ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18
Logo Radio-Canada

Société

Les couturières montréalaises au fil du temps

Le mercredi 7 décembre 2016

Machine à coudre Singer
Couturière chez Vêtements Peerless à Montréal.     Photo : Radio-Canada/Roxanne Simard

Les usines de textile étaient le quotidien de plusieurs milliers, voire de centaines de milliers de Montréalaises au 19e siècle. La plupart du temps très jeunes, les couturières devaient travailler dans des conditions souvent difficiles, explique Jean-François Nadeau. « Les conditions de ces femmes-là sont terrifiantes. » 
 
À partir des années 1930, certaines travailleuses commencent à se révolter et on voit arriver les premiers syndicats de femmes. En 1934, c'est 4000 travailleuses de la confection de Montréal qui vont déclencher une grève sous l'égide de la Ligue d'unité ouvrière, centrale d'allégeance communiste. En 1937, c'est 5000 femmes qui débrayent. « C'est la grève des midinettes, un nom qui décrit la condition des ouvrières qui doivent manger très rapidement le midi afin de travailler le plus possible », ajoute l'historien. 
 
Pour raconter l'histoire de ces jeunes femmes qui ont donné leur vie au métier de l'aiguille, Annie Desrochers et Jean-François Nadeau ont visité Vêtements Peerless, à Montréal. Cette usine, qui confectionne des habits pour homme, existe depuis 1919 et compte aujourd'hui 1300 employés. 
 
 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 février 2017

Le parcours semé d'embuches d'une famille de réfugiés

27 février 2017

Se faire montrer la porte pendant son congé de maternité

24 février 2017

Une identité montréalaise plus forte que jamais

23 février 2017

Meurtre par compassion : comment comprendre les accusations

23 février 2017

Demande anticipée d'aide à mourir : doit-on relancer le débat?

22 février 2017

La brève histoire du Carnaval de Montréal