ICI Radio-Canada Première

Le 15-18

Le 15-18

En semaine de 15 h à 18 h

Annie Desrochers

Le 15-18

Archives

dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
31
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 30 mai 2016


International

Hissène Habré condamné : « C'est réellement un jugement historique »

Hissène Habré le premier jour de son procès, le 20 juillet 2015
Hissène Habré le premier jour de son procès, le 20 juillet 2015     Photo : SEYLLOU DIALLO

« C'est la consécration de la capacité des tribunaux de plusieurs États de juger les crimes internationaux et de mettre fin à l'impunité. » L'ex-président tchadien Hissène Habré a été condamné lundi à la prison à vie pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre. Fannie Lafontaine, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la justice internationale pénale et les droits fondamentaux de l'Université Laval, explique en quoi ce jugement représente une première mondiale.  
 
« On parle d'un État africain qui juge le dictateur d'un autre État africain. C'est une première. » C'est un jugement qui servira de précédent tant pour les États africains, que pour les autres pays, explique Fannie Lafontaine. Hissène Habré, âgé de 73 ans, a dirigé le Tchad de 1982 à 1990. Selon une commission d'enquête tchadienne, la répression exercée par son régime a fait près de 40 000 victimes.

Société

Le train, bien plus qu'un moyen de transport

Un train passe à travers les montagnes
Un train passe à travers les montagnes     Photo : Istock

« Pour moi, le train, c'est l'un des plus beaux moyens de voyager. Vous êtes protégé dans votre petit univers que vous reconstituez, comme une maison. » Philippe Gougler est passionné par les trains depuis qu'il est tout petit. En entrevue au 15-18, il raconte d'où lui est venue l'idée de réaliser la série documentaire Des trains pas comme les autres.  
 
Le train, c'est bien plus qu'un moyen de transport, explique Phillippe Gougler. « C'est une façon de rencontrer des gens, de tisser des liens. » À partir de vendredi et pour tout l'été, les passionnés et amoureux des trains pourront suivre sur ICI RDI une série qui les amènera non seulement sur les rails, mais également au coeur de nombreux pays et à la rencontre des habitants.  

Environnement

Les bacs bruns à Montréal, lentement mais sûrement

Le programme Éco Ouest du CDEM appuie les municipalités bilingues à devenir écologiquement responsable.
Le programme Éco Ouest du CDEM appuie les municipalités bilingues à devenir écologiquement responsable.     Photo : AP/Dean Fosdick

Près de 57 % des Montréalais se disent satisfaits de la collecte des résidus alimentaires, bien que le bac brun soit relativement nouveau dans le paysage de la métropole. C'est ce que révèle un sondage Léger commandé par la Ville de Montréal. De leur côté, les insatisfaits se plaignent principalement de l'odeur et de la présence d'animaux et d'insectes. Étienne Leblanc s'est intéressé à la question. 
 
Même si de plus en plus d'arrondissements de Montréal proposent la collecte de résidus alimentaires, la région métropolitaine accuse un retard en la matière par rapport à d'autres villes québécoises, comme Sherbrooke ou Gatineau. « Si l'on veut que ça avance, si l'on veut éviter les retards, les décideurs devront mettre les bouchées doubles et, surtout, avoir un plan clair », explique Étienne Leblanc. La loi québécoise exigeait des villes de la province qu'elles mettent en place des usines de compostage et de biométhanisation au plus tard à l'automne 2019, mais étant donné les retards, l'obligation a été repoussée à 2022. 

Société

Saccages dans Saint-Henri : comprendre l'action des vandales

Des passants constatent les dégâts sur la devanture du commerce 3734 sur la rue Notre-Dame Ouest à Montréal.
Des passants constatent les dégâts sur la devanture du commerce 3734 sur la rue Notre-Dame Ouest à Montréal.     Photo : CBC/Jonathan Montpetit

« Ce n'est pas une revendication contre l'autorité. On agit directement. C'est une action directe, porteuse d'un message politique », considère Marc-André Cyr, historien des mouvements sociaux et chargé de cours à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Samedi soir dernier, plusieurs individus, vêtus en noir et portant des masques, ont pénétré à l'intérieur d'une épicerie fine dans l'arrondissement du Sud-Ouest, à Montréal. Ils sont repartis avec de la marchandise, ont lancé des objets fumigènes et ont collé des autocollants dénonçant l'embourgeoisement du quartier avant de s'enfuir. Frank Desoer a tenté de comprendre les motivations derrière ces actions d'inspiration anarchiste.  
 
Pourquoi s'attaquer à un petit commerce artisanal plutôt qu'à une grande surface? L'épicerie fine est un symbole plus fort de l'embourgeoisement, selon Marc-André Cyr, puisqu'elle attire une clientèle de yuppies. Pourtant, aux yeux de nombreux observateurs, comme Ianik Marcil, économiste de gauche, ce type d'action vise la mauvaise cible. 

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
31
 
 
 
 

Prochainement à l'émission

Consultez le guide horaire

Dernière baladosiffusion disponible

Le 15-18

Réseaux Sociaux Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter
Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada