ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18
Logo Radio-Canada

Société

« Le combat n'est pas terminé »

Le lundi 15 février 2016

Samian en entrevue au 15-18 dans le studio 91
Samian en entrevue au 15-18 dans le studio 91     Photo : Laurence Dompierre-Major

« Probablement que ces deux jeunes avaient les mêmes rêves, les mêmes passions. Probablement que ces deux-là auraient pu avoir un avenir en commun. » Samian, rappeur québécois d'origine algonquine, était de passage à Lac-Simon pour donner des conférences aux jeunes Québécois et Autochtones. En entrevue au micro d'Annie Desrochers, le chanteur ne cache pas sa crainte et sa déception au sujet de la fusillade survenue dans la communauté.  
 
« Il y a un mal de vivre à Lac-Simon. C'est une communauté extrêmement difficile pour les jeunes, notamment en ce qui concerne l'encadrement des jeunes et leurs rêves. » Il raconte qu'en sortant de cette série de conférences dans la région, il avait pourtant l'impression que, pour la première fois, tous les jeunes, québécois comme autochtones, ne formaient plus qu'un. 
 
« C'est ironique, mais on doit se battre pour avoir la paix » 
 
Celui qui vient d'être nommé Artiste pour la paix explique qu'il vit une guerre spirituelle intérieure. Samian se bat avec ses mots et fait de la musique non plus pour lui, mais pour les autres. Il explique que de recevoir un titre comme celui-ci, dans la foulée des événements à Lac-Simon, lui donne envie de le partager avec les victimes.  
 
Fusillade à Lac-Simon : deux morts, dont un jeune policier | ICI.Radio-Canada.ca 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

2 décembre 2016

Le commerce indépendant se tourne vers l'avenir

2 décembre 2016

Du Japon à Montréal : s'épanouir dans sa ville d'adoption

1 décembre 2016

La politique spectacle et la CAQ : un bon mélange?

1 décembre 2016

Différencier le vrai du faux en santé avec le Pharmachien

30 novembre 2016

Fidel Castro accueilli en héros à Montréal en 1959

29 novembre 2016

Les séries rendent-elles les gens cyniques envers la politique?