ICI Radio-Canada Première

Les éclaireurs

Les éclaireurs rss

Le samedi de 14 h à 16 h 
(en rediffusion à 20 h)

Sophie-Andrée Blondin

Les éclaireurs
Logo Radio-Canada

Santé

Qu'est-ce qu'une allergie?

Le samedi 24 janvier 2015

Le Dr Philippe Bégin, allergologue au Centre Hospitalier de l'Université de Montréal et au CHU Ste-Justine
Le Dr Philippe Bégin, allergologue au Centre Hospitalier de l'Université de Montréal et au CHU Ste-Justine     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

Au quotidien, les allergologues doivent constamment faire la distinction entre les intolérances, désagréables mais bénignes, et les allergies, potentiellement mortelles. Philippe Desrosiers, lui-même allergique aux noix, aux arachides et à la moutarde, s'entretient avec le Dr Philippe Bégin, allergologue au Centre hospitalier de l'Université de Montréal et au CHU Sainte-Justine. 
 
Les allergies sont une réponse immunologique anormale à quelque chose qui n'est pas dangereux, explique le Dr Philippe Bégin. Le corps interprète l'allergène comme un parasite qu'il doit absolument combattre et se met à produire des anticorps. Or, cette production massive d'anticorps peut mener à un choc anaphylactique, qui peut causer la mort.  
 
Le nombre de personnes allergiques est en hausse dans les pays industrialisés, confirme le Dr Philippe Bégin. « L'hypothèse la plus en vogue veut que cela vienne de notre environnement qui serait trop propre. » 
 
Loin d'être banal 
 
Toutefois, il n'y aurait que de 6 à 8 % des enfants et de 2 à 4 % des adultes qui auraient une allergie, mais le nombre de gens convaincus d'en avoir une est bien plus élevé (de 20 à 30 % des adultes). Les allergies sont ainsi souvent banalisées, même par les médecins. 
 
« Les médecins vont souvent considérer qu'une allergie n'est pas une maladie, parce qu'il n'y a qu'à éviter l'allergène, mais ils ne comprennent pas ce que ça implique. On peut mourir d'une allergie. L'effet du diagnostic d'une allergie alimentaire sur la qualité de vie de l'enfant est aussi important que celui du lupus ou du diabète. Il faut vivre tous les jours avec la possibilité qu'il y ait peut-être un accident. »


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

5 décembre 2015

Reconstruire un visage sans laisser de cicatrices

5 décembre 2015

Une revue scientifique des bénéfices du yoga

28 novembre 2015

Cancer : les bienfaits méconnus de l'activité physique

28 novembre 2015

Dr Christian Boukaram : traiter ensemble le malade et sa maladie

21 novembre 2015

Tout ce que vous voulez savoir sur les nouveaux services en pharmacie

21 novembre 2015

L'effet des tablettes et téléphones intelligents sur notre posture