ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14151617
18
19
2021222324
25
26
27282930
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 13 juin 2016


Politique

Un observatoire du bruit pour cartographier les nuisances sonores à Montréal

Une femme se bouche les oreilles à cause du bruit de la circulation

S'inspirant de Paris, Projet Montréal veut créer un observatoire sur le bruit qui permettrait de documenter les niveaux sonores dans la métropole. Des vrombissements stridents des moteurs de formule 1 aux chantiers en passant par les fêtards et les spectacles extérieurs, les bruits nuisent à la qualité de vie de milliers de Montréalais chaque jour, mais il n'existe aucune base de données fiable à laquelle se fier, explique la conseillère d'Ahuntsic, Émilie Thuillier.  
 
« L'objectif est de cartographier le bruit en ville en mesurant le nombre de décibels, explique-t-elle, de façon à voir quels endroits sont plus ou moins bruyants. On peut ensuite trouver la source du bruit, et appliquer une solution. »  
 
Un effet majeur sur la qualité de vie 
« C'est une caractéristique de la qualité de vie qui est complètement occultée à Montréal », déplore la conseillère. Les conséquences négatives de la pollution sonore sur la santé ont été largement documentées.  
 
Les citoyens ont, pour l'instant, peu de moyens de faire entendre leurs récriminations, outre la possibilité de faire des plaintes isolées à la police ou de se déplacer lors des séances des conseils d'arrondissement. Projet Montréal prévoit de déposer la motion au Conseil municipal lundi prochain.

Politique

Orlando et homosexualité : la bourde de François Hollande

Petite bourde du Président français sur Twitter, en réaction à la tuerie d'Orlando
Petite bourde du Président français sur Twitter, en réaction à la tuerie d'Orlando     Photo : Capture d'écran/ Twitter

C'est parti d'une bonne intention, mais le résultat a fait polémique. Le Président français, voulant rendre hommage aux victimes de la tuerie d'Orlando dans une discothèque gaie, a déploré l'attaque qui a frappé « la liberté de choisir son orientation sexuelle ». Déclaration qui a fait grand bruit, et qu'il s'est empressé de corriger sur son compte Twitter. 
 
Un utilisateur du réseau social, @Julien_Igr, a réagi au Tweet du président du « Mariage pour tous » avec une pointe d'humour acerbe : « Ce tweet est à l'image du quinquennat de Hollande : ça part d'une bonne intention et ça se termine en catastrophe ». 
 

 

Arts et culture

Industrie culturelle : les boys' clubs persistent

Tournage
Plateau de tournage

Nous sommes en 2016, et pourtant, tous ne sont pas égaux au royaume de la culture. Un rapport des Réalisatrices équitables dénonce, de nombreux chiffres à l'appui, la persistance de boys' clubs dans différents milieux de la culture : télévision, cinéma, jeux vidéo, littérature, théâtre, son et image. « Il y a de grandes disparités, ça en est surprenant », s'étonne la chroniqueuse culturelle Mélanye Boissonnault.  
 
« On a été sidérés par les résultats, explique une des auteures du rapport, Isabelle Hayeur. Il y a des femmes très médiatisées qui donnent l'impression qu'il n'y a pas de problème. Mais dans les faits, quand on regarde à qui les fonds sont octroyés, on voit une énorme disproportion. » 
 
En télévision et au cinéma 
Les résultats de la compilation des 48 émissions de télévision les plus écoutées sont « sans équivoque », selon les auteures du rapport : c'est un homme qui est à la barre de 81 % d'entre elles, une équipe mixte derrière 19 %, alors que celles dont la réalisation est entièrement féminine sont carrément inexistantes (0 %). 
 
Plus positivement, la parité est presque atteinte chez les scénaristes en télévision. C'est toutefois loin d'être le cas au cinéma, où les femmes ne signent qu'un scénario sur cinq.  
 
Dans les jeux vidéo 
« On souffre encore du marketing des années 1980. C'était un gameboy, pas un gamegirl », rappelle Mélanye Boissonneault. L'orientation axée sur les garçons viendrait de la croyance des gens de marketing que ce sont les hommes qui vont prendre les décisions d'achat. C'est donc le public masculin auquel on s'adresse, rendant ainsi les femmes invisibles en ne les représentant pas. 
 
« Si vous avez une fille qui a envie de faire quelque chose de créatif, souhaitez-lui bonne chance. Ce n'est plus une question de talent », lance la chroniqueuse culturelle.  
 

La place des créatrices dans les postes clés de création de la culture au Québec

 

EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - Les femmes sous-représentées dans plusieurs secteurs culturels au Québec

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
 
 
 
123
4
5
678910
11
12
13
14151617
18
19
2021222324
25
26
27282930
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Le 15-18

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada