ICI Radio-Canada Première

L'époque des héros

L'époque des héros

Le samedi de 20 h à 21 h 
(du 10 janvier au 28 février 2015)

Richard Garneau et Claude Quenneville

L
Logo Radio-Canada

Sports

Huitième épisode : Le CH tatoué à jamais

Le samedi 28 février 2015

Le 9 juin 1993, le Canadien de Montréal remportait la 24e Coupe Stanley de son histoire.
Le 9 juin 1993, le Canadien de Montréal remportait la 24e Coupe Stanley de son histoire.     Photo : PC/Frank Gunn

Dans ce dernier épisode, on revit les séries de 1993, où le Canadien a remporté sa 24e Coupe Stanley. On assiste aux départs de Serge Savard et Jacques Demers et à l'arrivée de Réjean Houle et Mario Tremblay. Patrick Roy quitte le Canadien en 1995. Cette équipe qui fête, cette année, son 105e anniversaire a encore son aura auprès des Montréalais et de nombreux amateurs de hockey! Rediffusion du 29 octobre 2009. 
 
Écoutez le huitième épisode : 
 
 
La Coupe de 1993  
Les grands moments et les coulisses des séries de 1993 et de la 24e Coupe Stanley du Canadien, avec de nombreux extraits d'archives.  
 
Autour du 2 décembre 1995  
En octobre 1995, Réjean Houle et Mario Tremblay remplacent Serge Savard et Jacques Demers comme directeur général et entraîneur du Canadien. Six semaines plus tard, Patrick Roy joue son dernier match avec le Canadien.  
 
« Ma carrière avec le Canadien ne se résume pas au 2 décembre, elle se résume à l'ensemble de beaux événements et de plusieurs belles saisons, c'est ce que je veux que les gens se rappellent. [...] J'ai toujours eu la même approche à partir du jour où j'ai décidé d'évoluer comme joueur de hockey, et je dirais même aujourd'hui comme entraîneur : c'est de gagner, et les énergies sont placées là. »  
– Patrick Roy  
 
Profession : entraîneur  
« Ici, à Montréal, il faut gagner, tu ne peux pas perdre. On est tellement scruté à la loupe. Chaque décision, chaque situation, chaque jeu est décortiqué – pas une fois ou deux fois, mais 15 fois par jour par 15 personnes différentes. C'est impossible pour un joueur de savoir où il s'en va. T'essaies de maintenir un système, de prendre des décisions, mais certaines personnes vont trouver que tu n'as pas raison, d'autres que t'avais raison. Je pense que c'est ça que les joueurs viennent à ne pas aimer. Des fois, tu ne sais plus où donner de la tête en tant que joueur ou en tant qu'instructeur. »  
– Guy Carbonneau  
 
Glorieux pour toujours  
« Pour moi, la tension, ça a été de la première à la dernière partie. Ça a toujours été une tension, j'ai toujours embarqué sur la glace avec un feeling, une idée en tête : compter des buts et gagner. J'étais content quand l'équipe gagnait et quand je scorais des buts. »  
– Maurice Richard  
 
« Il y avait toujours dans les années 1970 la culture des années 1960 et peut-être un peu des années 1950. Il n'était pas vraiment loin le jour où Jean Béliveau avait été capitaine, il n'était pas vraiment loin le jour où Toe Blake avait été entraîneur. »  
– Bob Gainey  
 
Témoignages et archives  
François Allaire, Guy Carbonneau, Ronald Corey, Jacques Demers, Réjean Houle, Michel Roy, Patrick Roy, Robert Sauvé, Serge Savard, Mario Tremblay.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

21 février 2015

Septième épisode : L'envol du papillon

14 février 2015

Sixième épisode : Ombre et lumière

7 février 2015

Cinquième épisode : Une équipe de rêve

31 janvier 2015

Quatrième épisode : La dynastie oubliée

24 janvier 2015

Troisième épisode : La dynastie Selke