ICI Radio-Canada Première

Les années lumière

Les années lumière rss

Le dimanche de 12 h 10 à 14 h 
(en rediffusion le dimanche à 4 h)

Yanick Villedieu

Les années lumière
Logo Radio-Canada

Science et technologie

Gary Kobinger, le scientifique combattant de l'Ebola

Le dimanche 24 janvier 2016

Gary Kobinger, le scientifique de l'année de Radio-Canada pour l'année 2015
Gary Kobinger, le scientifique de l'année de Radio-Canada pour l'année 2015     Photo : Radio-Canada/Luc Lavigne

Le microbiologiste Gary Kobinger s'est dit très honoré d'avoir été nommé scientifique de l'année de Radio-Canada pour sa contribution à la lutte contre la maladie d'Ebola. Lors d'une grande entrevue au micro de Yanick Villedieu, celui qui a mis au point un médicament et un vaccin contre ce virus raconte son expérience et son parcours, qui n'a pas été sans embûches.  
 
« Quand nous sommes arrivés [en Guinée], c'était effarant. On pouvait voir tout de suite les visages des gens infectés. On le savait que ça allait être tout un défi de contrôler l'épidémie », relate Gary Kobinger. Étant bien au fait que les épidémiologistes courent davantage de risques de contracter la maladie, le scientifique explique que cette crainte est devenue une motivation pour limiter ces risques.  
 
Si le virus Ebola était, avant l'épidémie de 2014-2015, pratiquement inconnu, il était déjà dans la lentille de son microscope, qui s'intéresse à la maladie depuis le début des années 2000. Le ZMapp est un traitement à base de trois anticorps spéciaux, dont deux proviennent du laboratoire de Winnipeg, dirigé par M. Kobinger. Il a été développé et administré, avec un certain succès, à de nombreux patients. Quant au vaccin mis au point par l'équipe du scientifique, le VSV-EBOV, des essais cliniques menés en Guinée en ont montré l'efficacité. 
 
À partir de juillet, Gary Kobinger deviendra le directeur du Centre de recherche en infectiologie de l'Université Laval, à Québec, et espère bien continuer de collaborer avec le Laboratoire national.  
 
Les défis de communiquer avec la population 
 
Gary Kobinger, mélomane à ses heures, raconte que le défi principal a été la communication avec les différentes populations. Des chansons comme celle du collectif d'artistes jouaient souvent à la radio, raconte le scientifique. Selon lui, elles ont été une contribution importante à la disparition de l'épidémie. 
 
 




Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

20 novembre 2016

L'auteur des Années lumière : Jean-Pierre Urbain

20 novembre 2016

Le courrier des Années lumière : l'évolution des accents

20 novembre 2016

Allaitement : l'application rigide des 10 commandements remise en cause

20 novembre 2016

La règle de 3 : Des médicaments pour non-malades

20 novembre 2016

Doc / Postdoc : Nadia Naffi

20 novembre 2016

Lumière réfléchie : La résurrection du créationnisme