ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
1314151617
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du vendredi 17 février 2017

Société

Immeubles désaffectés : le point sur la responsabilité des propriétaires

Facade de l'immeuble
L'immeuble désaffecté du 175, avenue Laurier Ouest.     Photo : Radio-Canada/René-Saint-Louis

Lorsqu'un bâtiment désaffecté est laissé à l'abandon ou menace de s'effondrer, la Ville a très peu d'outils pour forcer les propriétaires à prendre leurs responsabilités, selon Dinu Bumbaru, directeur des politiques à Héritage Montréal. « La Ville peut envoyer des constats d'infraction, mais, si le propriétaire n'a pas les moyens d'intervenir, que fait-on par la suite? », s'interroge-t-il. 
 
La situation peut d'ailleurs devenir dangereuse, comme c'est le cas de l'immeuble de la rue Laurier à Montréal qui sera démoli vendredi soir. C'est pourquoi le directeur des politiques à Héritage Montréal considère que des mesures spécifiques doivent être mises en place, afin que la Ville ait plus d'outils pour intervenir. 
 
« Il faudrait avoir le pouvoir de filtrer des projets qui sont illusoires et qui vont créer des situations comme celle de l'immeuble de la rue Laurier », note Dinu Bumbaru. 

Société

Le basketball comme levier pour la réussite scolaire

Des élèves du programme dans le gymnase de l'école.
Les élèves du programme Bien dans mes baskets de l'école Jeanne-Mance restent à l'école dans une proportion de 96%.     Photo : Radio-Canada/Dominic Brassard

À Montréal, le programme pour les élèves en difficulté scolaire Bien dans mes baskets, de l'École secondaire Jeanne-Mance, fonctionne tellement bien que 96 % des élèves inscrits restent à l'école. Ce programme de basketball, qui regroupe 112 élèves, sert d'outil d'intervention aux travailleurs sociaux. 
 
« J'ai eu de grandes difficultés, beaucoup de problèmes dans ma vie. À Jeanne-Mance, ma récompense vraiment c'est que j'ai le basket après. [...] On est comme une famille. Je suis vraiment fier de moi », affirme un finissant du programme. 
 
Le fondateur du programme, Martin Dusseault, précise que le gymnase est ouvert pratiquement 365 jours par année. « On réussit à faire en sorte que ça devient leur milieu de vie. » Les intervenants peuvent ainsi mieux encadrer les jeunes. « C'est ce qui nous permet d'aller en profondeur, et c'est comme ça que le climat de confiance s'installe », ajoute un travailleur social. 
 
Âgée de 17 ans, Christina est un bon exemple de réussite. « Avant, l'école je ne prenais pas ça au sérieux, j'avais beaucoup d'échecs, mais maintenant je m'améliore. Je pense que c'est à cause du basket et des adultes du programme qui sont là pour te motiver. », raconte-t-elle. 

Société

De vraies blagues, mais un faux apéro intello avec Mathieu Charlebois

Une dinde sauvage
Une dinde sauvage     Photo : iStock

« On n'apprivoise pas les dindons sauvages », nous rappelle Mathieu Charlebois, en entonnant un air connu de Marjo. Depuis qu'il a appris dans La Presse que des dindons sauvages prennent d'assaut les champs des agriculteurs du Québec et causent des ennuis sur les pistes des aéroports, Mathieu Charlebois est très inquiet.  
 
« Avec l'atmosphère de début de fin du monde qui règne, tout ça sonne comme le point de départ d'un film post-apocalyptique, du genre Planet of the Dindons Sauvages », dit-il. 
 
Cette peur de la fin du monde l'amène à faire un parallèle avec Donald Trump et ses liens avec la Russie. Il nous assure toutefois que, même si sa chronique est fausse, ses blagues sont vraies. 
 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13141516
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Le 15-18

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Participez au concours La route des 20Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada