ICI Radio-Canada Première

Le monde aujourd'hui

Le monde aujourd'hui

[Bas-Saint-Laurent]
En semaine de 15 h 30 à 18 h

Richard Daigle

Le monde aujourd
Logo Radio-Canada

Politique

Impacts économiques de la Stratégie maritime du gouvernement Couillard

Le lundi 7 novembre 2016

Jean D'Amour officialise la zone industrialo-portuaire de Matane
Jean D'Amour officialise la zone industrialo-portuaire de Matane     Photo : ICI Radio-Canada/JF Deschênes

Selon une étude réalisé par l'Institut de la statistique du Québec, la Stratégie maritime du gouvernement libéral de Philippe Couillard aurait eu des retombées économiques s'élevant à plus d'un milliard de dollars, et ce, après avoir été lancée il y a moins de 18 mois.  
 
Les Barges de Matane, le Réseau Québec maritime de l'UQAR, la traverse Rimoukki-Forestville et l'aide à la recherches en biotechnologies marines sont quelques exemples régional des différents secteurs du domaine maritime qui ont pu bénéficier de cette initiative. 
 
Du même souffle, Jean D'Amour affirme qu'un projet a été déposé au cours des dernières semaines pour assurer l'avenir de la traverse entre Rimouski et Forestville. Toutefois, il n'a pas voulu révéler la teneur de ce projet.  
 
Rappelons que la direction de la traverse avait mis fin à sa saison près d'un mois plus tôt que prévu à la fin août, en raison d'un bris mécanique majeur sur le CNM Évolution. D'après le ministre, le projet déposé est présentement sous évaluation par le gouvernement du Québec.  
 
Richard Daigle s'est entretenu avec le ministre responsable des Affaires maritimes, Jean D'Amour.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

21 février 2017

Rôle d'évaluation à Rimouski

16 novembre 2016

L'avenir des médias dans les communautés locales

28 octobre 2016

Rodrigue Joncas candidat au poste de maire de Rimouski

12 septembre 2016

Le ministre François Blais en tournée de consultation dans les régions du Québec

2 mai 2016

Le député de Rimouski « sonné » par le départ de PKP