ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18
Logo Radio-Canada

Société

Une identité montréalaise plus forte que jamais

Le vendredi 24 février 2017

Chaima Ben Hadj, devant le Café Myriade à Montréal.
D'origine tunisienne, Chaima Ben Hadj est arrivée à Montréal à l’âge de quatre ans.     Photo : Radio-Canada/Danny Braün

Chaima Ben Hadj, jeune femme d'origine tunisienne, se sent plus Montréalaise que Québécoise ou Canadienne. « Montréal, ça signifie chez moi. J'ai voyagé beaucoup, puis chaque fois que je reviens et que je prends cette bouffée d'air, je sens Montréal, je sens la maison », raconte l'étudiante en urbanisme à Concordia. 
 
Arrivée à Montréal à l'âge de 4 ans, Chaima Ben Hadj fait partie des jeunes immigrants qui amènent cette nouvelle mixité à Montréal. « Je pense que ce qui fait la beauté de Montréal, ce n'est pas les bâtiments, c'est plutôt les gens. C'est cette chaleur-là qui fait qu'on se sent bien. »  
 
Cette jeune femme, qui a été longtemps séparatiste, aime croire que Montréal est une ville ouverte. Elle sent toutefois que, du côté francophone, on pense encore trop souvent qu'elle n'est pas montréalaise, et ce, uniquement parce qu'elle porte le voile. « C'est beaucoup à cause des médias, malheureusement. Ça a forgé cette idée qu'on ne peut pas être Québécoise et porter le voile », dénonce-t-elle. 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 février 2017

Le parcours semé d'embuches d'une famille de réfugiés

27 février 2017

Se faire montrer la porte pendant son congé de maternité

23 février 2017

Meurtre par compassion : comment comprendre les accusations

23 février 2017

Demande anticipée d'aide à mourir : doit-on relancer le débat?

22 février 2017

La brève histoire du Carnaval de Montréal