénomène, appelé perception sélective, est nécessaire pour rendre presque automatiques les quelques 90 décisions de consommation que nous effectuons en moyenne chaque jour, un terreau fertile pour les publicitaires. 

Santé

Une journée dans la vie d'un pharmacien

Un pharmacien conseille une cliente sur sa prescription.
Un pharmacien conseille une cliente sur sa prescription.     Photo : iStock

Pour sa première chronique aux Éclaireurs, le pharmacien Jean-Philippe Pilon nous expose les coulisses de son travail. « Premièrement, on ne compte pas les pilules! », lance notre collaborateur, qui nous fait passer derrière le comptoir de sa pharmacie. En plus d'avoir à déchiffrer les prescriptions des médecins et à prodiguer des conseils aux clients, un pharmacien passe une bonne partie de sa journée au téléphone à répondre à tous les intervenants du domaine médical.

Internet

La colère sur Internet et sur les réseaux sociaux

Notre collaboratrice Véronick Raymond est en colère de la colère sur Internet
Notre collaboratrice Véronick Raymond est en colère de la colère sur Internet     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

« Sans sombrer dans la rectitude politique et la censure, peut-être aurait-on intérêt à rappeler à notre cerveau, qui s'ennuie des mammouths, que s'époumoner de manière vexante sur Internet ne fera peut-être pas disparaître notre mal-être collectif », lance Véronick Raymond dans son premier billet de (mauvaise) humeur de la saison. Notre collaboratrice décortique ce qui se terre sous les nombreuses prises de bec virtuelles.

Santé

Êtes-vous du type Rafael Nadal ou Gaston Lagaffe?

Un jeu-questionnaire des Éclaireurs sur la sédentarité et le risque de blessures, préparé par notre physiothérapeute. Lors de notre prochaine émission, Denis Fortier parlera des mécanismes de blessures, de tendinites, de tennis et de souris d'ordinateur. 
 

Archives

Les coulisses de l'émission du 5 septembre 2015

Les coulisses de l'émission

Posted by Les éclaireurs on samedi 5 septembre 2015

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Les éclaireurs

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook. Suivez-nous sur Twitter.
Les éclaireursLa capsule des Éclaireurs