ICI Radio-Canada Première

Les éclaireurs

Les éclaireurs rss

Le samedi de 14 h à 16 h 
(en rediffusion à 20 h)

Sophie-Andrée Blondin

Les éclaireurs

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du samedi 14 mars 2015


Santé

Le médecin à domicile, une espèce menacée en ville

La médecine à domicile tend à disparaître dans les grands centres au Québec.
La médecine à domicile tend à disparaître dans les grands centres au Québec.     Photo : iStock

Il y a de moins en moins de médecins qui rendent visite à domicile à des patients en perte d'autonomie ou en fin de vie au Québec. En ville, il n'y en a presque plus. Le taux horaire d'une telle pratique, de deux à quatre fois inférieur à celui perçu dans une clinique, et les conditions de travail sont en cause, explique la journaliste Dominique Forget. Elle a rencontré la Dre Geneviève Dechêne, du CLSC de Verdun, qui est l'une des rares à Montréal à pratiquer la médecine à domicile. 
 
« Certains diront qu'une rémunération de 55 $ de l'heure, ce n'est pas si mal. Après tout, une infirmière gagne moins que ça, dit notre collaboratrice. Toutefois, il faut savoir qu'un médecin généraliste qui voit des patients dans son cabinet gagne en moyenne 150 $ de l'heure. S'il voit des patients à la clinique sans rendez-vous, ça monte à 200 $ de l'heure. »

Santé

L'industrie de la santé : des milliards dépensés chaque année en marketing

Le budget marketing de l’hôpital moyen américain varie entre 1 et 6 millions par année.
Le budget marketing de l’hôpital moyen américain varie entre 1 et 6 millions par année.     Photo : iStock

La majorité des dollars investis en marketing par les compagnies pharmaceutiques sont destinés aux médecins afin qu'ils prescrivent un médicament, explique le professeur de marketing à HEC Montréal Jacques Nantel. Aux États-Unis, où le système de santé est majoritairement privé, c'est plus de 15 milliards de dollars qui sont ainsi dépensés pour convaincre les médecins, contre seulement 3 milliards pour influencer la consommation des patients.  
 
Bien qu'encore modestes, autour d'un milliard de dollars par année, les dépenses en marketing des hôpitaux et des cliniques médicales connaissent quant à eux une hausse fulgurante aux États-Unis. Cette fois, c'est plus souvent le patient qui est visé par le truchement de stratégies de placement dans des moteurs de recherche sur Internet. 
 
Dans tous les cas, souligne Jacques Nantel, c'est le patient nanti qui est la clientèle cible de l'industrie de la santé, parce qu'il a les moyens de se soigner avec beaucoup de billets verts.

Santé

Qu'est-ce qui se cache derrière un mal de tête?

« Docteure, j'ai mal à la tête »
« Docteure, j'ai mal à la tête »     Photo : iStock

En plus de différents facteurs physiques, le stress, la dépression, la prise de médicaments et même l'environnement peuvent causer des maux de tête. Il est donc souvent complexe de trouver la source des céphalées ou des migraines, quand il y en a une. « La première chose qu'on va faire avec une personne qui a des maux de tête récurrents, c'est de rédiger un journal de ses symptômes. Ainsi, on est souvent capable d'identifier les facteurs qui vont déclencher les maux de tête », explique dans sa chronique la Dre Marie-Jo Ouimet.  
 
Ce n'est que dans des cas très rares que les maux de tête cachent des tumeurs ou des hémorragies cérébrales, mais la peur de ces affections pousse souvent les gens à consulter, précise notre collaboratrice.  

Consommation

Les hôtels les plus étranges de la planète

Une chambre polynésienne du Fantasyland Hotel d'Edmonton
Une chambre polynésienne du Fantasyland Hotel d'Edmonton     Photo : fantasyland.com

Une chambre conçue comme une cage à hamster à Nantes, des lits qui lévitent à Paris, des murs en sel en Bolivie, de véritables grottes en Turquie... La chroniqueuse spécialisée en voyage Marie-Julie Gagnon propose son palmarès mondial des hôtels aux thématiques les plus inusitées. 
 
Dans la capsule des Éclaireurs, Charles Plourde vous propose de voir, en images, les hébergements suggérés par Marie-Julie Gagnon. 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les surprenantes, appartements thématiques à Nantes
HYPERLIEN - Des carrés d'étoiles à Chai de la Paleine, en France
HYPERLIEN - Site internet de l'Hôtel Seven
HYPERLIEN - Le Fantasyland Hotel d'Edmonton
HYPERLIEN - Site internet de Canopée lit, situé à Sacré-Coeur, près de Tadoussac

Consommation

Élaborer un budget : un investissement personnel

Isabelle Thibeault, conseillère budgétaire à l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) du Sud-Ouest de Montréal
Isabelle Thibeault, conseillère budgétaire à l’Association coopérative d’économie familiale (ACEF) du Sud-Ouest de Montréal     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

« Il faut faire un budget seulement si l'on a des raisons de le faire, sinon ça ne fonctionnera pas. Il faut avoir une motivation. Il faut avoir un projet. Il faut se mettre au centre de l'exercice », explique la conseillère budgétaire Isabelle Thibeault. Elle suggère de laisser tomber les statistiques financières, qu'on associe habituellement avec l'élaboration d'un budget pour y placer plutôt ses valeurs.  
 
Pour réussir l'exercice, il faut accepter qu'élaborer un budget et le respecter est un processus. « On apprend à se connaître en faisant un budget. On ne vit pas en vase clos. On n'arrivera pas à se connaître en établissant des prévisions chez soi. Il faut tester nos prévisions en allant sur le terrain, en s'observant et en prenant des notes. C'est très révélateur et ça permet de réaliser quantité de choses. »

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les ACEF, une aide précieuse et gratuite pour équilibrer son budget
HYPERLIEN - Site web de l'ACEF du Sud-Ouest de Montréal
HYPERLIEN - Le Réseau de protection du consommateur du Québec

Consommation

Achat de vêtements en ligne : gare aux détaillants étrangers

 
 
Des millions de Québécois et de Canadiens magasinent désormais leur garde-robe en ligne, mais ce sont les détaillants américains qui profitent le plus de cette manne. Pas moins de 52 % des achats de vêtements sur le web se font chez des commerces de nos voisins du sud. Pourtant, selon notre collaboratrice Véronick Raymond, il ne faudrait pas négliger les nombreux avantages qu'offrent les détaillants en ligne d'ici, comme l'absence de frais de douane, la rapidité de la livraison et la possibilité de retourner les produits en magasin.

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Indice du commerce électronique au Québec : les habitudes d'achat en ligne des adultes québécois
HYPERLIEN - Le numérique a-t-il tué Jacob?
HYPERLIEN - Ventes : 2014 a surpris les détaillants

Consommation

Les tendances actuelles de l'industrie funéraire

Patrice Chavegros, thanatologue et vice-président ventes et service à la clientèle chez Magnus Poirier
Patrice Chavegros, thanatologue et vice-président ventes et service à la clientèle chez Magnus Poirier     Photo : Radio-Canada/Olivier Paradis-Lemieux

Cryogénisation, funérailles écologiques, vente de cercueils en ligne... L'univers des thanatologues a bien changé ces dernières années. Au Québec, on souhaite d'ailleurs adopter une loi qui règlementerait la disposition des cendres. « C'est nécessaire, parce qu'on ne reconnaît pas encore leur véritable statut. On déshumanise les cendres », estime le thanatologue Patrice Chavegros. Philippe Desrosiers s'entretient avec lui au sujet des nouveautés dans l'industrie funéraire.

Archives

Les éclaireurs du 14 mars en photos

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Les éclaireurs

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook. Suivez-nous sur Twitter.
Les éclaireursLa capsule des Éclaireurs