ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18
Logo Radio-Canada

Économie et affaires

Hausse du salaire minimum à 15 $ : du pour et du contre

Le jeudi 10 novembre 2016

des dollars canadiens
Le salaire minimum à 15 $ suscite bien des inquiétudes.     Photo : Karin Larsen/CBC

Les avis diffèrent concernant la hausse du salaire minimum à 15 $. À la lumière des différentes études, le Conseil du patronat du Québec (CPQ) conclut qu'une telle hausse causerait plus de dommages que de bénéfices à l'économie québécoise et qu'elle nuirait même aux travailleurs visés par celle-ci. À l'opposé, certaines entreprises, comme Fabritec de Bromont, décident d'investir dans le salaire de leurs employés. 
 
Le président du CPQ, Yves-Thomas Dorval, note que les secteurs du commerce au détail, de l'hôtellerie et de la restauration seront les plus touchés par cette hausse. La CPQ estime même à 28 000 les pertes d'emplois de 2017 à 2022 si le salaire minimum passe à 15 $ sur cinq ans. Nadia Bourgeois, de l'entreprise Fabritec, croit de son côté que le fait d'augmenter le salaire minimum de ses employés témoigne de l'importance de leur travail. 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 janvier 2017

Renégociation de l'ALENA : réactions et inquiétudes

19 décembre 2016

Y a-t-il trop de restaurants à Montréal?

1 décembre 2016

Assurer la relève : tout un défi pour les commerces de proximité

30 novembre 2016

Le commerce de proximité, une histoire d'adaptation

29 novembre 2016

Commerce de proximité : miser sur l'expertise pour faire sa place

28 novembre 2016

Les commerces indépendants se portent-ils bien?